Freebox V7 la future box internet de Free : à quoi faut-il s’attendre ?

La Freebox V7 va enfin pointer le bout de son nez ! Les deux versions de la box nouvelle génération devraient sortir au plus tard à la mi-septembre 2018, a annoncé Iliad, maison-mère de Free. Mais que sait-on exactement à son sujet ? A quoi faut-il donc s’attendre ? Quelques indices nous laissent entrevoir ce que prépare le trublion du net, voyons cela en détail.

freebox v7 box internet

La Freebox V7 sera “une box disruptive qui ne correspond à rien de ce qui existe déjà”, selon Xavier Niel. Une intro qui laisse le champ libre à de nombreuses innovations et interprétation tant le secret autour de la prochaine box de Free est encore épais.

Ce qui ne nous empêche pas de redoubler d’attentes : après tout, on ne peut pas dire que l’on ait été particulièrement déçu de la dernière Freebox haut de gamme sortie en 2010, la Freebox Revolution. Faisons ensemble le point sur la Freebox V7, la box opérateur qui ne peut pas décevoir.

Freebox V7 : à quoi faut-il s’attendre ?

Lors de la présentation des résultats financiers de Free pour 2017, Maxime Lombardini, Directeur Général d’Iliad, a fait une grosse révélation : la Freebox V7 sera déclinée en deux versions dont une « très haut de gamme ». Celle-ci devrait marquer une véritable rupture avec les autres box déjà disponibles sur le marché.

L’abonnement de cette Freebox V7 haut de gamme sera plus cher. Cette nouvelle génération de Freebox aura un « positionnement haut de gamme impliquant des prix plus élevés », assure Iliad. «Elle ne correspond à rien de ce qui existe déjà », affirme Xavier Niel à 01Net. Une version plus entrée de gamme sera également proposée. L’info a d’ailleurs été confirmée par Xavier Niel en juin.

Freebox V7 : diffusion audio et vidéo sur plusieurs enceintes et TV, simultanément

Selon un premier brevet la Freebox V7 pourrait diffuser de la musique et des vidéos sans fil sur plusieurs appareils à la fois. La chose n’était pas totalement impossible, grâce aux ChromeCast et autres dispositifs AirPlay, mais cela se faisait jusqu’ici au prix de bidouillages – et le son entre plusieurs enceintes connectées avait tendance à ne pas être correctement synchronisé.

Free développerait un nouveau standard ouvert pour la diffusion de contenus sur plusieurs appareils simultanément, et qui pourraient servir au-delà des abonnés Freebox. Les différents schémas mis à disposition par le site de l’INPI sont disponibles dans un document très détaillé d’une douzaine de pages. Les brevets mentionnent également la Freebox Révolution – il semble donc qu’une mise à jour logicielle pourra lui permettre de bénéficier également de cette fonctionnalité.

La Freebox V7 sera aussi capable de diffuser de la musique via sa propre barre de son. La Freebox V7 haut de gamme sera équipée d’une barre de son signée Devialet, la marque de luxe dont l’un des actionnaires n’est autre qu’un certain Xavier Niel. La présence d’une barre de son coïncide avec les déclarations du fondateur de Free «on veut inventer quelque chose dans la box qui vous donne envie de l’utiliser en allant au-delà de la télé ». Quentin Sannié, cofondateur de Devialet, a confirmé avoir des discussions avec Free à ce sujet au cours d’un entretien accordé à Business Insider.

A noter que l’application Netflix devrait être disponible nativement sur la Freebox V7, avec compatibilité 4K UHD et HDR 10. Selon Univers Freebox, la future box de Free sous Android TV a réussi les tests audio et vidéo pour obtenir la certification Netflix. Une bonne nouvelle alors que les débits augmentent depuis début 2018 pour les abonnés Free utilisant le service de SVOD.

D’après deux nouveaux brevets déposés par Free, la Freebox V7 pourra accueillir plusieurs disques durs de tailles différentes grâce à un support ajustable. Concrètement, ce brevet permettra à un utilisateur de brancher 2 disques durs de 2.5 pouces en simultané sur une Freebox.

Freebox V7 : une nouvelle télécommande tactile et de l’internet fixe 4G

Free a également déposé un brevet sur une sorte de télécommande tactile permettant de contrôler la box. Elle peut s’orienter dans le sens portrait / paysage. Un dispositif amusant, mais qui ressemble tellement à un smartphone qu’on peut se demander si, en 2018, mettre une télécommande dans la boîte a encore un sens.

Par ailleurs, le fait qu’elle puisse se connecter à internet en 4G est quasiment acquis vu que tous les opérateurs français doivent désormais proposer une offre fixe 4G à côté de leurs offres classiques. On peut même envisager une agrégation l’ADSL/VDSL et 4G pour améliorer le débit dans certaines zones.

Une théorie qui a pris du poids avec l’arrivée de la technologie « Internet Hybride », qui sera certainement compatible avec la Freebox V7. Cette solution nécessite une box sous Linux et un CPU puissant, ce qui ne devrait pas constituer un problème. Elle permet d’agréger les réseaux 4G et ADSL pour booster les débits. Une bonne alternative à la fibre pour les zones qui n’en bénéficient pas.

On a appris par Univers Freebox que la version entrée de gamme de la Freebox V7 serait équipée d’un Snapdragon 835 et de son modem X16. Qualcomm travaillerait aux derniers peaufinages pour maximiser les performances de la bête. Une telle puce permettrait en effet de bénéficier de débits suffisants pour utiliser la 4G comme internet fixe.

Freebox V7 : Android TV ou autre chose ?

Free propose deux interfaces utilisateur assez différentes. La Freebox Révolution vient avec FreeboxOS, un système d’exploitation conçu et maintenu par l’opérateur. Mais la Freebox Mini 4K est, elle, sous Android TV avec tous les avantages que cela comporte. Notamment l’accès au Google Play Store et à son immense catalogue d’applications.

Même si FreeboxOS a des qualités indéniables, Android TV garde d’énormes avantages pour le grand public. D’ailleurs c’est un parti pris par la concurrence, puisque la Bbox Miami et la SFR box sont sous Android. D’après les informations de Univers Freebox, il s’agira aussi du cas pour au moins une des versions de la box. La Freebox V7 d’entrée de gamme est attendue avec Android TV et proposera du HDR 10 et la définition 4K. Il est par contre fort possible qu’une autre solution soit choisie pour la V7 haut de gamme.

Freebox V7 : un vrai service de cloud hébergé à la maison

Comme le fait déjà la Freebox Revolution, la Freebox V7 proposerait elle aussi une fonction serveur/NAS. Mais une perspective assez intéressante se dessine : la V7 pourrait avoir un disque dur beaucoup plus généreux, et être optimisée pour faire office de cloud personnel. Elle pourrait ainsi remplacer sans surcoût votre Google Drive, Dropbox, ou autre iCloud. Tout en garantissant que les données qui comptent restent bien chez vous. Après tout la sécurité des données et la question de la vie privée sont devenus de vraies problématiques centrales ces dernières années.

Bien sûr si un tel service était mis en place, cela voudrait dire que l’on peut accéder aux données aussi bien depuis le domicile, connecté à votre réseau WiFi, que depuis l’extérieur – peut-être via une application pour smartphone dédiée. Il en serait de même en matière de fonctionnalités liées au cloud gaming. Outre les jeux proposés depuis le système d’exploitation Android TV, les gamers pourraient accéder à un catalogue encore plus large si jamais la Freebox V7 reposait sur des services de type LiquidSky ou Nvidia GeForce Now. En clair, la cerise sur le gâteau puisque chacun aurait l’opportunité de jouer à ses jeux PC sur sa box.

Comme la Fiber Box de Salt, la Freebox V7 pourrait vous permettre d’enregistrer des programmes TV sur le cloud. La Fiber Box de Salt laisse la possibilité à ses abonnés d’enregistrer jusqu’à 500 programmes Tv sur le cloud. Pour y accéder, les abonnés Salt utilisent une application dédiée sur leur box TV, l’Apple TV 4K. On s’attend à ce que Free propose une fonctionnalité similaire sur sa nouvelle box. De même, l’opérateur pourrait concevoir une application à destination des box Android TV.

Freebox V7 : Hue, ZigBee, HomeKit, Google Home… du mieux en matière de domotique

La Freebox V7 devrait prendre en charge le standard sans fil 802.15.4 sur la bande 2,4 GHz : traduction, elle pourra servir de hub domotique pour vos lampes Hue, entre autres avec la prise en charge des protocoles ZigBee et Thread. Il se pourrait également qu’elle soit compatible avec le protocole Z-Wave, qui repose sur la bande 868 MHz.

Le passage à la Freebox V7 rendrait ainsi inutile l’achat d’un hub domotique séparé – un appareil qui se trouve en général dans les kits Hue, et d’autres marques, et qui fait toujours grimper la facture initiale. Dans la même veine, un brevet suggère que la Freebox V7 aura des accessoires fabriqués par Free comme un système d’alarme assez sophistiqué.

la Freebox V7 devrait aussi faire office d’enceinte connectée. « Le système permettra non seulement de commander la box à la voix pour visionner des programmes, mais aussi d’activer des services domotiques » assure Capital. Alors qu’on espérait une compatibilité avec le Google Home et Apple HomeKit, il semble que la Freebox V7 sera finalement équipée de son propre assistant intelligent.

Pour contrôler celle-ci, et d’autres appareils connectés, comme vos lampes ou vos caméras, il vous suffirait de prononcer « Ok, Freebox ». Equipée d’une barre de son, la box de Free s’imposera comme la fière concurrente d’enceintes intelligentes comme Amazon Echo, HomePod, Google Home ou de Djingo, l’assistant d’Orange. D’ailleurs la Freebox V7 embarquerait une caméra permettant d’accéder à certaines fonctionnalités comme la reconnaissance faciale, la vidéosurveillance et la visiophonie.

« La box de Free pourrait permettre des achats en ligne, grâce à des partenariats avec des enseignes de grande distribution » explique Capital. De ce côté là, la V7 se rapproche de l’enceinte Echo, qui permet de faire ses emplettes en ligne sur Amazon. La concurrence avec les géants du net comme Google ou Amazon s’annonce rude, prévient Yann Lechelle, directeur des opérations de Snips, une firme spécialisée dans l’intelligence artificielle.

De même, la Freebox V7 pourrait aussi être équipée d’une intelligence artificielle capable d’apprendre et d’évoluer en fonction de vos habitudes et de vos usages. « Plutôt que de faire défiler des menus à l’écran pour trouver les programmes favoris, la box pourra suggérer des contenus et des services » avance Thomas Husson, analyste chez Forester. Le site de Logitech annonce pour sa part une Freebox V8 dans un tableau mentionnant une compatibilité avec ses télécommandes Harmony.

Freebox V7 : date de sortie et prix

Début juin 2018, Xavier Neil a confirmé que la Freebox V7 sortira en septembre 2018, (entre le 20 août et début octobre). La sortie de la nouvelle Freebox V7 va s’accompagner d’un nouvel abonnement plus cher : Free a résisté aux augmentations de prix plusieurs années, mais il semble que l’opérateur doive finalement s’y résoudre pour financer la nouvelle box et ses infrastructures. De même, le coût de la nouvelle box n’est pas des moindre. Free investit en effet 150 millions d’euros dans la production de la Freebox V7.

Free a annoncé que la migration des anciens abonnés vers la Freebox V7 sera plus rapide qu’à l’époque de la Freebox Revolution. L’opérateur de Xavier Niel prévoit en effet des stocks suffisants de V7 pour pouvoir contenter tout le monde : les nouveaux et les anciens clients. Autre bonne nouvelle : il sera bien possible de passer à la Freebox V7 sans changer d’abonnement.

Les dernières infos sur Free

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !