Smartphones : bientôt des batteries qui se rechargent toutes seules

Nos smartphones ont énormément évolué au fil des années, mais il y a un domaine dans lequel les choses n’avancent pas beaucoup : l’autonomie. Pourtant les recherches sont nombreuses et les idées ne manquent pas. Aujourd’hui, des chercheurs disent avoir trouvé un moyen d’intégrer des batteries qui se rechargent toutes seules dans nos smartphones, PC ou tablettes.

batterie recharge seule

Cela fait un bon moment que les chercheurs travaillent sur des alternatives aux batteries lithium-ion. Très instables, coûteuses, catastrophiques pour l’environnement et les conditions de travail, elles sont en plus loin d’être pratiques pour les utilisateurs.

Nos smartphones doivent être rechargés assez souvent, et il n’est pas rare de voir des utilisateurs partir à la recherche d’une prise ou se trimballer des batteries externes peu accommodantes. Les scientifiques pensent donc à de nouvelles solutions.

Aujourd’hui, l’Université McGill et l’entreprise Hydro-Québec disent avoir trouvé un moyen de proposer des batteries capables de se recharger toutes seules. Le directeur du Département de génie des mines et des matériaux, Mr Demopoulos, explique :

De nos jours, avec notre téléphone intelligent – un appareil offrant des applications variées, mais aussi très énergivores – nous transportons presque notre bureau dans nos poches. Le problème c’est qu’on n’a pas toujours accès à une prise pour le recharger.

A partir de ce postulat, les chercheurs ont donc essayé de trouver un moyen de recharger la batterie autrement qu’avec une prise ou une batterie externe. Ils ont alors réussi à créer une technologie de batterie qui se recharge grâce à l’énergie fournie par la lumière.

Les batteries autochargeantes : pas pour tout de suite

Comment les chercheurs ont-ils faits pour créer une telle technologie ? Andrea Paolella, l’un des auteurs de l’étude et chercheur chez Hydro-Québec explique dans la revue Nature Communications que l’équipe « a réussi à reproduire le processus de recharge en employant la lumière comme source d’énergie ». Pour cela, les chercheurs ont placé des molécules de colorants dans les cathodes des batteries lithium-ion. Car d’après l’étude, les cathodes peuvent être réceptives à la lumière.

Reste maintenant à trouver comment concevoir l’anode qui permettra de transmettre et d’accumuler cette énergie lumineuse. Andrea Paolella est plutôt confiant quant aux avancées déjà faites et sur ce qu’il reste à faire. Il déclare ainsi :

Je suis optimiste, et je crois que nous arriverons à produire une batterie entièrement fonctionnelle.

De son côté, le professeur Demopoulos explique que l’aboutissement du projet n’est qu’une question de temps. Le projet de recherche a réussi à récolter les fonds suffisants (564 000 dollars provenant du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada). Reste maintenant à élaborer l’anode. Le professeur Demopoulos conclut :

Nous avons réalisé la moitié du travail. Ce mode de chargement passif pourrait jouer un rôle important pour les appareils portatifs du futur.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Batteries : l’autonomie des smartphones pourrait être multipliée par 5

Les batteries garantissant l’autonomie de nos smartphones pourraient prochainement évoluer. De multiples solutions sont constamment testées et une équipe de chercheurs norvégiens pense avoir trouvé la solution. En combinant silicone et graphite, ils assurent pouvoir multiplier jusqu’à 5 les capacités…