Free : licenciements, fichage, pressions, harcèlement, les dessous du « système Free »

Une enquête choc a été menée concernant les pratiques de Free vis à vis de ses salariés. Un constat édifiant ! Licenciement pour fautes fictives, fichage des salariés, pressions, harcèlement. Voici les dessous du « système Free ».

C’est le site Politis qui a mené l’enquête. Et ses révélations sont édifiantes. Free aurait même mis en place un plan baptisé « Marco Polo » visant à fermer progressivement un site situé à Marseille.

Fichage des salariés et licenciements abusifs

Le premier élément révélé par Politis est le fichage des salariés. Le site s’est procuré un listing de 45 salariés « fichés par les ressources humaines et progressivement poussés vers la sortie ».

Dans ce document sont répertoriés les noms, situations des salariés (personnelles et professionnelles) ainsi que les méthodes utilisées pour les licencier sans cause réelle et sérieuse. Il est par exemple indiqué que pour tel salarié un dossier pour faute grave doit être construit, comprenez monté de toute pièce. Pour un autre on s’appuiera sur une clause de mobilité.

Un ancien responsable RH balance

Ce plan « Marco Polo », c’est un ancien responsable RH qui l’a balancé. Giorgio Mariani n’en pouvait plus de participer à de telles manoeuvres. Le déclic ? Le licenciement d’une ingénieure « qui n’avait rien à se reprocher », « broyée psychologiquement », écrasée par « une machine à broyer ».

Un tableau extrêmement détaillé, évaluant les pertes aux prud’hommes en comparaison de ce qu’aurait coûté un plan de licenciement conforme à la loi. Le résultat est sans appel : économiquement, mieux vaut harceler, licencier et être condamné que respecter la loi.

Après avoir dévoilé le plan, qui a fonctionné, à la CFDT il a été licencié pour faute grave et obtient gain de cause après avoir attaqué Free.

Pressions et harcèlement

Giorgio Mariani explique qu’il lui était demandé de faire pression sur les salariés pour les pousser à bout, les mener à la faute. Il explique même que certains de ces salariés ont accepté de commettre volontairement des fautes moyennant une somme d’argent. Parmi les moyens de pression utilisés, le harcèlement était la méthode favorite :

Détérioration des conditions de travail, isolement physique et moral, demandes floues et répétées suivies de reproches, jeu sur la mobilité (…) Ils nous faisaient déplacer le dimanche sans nous payer, nous ont fait monter à Paris pour une demi-heure de formation : c’était ridicule !

#Les condamnations pour licenciements abusifs et harcèlement pleuvent

Toujours selon le dossier récupéré par Politis, un second programme avait été mis en place pour éjecter les salariés, programme dit de « centralisation ». Politis explique :

Depuis 2010, affirme Politis, les condamnations pour des faits de licenciements abusifs et de harcèlement moral pleuvent.

Par ailleurs, Free mettait en place tout un système visant à donner le moins de poids possible aux syndicalistes. Il n’hésitait pas à leur proposer des sommes d’argent pour qu’ils refusent soit de se syndiquer soit de se présenter comme syndicalistes.

Le site Rue89 a contacté Free pour obtenir des réponses à leur questions. Pour le moment l’entreprise reste silencieuse. Comme lorsque SFR faisait polémique suite à l’enfer vécu par ses salariés, il ne fait aucun doute que les retombées de l’enquête pourraient être vraiment néfastes pour Free.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Antoine Huette

    De toute façon quand on voit la gueule de Niel on se doute bien que l’abruti a plein de trucs à se reprocher.

    • crachoveride

      Tu as la même escuse pour Orange et Sfr quand il leurs ai arrivé une histoire similaire (à moins que tu soit ignorant ou ai la mémoire courte)?

      • Antoine Huette

        Bien sûr.

        • crachoveride

          qu’elle question ^^

  • Totoche

    C’est pas joli joli !

    • Alain

      Bonjour
      En effet ce n’est pas joli, mais cela est de plus en plus fréquent dans les entreprises.
      Les financiers pensent que gerer le personnel de cette manière rapporte plus d’argent, mais ils ne voient pas la perte de productivité que cela genere sur l’ensemble des employés.
      Le comble c’est qu’ils mette la pression sur ce qui bossent pour eux, c’est comme une tique qui tue le chien qui la nourrie. Pas intelligent. ..

  • Invité

    Quand je pense qu’il y aura encore des fanboys pour le defendre

    • crachoveride

      Pas plus que chez la concurrence qui a subit le même sort il n’y a pas si longtemps que ça rassure toi ;)

  • antonio

    Les Français s’en tapent ! tout ce qu’ils pensent c’est tarif tarif tarif. Ils ne comprennent pas que la vie c’est une balance. Il faut bien compenser la baisse des tarifs non ?

    • Hugo

      Quand c’est sfr qui massacre le droit de ses salariés ça crie au scandale, mais quand c’est free on y trouve des excuses !

      • antonio

        j’étais un peu ironique mon cher Hugo.

        • Hugo

          c’est ça…

    • crachoveride

      ça pourrais se tenir sauf que c’étais la même chez Orange à une époque, sans parler des suicides.

      • Courgito Alf

        Ce n’est pas parce que tout le monde le fait que c’est bien

        • crachoveride

          Certes mais je ne vois pas le rapport. La je répond juste à Antonio qui affirmais que ce n’était qu’une question de tarif, ce à quoi je lui répond que non puisque même avec des tarifs élevé c’était la même avant donc ce n’est pas qu’une simple question de tarif.

          • Courgito Alf

            Certes, Orange peut faire plus de profits sans pour autant mieux se comporter avec ses salariés. Mais des tarifs bas mettent quand même une pression supplémentaire…
            Et les pratiques d’Orange n’excusent en rien celles de Free ou SFR

          • crachoveride

            La dessus je suis bien d’accord. Je faisais référence à l’époque ou Free mobile n’existait pas encore mais oui sinon je rejoint ton avis.

  • dsd

    avec des tarifs bien superieur,il me semble pas que chez les autres ce soit mieux….

    • Sans parti

      Chez certains autres il y a eu des plans sociaux normaux. Donc oui chez les autres c est mieux.

      • crachoveride

        Si seulement c’était vrai, enfin peut être effectivement maintenant mais ça ne l’a pas toujours été.

    • joe2x

      Les tarifs ne sont pas beaucoup plus chere pour une utilisation basique de la TV et une utilisation moyenne du faire use (~1-2Go)
      L’offre quadriplay chez Sosh est à 45€ (l’offre avec 3Go ou meme je crois que c’est 5Go ) + triplet play pour la maison.

      L’offre quadriplay chez B&Y doit être sensiblement le meme prix.

      Pour une utilisation du faire dans la moyenne nationnal. C’est kifkif les Sosh/B&Y et Free.
      Après si tu veux une box sophistiqué ou une grande quantité de faire use, Free est interessant pour ce cas uniquement, ce qui n’est pas le cas de tout le monde

  • Tchernoland

    La Direction de la Relation Abonné du groupe Iliad reçoit le « Award du Management Feel Good »
    MDR

  • Testhas Regis Moranes

    La joie du code du travail français : « Le résultat est sans appel : économiquement, mieux vaut harceler, licencier et être condamné que respecter la loi. »
    Comment voulez vous faire avancer le pays comme ça sérieusement ? …

    • coolz

      Bin le gouvernement a sortie la loi el khomri (ha on me dit dans l’oreillette que ca va être encore pire…)

      • Testhas Regis Moranes

        Nos politiques n’ont qu’une idée en tête : Mettre leur brique sur le mur. Rajouter un texte aux autres. Le jour où on se tournera vers les pays extérieurs (j’ai dis la Suisse ?) pour « copier » leur code du travail (qui fait que 18 pages je crois), pour simplifier le travail (de tout le monde d’ailleurs, le travail globalement, mais ceux aussi des comptables, avocats d’entreprises ect).
        Mais bon pour ça, ça demande à un politicien de travailler. Mais est-ce possible ?

    • offishallperformer

      Avec la loi El Khomri ça sera pire que ça.
      À l’avenir on saura d’avance combien coûtera un licenciement abusif vu qu’il est question de plafonner les indemnités prudhommales.

  • Vomito

    C’est comme ça partout. Ça ne me choque pas plus que ça.

    De plus 45 salariés sur le nombre qu’ils sont chez free ….mouais …

    • diane

      45/1000 c’est bcp… pour rappel, lorsqu’il y’a eu 26 suicides chez Orange (lorsqu’ils sont 160 000 salariés) on a crié scandale !!!!

      • Jérémie

        L’art du discernement : il ne faut pas confondre suicide et licenciement !

        • alfred

          C’est exactement la même car un licenciement abusif entraîne le suicide ou la depression

          • Jérémie

            Mais biensûr, on va tous mourir !
            Un peu de respect pout les victimes seraient trop vous demander ? Je ne trouve pas la comparaison adéquate !

          • Sans parti

            La dépression et les difficultés économiques liées à la casse sociale sont inexistantes en France selon vous?

          • Jérémie

            Je pense qu’il est indécent de parler de personnes qui n’ont pas trouvé d’autre issue que le suicide en comparaison à des personnes qui ont du faire un aller / retour à Paris pour 30 min de formation…

          • alfred

            personne ne parle des gens qui ont dû faire un aller retour pour 30 min de formation. On parle des gens virés pour aucune raison et traité comme de la merde pour aucune raison… et avec un peu d’histoire tu sauras que les suicides chez Orange étaient la conséquence de ces mêmes pratiques.

          • Jérémie

            Ah bon ?
            Relis l’article alors…
            Si ces pratiques durent depuis un certain temps, comment se fait-il qu’on a pas parlé de suicide chez Free ? Il faut comparer ce qui est comparable !

          • alfred

            Bah parce que la personne qui est au bord du suicide n’est plus chez Free justement. Il a été licencié

          • Jérémie

            Alors comment se fait-il qu’on en ait entendu parler chez Orange ?

          • alfred

            parce qu’Orange n’a jamais viré… la personne était toujours salarié

          • Jérémie

            Ok, donc tu confirmes qu’il n’y a pas forcément un lien entre le fait d’être viré et le suicide, que le suicide peut arriver sans être viré et que tu ne te suicide pas forcément si tu te fais virer !
            C’est bien ce que je me tue à expliquer depuis le début ! (sans jeu de mot)

          • Jérémie

            Où ais-je écrit cela ?
            Biensûr que ça existe !
            Par contre, il ne faut pas oublier que les Français ne sont pas à pleindre au sujet de l’emploi !

          • Sans parti

            Grâce à quoi ? Au droit du travail. A partir du moment où les patrons le mettent aux toilettes et tirent la chasse les employés deviennent à plaindre.

          • Jérémie

            Il y a plaindre et plaindre !
            Il faut aussi ne pas être borné et accepter quelques petites dérives des deux côtés !
            Je préfère une boîte qui me demanderait certaines choses qui dépassent le cadre du droit du travail de temps en temps et qui en échange serait arrangeante plutôt qu’une boîte où tout le monde suit le règlement à la lettre…

          • alfred

            qui manque de respect ? tu penses que c’est marrant de se retrouver tout d’un coup sans emploi, craché dessus et jeté à la porte pour aucune raison ????

          • Jérémie

            Oh, on se calme !
            Le fait d’être licencié n’entraîne pas systématiquement un suicide !
            Les personnes de chez orange qui sont passées à l’acte, l’ont elles systématiquement fait après un licenciement ?
            Je n’ai jamais défendu le fait de casser les gens ! Je veux juste qu’on prenne du recul vis à vis de ce qui est écrit et voir qu’il s’agit de propos d’une seule personne !
            Si comme il le dit, ça fait un moment que ça dure, on aurait déjà entendu parler de suicide chez Free. En as tu entendu parler ? Non ? Donc comparons ce qui est comparable !

        • crachoveride

          T’inquiète pas qu’il y en a eu des licenciement à une époque également chez Orange :-/

      • Vomito

        45 sur 1000 c’est quedal,
        Avoir des dossiers sur des salariés, ça se fait peut-être dans ta boite et tu ne le sais pas… et je ne te parle pas de légalité.
        Sur une boite de + de 5000 salariés comme free, si les ressources humaines ont seulement 45 dossiers, franchement je rigole !

        ça sent le fake cette news. ou la vengeance…

  • Jérémie

    « Détérioration des conditions de travail, isolement physique et moral, demandes floues et répétées suivies de reproches, jeu sur la mobilité (…) Ils nous faisaient déplacer le dimanche sans nous payer, nous ont fait monter à Paris pour une demi-heure de formation : c’était ridicule  »
    Je pense que dans 80% des boîtes, se déplacer le dimanche n’est pas payé… Vous croyez quoi ? Que tout le monde bosse chez Google ?
    Et se plaindre car on passe une journée pour faire un aller/retour à Paris pour une demi-heure de formation. Sérieux ? On peut m’expliquer où est le harcèlement là ?
    Il n’y a que les dires d’un certain « Giorgio Mariani » sans aucune preuve… Qui est cette personne ? Une personne licenciée qui cherche à se venger ?

    • levarois

      Jeremie, il faut lire l’article en entier ;

      Un ancien responsable RH balance
      Ce plan « Marco Polo », c’est un ancien responsable RH qui l’a balancé. Giorgio Mariani n’en pouvait plus de participer à de telles manoeuvres.

      • Jérémie

        Oui et ?
        Pourquoi est-ce un ancien RH ?
        Démission ? Licenciement ?
        Qui nous dit qu’il ne s’agit pas de quelqu’un qui veut faire le buz ou qui a une dent contre Free ?
        Franchement, rien de ce qui est écrit me choque dans le sens où c’est partout pareil…

        • Sans parti

          Il veut faire un bad buzz ou free se comporte normalement. C est pas très clair comme commentaire. Après plus de 15 ans a travailler dans différentes entreprises je peux t affirmer que la majorité ne se comporte pas ainsi. La simple consultation des chiffres d entreprise ayant généré des plans sociaux le prouve. Je pense que tu défends l indéfendable surtout quand on sait le CA qu’ ils ont annoncé récemment. J aurais encore une freebox je resilierai pour montrer que non la casse sociale n est pas une politique pour une entreprise faisant du bénéfice.

          • Jérémie

            C’est bizzare, moi j’ai connu des boîtes (toutes celles que j’ai connu) qui ne paient pas les heures travaillées le dimanche, qui font faire des déplacements bien plus loin que Paris pour peu et qui ont une liste de personnes qu’ils n’aiment pas.
            Je suis désolé mais l’article n’apporte rien de tangible et se base sur les dires d’une personne.

          • Sans parti

            Non : plusieurs sources mais une seule qui n a pas voulu être anonyme. Ce n est pas pareil.

        • crachoveride

          C’est exactement ce que je me tue à leurs dire :-/

    • offishallperformer

      « Je pense que dans 80% des boîtes, se déplacer le dimanche n’est pas payé… Vous croyez quoi ? »

      Tu la sors d’où cette statistique de 80%?

      • Jérémie

        De nul part.
        100% des boîtes dans lesquelles j’ai bossé avaient ce mode de fonctionnement. Quasiment tous mes fournisseurs n’ont aucune pitié à ce niveau et me font prendre conscience que je ne suis pas à pleindre en étant appelé une dizaine de dimanches par an.
        Dans mes cercles d’amis, rares sont ceux qui sont dédommagés s’ils ont à venir le dimanche. Par contre, ceux qui le sont, le sont grassement ! Ils travaillent dans les domaines de l’informatique ou des services…

        • Cudderisback3

          C’est bien, cautionne un système qui t’écrase un peu plus chaque jour.
          Ba oui, si ça existe c’est que c’est normal.
          Sérieux, comment on peut défendre une boite qui déshumanise ses employés. Si t’as bossé que pour des boîtes de merde et que t’as fini par te dire que se faire prendre un con c’est la normalité, je te souhaite bien du courage pour être pris au sérieux.
          Où je bosse, la direction consulte ses équipes avant de prendre une décision importante concernant l’environnement de travail, la compensation financière lié aux déplacements, bref tout ce qui nous touche directement.
          Et ça se passe bien, tout le monde se donne à fond dans sa tâche.

          L’humain devrait toujours passer avant un bout de papier avec un chiffre dessus, mais à cause de gens comme toi qui cautionnent ce système et qui détruisent ceux qui osent le critiquer, ça ne restera qu’un fantasme dans ma petite tête de jeune cadre.

          • Jérémie

            Où est-ce que j’ai écris quelque chose qui te permets de croire que je défende une boîte qui déshumanise ses employés !
            C’est incroyable !
            Je me base sur les 2 seule exemples concrets de l’article ! Je n’appelle pas ça de la déshumanisation :

            – Ce n’est pas cool de ne pas être payé un dimanche où tu as du venir mais nul part, il est précisé combien il y en a par an ! Y a t’il une autre compensation ? On en sait rien !
            – Le fait de venir à Paris pour 30 minutes ? Ok, je pense que c’est plus l’employeur qui y perd que l’employé….

            Certains ont vécu que ce tu appelles la déshumanisation et je pense qu’ils auraient largement préféré qu’elle ressemble à cela !

            Après, si tu lis l’article, tu te rends compte qu’il n’y a rien de concret. Je cherche donc à ne pas tomber dans la facilité en croyant naïvement ce qui est écrit.
            J’ai besoin de preuves plus lourdes pour croire ce qui est écrit car lire ceci : « Il est par exemple indiqué que pour tel salarié un dossier pour faute grave doit être construit, comprenez monté de toute pièce » je suis désolé, mais il s’agit de l’interprétation du journaliste !

            Travailler dans une boite comme la tienne ? Oui, j’en rêve mais je suis conscient qu’il y en a très peu ! C’est la réalité et c’est comme ça !

  • mesou

    Comment peut on applaudire led tarifs de free quand on nous devoile la casse sociale qui permet d y arriver

    • crachoveride

      Ben si ça n’avait pas été la même chez la concurrence ça se tiendrai mais ce n’est pas le cas … (sauf Bouygues ou je n’ai pas vue de retours).

    • joe2x

      bahh la casse sociale, on n’est pas un peu au courant depuis un moment entre les Bouygues et SFR qui ne recrutent pratiquement plus. Beaucoup de restructuation, chez SFR, plus de 2 000/10 000 en idf avant le rachat par Drahi et Drahi en a rajouté une couche depuis. Les locaux de SFR sont meme maintenant trop grand et loue une partie à la SNCF qui avait déjà des bureau dans les environs.
      Orange, je pense que ce sont eux qui se portent le mieux.

      Mais oui, le secteur des telecoms est complétement mort. Plus trop d’avenir dans la profession

      • lucas

        et pourquoi est-il mort ? c’est ça la bonne question…

        • joe2x

          Ce n’était pas le coeur du sujet, mais je vais émettre mes hypothèses.

          Je dirais pour des questions de revenus. A une époque, les revenus étaient très importants. Le secteurs étaient très porteurs (comme le secteur de la finance, assurance), beaucoup d’emploi dans de nombreux domaines dans le secteurs des télécoms.

          Mais les prix forfaits représentait une grosse part de dépense pour les particuliers et surtout le prix de vente était bien trop élevé par rapport aux couts.

          Maintenant nous sommes passés directement à l’opposé, avec des prix dérisoires avec des services énormes.

          On propose de l’illimité SMS/voix depuis 2 ans pour 5-10€. Aux Pays Bas, et j’imagine dans bien des pays, ils ne connaissent pas autant l’illimité. Pour dire, c’ets pour cette rasons que la voix IP et les watsapp et compagnie a peu de succès chez nous Pratiqement tout le monde a de l’illimité en France alors que chez les autres.

          Donc avec des prix un peu plus élevé, c’est sur que le secteur des télécoms est moins en berne dans les autres pays.

  • offishallperformer

    Xavier Niel , sacré toi ! (Il n’est sûrement pour rien dans ces tristes anecdotes)

  • Slaughter

    Du coup les salariés ils avaient pas tout compris en passant chez free…

  • alexis

    ca va faire ma 2eme années chez free j’ai été chez tous les opérateur quasiment et free et le seul a me donner un débit satifaisant en adls2+ alors que chez tous le monde je stagne a 12mega chez free j’ai bientot le double ca oscille entre 20-30 alors je me plaint pas du prix.

    c’est aussi les actionnaireset ceux qui se prennent un gros salaire qui dise « +de fric +de fric + de fric »

    • Nemesis

      Normal, 12 Mbps c’est de l’ ADSL2 pas du 2+.

  • Vomito

    haha quand on tape « free center marseille » et qu’on tombe sur les avis de google plus, c’est à se tordre.
    Finalement, on se demande pourquoi il n’y a QUE 45 personnes de ficher !!

  • Courgito Alf

    Est-il encore possible de gagner de l’argent dans la techno sans passer par ces pratiques ordurières ?

  • remyM

    Les deux seuls exemples sont : un cadre se plaignant de ne pas avoir été
    payé pour être venu travailler dimanche et un autre expliquant qu’il a
    dû faire un aller retour à Paris pour une formation de 30 minutes.

    Si j’ai bien compris l’article, dans les exemples cités, c’est les méthodes choisies pour « charger la mule » pour pousser aimablement un salarié vers la sortie sans frais pour l’entreprise.

    Moi qui suis passé par cette méthode (pas chez Free ) je peux te dire que les nuits à dormir sont courtes et que si tu es une personne dite sérieuse, c’est difficile à vivre. Tu vas me dire que si tu es sérieux, une entreprise fait tout pour te garder…. et non pas toujours. Mais je le conçois, il y a des entreprises qui respectent leurs salariés.

    Par contre, pour ma part, FREE est une société habituée à pratiquer la méthode de l’autruche. Je suis en litige avec eux (raccordement non sollicité de ma ligne ADSL malgré DEUX lettres de rétractation). Je sais que tant que je n’irai pas au Tribunal de proximité, je n’obtiendrai rien. Je suis en phase conciliation avec le Médiateur des télécoms. Dossier recevable depuis plus de trois mois et toujours pas de réponse de leur part. Le Médiateur est surchargé, mais il met tout en œuvre pour apporter une réponse et obtenir un accord qui puisse satisfaire pleinement les deux parties etc etc etc

    • Jérémie

      Je suis 100% d’accord avec toi.
      Tous ceux qui m’lnt répondu pensent que je ne crois pas que de telles pratiques existent. C’est faux ! Je suis bien conscient du fait que ça existe !
      J’ai juste voulu montrer qu’on a rien de flagrant ici.
      Prenons le problème dans l’autre sens et imaginons que ce soit des accusations non fondées. Combien de personne risquent leur emploi à cause de cette mauvaise pub ?
      Je pense qu’on a pas assez d’éléments pour se faire une idée et j’aimerais lire la reponse de Free.
      Je suis chez eux avec mon portable. Je ne voulais pas SFR car on nd capte pas chez moi mais aussi à cause de ces histoires tout comme Orange.
      Si j’apprends que tout ceci est vrai, je retourne immédiatement chez Bouygues !