Facebook, Twitter et Youtube attaqués en justice pour racisme

Facebook, Twitter et Youtube sont attaqués en justice. Les trois réseaux sociaux sont accusés par diverses associations de ne pas assez modérer les contenus et propos racistes des utilisateurs.

Alors qu’il doit faire face à des accusations de manipulation de l’information aux Etats-Unis, Facebook est également dans le collimateur d’associations françaises. Mais il n’est pas seul, Twitter et YouTube sont également pointés du doigt. Pas de manipulation de l’info dans l’Hexagone mais une dénonciation d’un manque de réactivité face aux propos racistes et haineux tenus par leurs utilisateurs.

L’Union des étudiants juifs de France et SOS Racisme ont publié un communiqué de presse dans lequel ils indiquent avoir assigné les trois services devant les tribunaux.

Vu les bénéfices réalisés par Youtube, Twitter et Facebook en France, et le peu d’impôts qu’ils paient, leur refus d’investir dans la lutte contre la haine est inacceptable. Le mystère qui plane sur le fonctionnement des équipes de modération des réseaux sociaux empêche toute avancée sérieuse dans la diminution des messages racistes et antisémites. Puisque les grandes plateformes ne respectent ni le droit français, ni même leurs propres conditions d’utilisation, ils devront en répondre devant la justice. – Sacha Reingewirtz, Président de l’UEJF –

Malgré un effort dans le traitement lorsque les propos haineux sont signalés par l’association, cette campagne de testing montre le manque de réactivité pour les contenus signalés via le circuit courant, Nous déplorons que les grands acteurs d’internet ne mettent toujours pas en œuvre des moyens suffisants pour protéger leurs utilisateurs des propos lesbophobes, gayphobes, biphobes et transphobes et respecter la législation française en vigueur. – Gilles Dehais, Président de SOS homophobie – 

Pour appuyer leurs propos, les associations ont mené un test sur la réactivité de la modération des plateformes. Selon la loi, ces services doivent respecter ses obligations légales « qui imposent aux hébergeurs de supprimer dans un délai raisonnable les contenus manifestement illicites, et de les signaler au Parquet ».

Or, selon les test effectués par les deux associations, les trois réseaux sociaux sont loin de respecter leurs obligations légales. En effet, SOS Racisme et l’UEFJ ont relevé sur 2 mois 586 contenus racistes, négationnistes, homophobes, antisémites, faisant l’apologie du terrorisme ou de crimes contre l’humanité.

Sur ces 586 contenus haineux signalés, seuls 4% ont été supprimé sur Twitter, 7% sur YouTube et 34% sur Facebook. – Communiqué de SOS Racisme et de l’UEJF –

Autant dire qu’avec un tel ratio Facebook, Twitter et YouTube sont loin d’être dans les clous. On ne sait pas encore ce que risquent les trois services mais il ne fait nul doute que la sanction ne sera pas suffisante pour pousser réellement ces géants américains à investir dans des équipes pour améliorer la modération.

 

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • bibousiq

    De toute manière, avec les sites américains, le meilleur moyen de faire supprimer des posts racistes serait qu’ils contiennent un bout de mamelon féminin. Là, on n’aurait même pas le temps de les voir !

    • Courgito Alf

      Malheureusement les racistes sont également les plus effarouchés face à la rondeur d’un téton… On peut aussi penser que leur haine leur vient d’une vie sexuelle assez triste…

      • bibousiq

        Oh, je n’irais pas jusque là à moins que l’on ne démontre le lien entre vie sexuelle et racisme. Je parlais surtout des sites cités qui sont bien plus rapides à effacer tous les documents où l’on voit un sein plutôt que ceux où il est question de racisme ou m^me ceux où l’on tue des personnes.

  • Aldwyr

    Les associations me feront toujours bien rire.

    Et encore, pour eux, il ne faut vraiment un rien pour être un raciste ou antisémite. Une blague un peu trop déplacé est c’est bon, on est l’un des plus gros connard que ce monde est engendré !

    Si les gens sont racistes et antisémite, autant aller les voir eux et porter plainte contre eux s’il on fait du mal. Cela ne leur fera devenir rien de plus qu’anti-association. :D, mais cela ne réglera pas le problème et vous ne pourrez pas changer leur état d’esprit envers les arabes/juifs/chinois/voisin/chien/etc/autre.
    Le temps qu’ils comprennent que l’on ne rends pas des gens intelligent en les forçant à être politiquement correct mais par l’éducation et la patience….

    Sinon, foutez leur la paix .S’ils n’aiment pas les juifs ou autre parce qu’ils ne les aimes pas (ou pour des raisons plus profondes), c’est leur droit. Tant qu’il ne leur font pas de mal, on s’en fou. On n’est pas obligé de tous s’aime pour vivre ensemble (et c’est bien cela dont les gens ont du mal à comprendre). il suffit juste de se supporter.

    Enfin, c’est pas les réseaux sociaux le problème qui n’est qu’un outil. ET ils semblent avoir du mal au fait que ce n’est pas l’outil qui parle mal mais la personne qui écrit derrière.

    On s’attaque encore une fois à la mauvaise cible.

    Et pour la modération, celle des réseaux sociaux est pitoyable, mais ce n’est pas une première.

  • Courgito Alf

    Troublant que ce qui est possible en Allemagne, avec ces mêmes réseaux, ne le soit pas en France. Il leur est également facile de censurer sans délai le moindre bout de sein…

    En fait, ils ne veulent simplement pas se couper de la majorité de leur clientèle Française…