Déploiement 4G : Free Mobile forcé de signer un nouvel accord avec Orange

Orange et Free devraient entrer en négociations après l’été pour prolonger leur accord l’itinérance et mutualiser les antennes 4G en zone rurale et ainsi accélérer le déploiement. Des sources citées par BFM Business expliquent que Free est en effet dans une impasse sur le déploiement en raison de son modèle économique. Cet accord pourrait également générer des ressources supplémentaires pour Orange ; il aurait les faveurs du régulateur. 

orange free

L’accord d’itinérance signé entre Orange et Free pourrait se poursuivre au-delà de 2020. Des sources citées par nos confrères de BFM business affirment que les deux opérateurs discutent du sujet depuis deux ans, et seraient sur le point de démarrer les négociations après l’été. L’Arcep impose désormais en effet un rythme de déploiement de la 4G accéléré aux opérateurs. Un rythme que Orange, SFR et Bouygues peuvent suivre plus facilement que Free Mobile, lancé en 2012. Là où les trois opérateurs devront déployer 5000 antennes, Free devra en effet rattraper son retard et en déployer 10 000.

Orange et Free : nouvel accord d’itinérance en vue pour la 4G en zone rurale

Un chiffre difficilement soutenable, qui coûterait à Free Mobile 1 milliard d’euros supplémentaires sur trois ans. Surtout lorsque l’on sait que Free Mobile réinvestit déjà 30% de son chiffre d’affaires dans son réseau. Or Free comble son manque d’antennes depuis 6 ans via un accord d’itinérance avec Orange, accord qui doit prendre fin d’ici 2020. BFM Business suggère que Free pourrait demander à Orange de mutualiser les antennes en zone rurales peu denses pour réduire les dépenses au maximum. L’accord pourrait ainsi largement alléger la facture pour Free, à seulement 200 à 300 millions d’euros par an.

Orange pourrait quant à lui dégager de nouvelles ressources pour investir dans son réseau. Des arrangements similaires ont été noués entre SFR et Bouygues. Néanmoins les négociations s’annoncent difficiles : la mutualisation du réseau créé de fait une relation de dépendance qui pourrait réduire les marges de manoeuvre de Free Mobile. Une source citée par le journal explique : « ils ne veulent pas se mettre dans les mains d’Orange, ils préfèrent les accords pragmatiques ». Du reste, après une chute de 20% de l’action Iliad en bourse, et ses nouvelles obligations de couverture, il semble que l’opérateur trublion ne soit plus en position de force pour négocier.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !