Free ne collecte pas les données personnelles de ses abonnés, contrairement à Orange

Free n’exploite pas les données personnelles de ses abonnés, affirme Maxime Lombardini, le directeur général d’Iliad. Lors d’une entrevue avec la Commission des affaires économiques, le dirigeant a rassuré les clients de l’opérateur en promettant « n’avoir jamais commercialisé de données personnelles ». Contrairement à Orange, Free ne collecte pas non plus les données de ses clients. 

free données personnelles

Ce mercredi 4 avril, Maxime Lombardini a abordé de nombreux sujets au cours de son audition avec la Commission. Comme on pouvait s’y attendre, l’homme a d’abord abordé le conflit avec TF1. Le dirigeant de Free a suggéré que les chaînes de la TNT, comme TF1, n’ont aucun avenir face à l’avénement du très haut débit en France, avant d’en venir au sujet des données privées.

Free « fout la paix » à ses abonnés, promet Maxime Lombardini

Free « a une culture très libertaire au sens où nos abonnés, on leur fout la paix » a lancé Maxime Lombardini au sujet de l’exploitation des données personnelles. Pour expliquer cette culture, le dirigeant met en avant « Xavier Niel et la petite équipe qui est encore en bonne partie présente ». Le fondateur de Free, ancien pirate informatique, s’est souvent posé en grand défenseur des interêts du peuple.

« Nous ne faisons rien, ni en bien ni en mal, des datas que nous pourrions collecter et que d’ailleurs nous ne collectons pas véritablement » assure Lombardini, qui glisse un discret pied de nez à son rival, Orange. Il y a peu, Stéphane Richard, le PDG d’Orange, avait avoué collecter les données personnelles de ses abonnés. « Il y a une grande différence entre les grands acteurs comme Facebook et nous : c’est que nous on en fait rien des données. One ne les vend pas, on ne les utilise pratiquement pas. On ne les utilise que pour des motifs d’intérêt général » tentait de rassurer le PDG.

« Nous avons clairement une responsabilité en tant qu’opérateur, nous pourrions potentiellement avoir accès à un grand nombre d’informations mais nous ne les utilisons strictement à aucun usage ni commercial ni autre » rappelle le dirigeant lors de son entrevue. Les affirmations de Maxime Lombardini arrivent à point nommé. Tous les projecteurs sont actuellement braqués sur les entreprises de la tech depuis les nombreux scandales qui entachent la réputation de Facebook. Aux dernières nouvelles, la vie privée des 2 milliards d’utilisateurs a sans doute été compromise, rapporte Mark Zuckerberg, le patron de Facebook.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Free : les débits Netflix ne progressent plus en juin 2018

 Les débits Netflix chez Free ont très légèrement reculé en juin 2018 après plusieurs mois d’une hausse spectaculaire. Il faut dire que l’opérateur de Xavier Niel partait de très loin, avec des débits proches du ridicules fin 2017 et début…