iPhone lent : Tim Cook admet un manque de « transparence », une excuse trop facile ?

L’affaire des iPhone lents continue de provoquer des remous. Tim Cook, le patron d’Apple, vient d’admettre dans une interview que son entreprise aurait pu être plus « transparente » avec ses utilisateurs. Ironiquement, la mise à jour responsable des ralentissements des iPhone précisait en effet sa raison d’être. Mais en seulement une ligne. Tim Cook s’excuse et tente ainsi de calmer l’affaire qui ébranle son entreprise, en niant avoir eu « d’autres genres de motivations » à savoir l’obsolescence programmée. Une explication vraiment convaincante ?

Tim cook transparence

Dans une interview accordée à la chaîne américaine ABC News, Tim Cook est revenu sur l’affaire des iPhone lents. Le PDG d’Apple y déroule un argumentaire en forme de mea culpa. On apprend en effet que dans la description de la mise à jour iOS responsable du bridage des performances que celle-ci « améliore la gestion de l’énergie lors de pics d’utilisation [du processeur] pour éviter les arrêts intempestifs« . Une formulation qui reste très vague – puisqu’à aucun moment il n’est précisé qu’à la suite de cette mise à jour les performances de certains iPhone sont impactés. Mais qui fait dire à Tim Cook que la firme a cette fois-ci « manqué de transparence« .

iPhone lent : les excuses de Tim Cook

Une définition du terme qui ne manquera pas de vous étonner, surtout lorsqu’on le met en perspective avec les conséquences du scandale et sa gestion par l’entreprise : Apple a en effet annoncé qu’une prochaine mise à jour donnerait aux utilisateurs le choix de limiter ou non les performances de la batterie. En effet, si Apple s’était effectivement contenté d’un descriptif plus complet, qu’est-ce que cela aurait vraiment changé pour les propriétaires d’iPhone ? Auraient-ils vraiment pu éviter la mise à jour, ou une baisse de leurs performances ? Tim Cook explique simplement « lorsque nous avons poussé la mise à jour, nous avons dit de quoi il s’agissait, mais je ne pense pas que beaucoup de monde y ait prêté attention« .

Le choix des mots est très important. Et lorsque Tim Cook s’excuse, ce n’est pas d’avoir ralenti à leur insu les iPhone de millions d’utilisateurs à travers le monde, c’est pour le fait que certains pensent qu’Apple ait fait ça pour pousser ses clients à acheter un nouvel iPhone : « nous nous excusions profondément pour avoir laissé penser que nous avions d’autres genres de motivations« . Reste que le fameux opt-out de la baisse programmée des performances n’arrive qu’à cause du scandale, et n’était pas proposé, n’en déplaise au patron d’Apple, dès la sortie de la mise à jour.

Une meilleure définition de la « transparence » serait donc d’abord de dire clairement si oui ou non telle ou telle mise à jour est susceptible de dégrader l’expérience utilisateur. Et de proposer systématiquement, le cas échéant une option pour désactiver ce genre de dispositif. Il y a néanmoins encore des raisons de douter de la sincérité d’Apple sur ce dossier – avant la mise à jour, les utilisateurs ne semblaient pas rapporter de problèmes particuliers d’extinction intempestives. Il y a également le fait que les baisses de performances semblent correspondre à la sortie de nouveaux smartphones… autrement dit qu’il est encore permis de penser qu’Apple avait justement « d’autres genres de motivation« .

Et vous, qu’en pensez-vous ? Apple a-t-il tenté de pratiquer l’obsolescence programmée ? Est-ce la seule entreprise à le faire comme le prétendent les concurrents ? Partagez votre opinion avec la communauté du site dans les commentaires !

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !