Facebook : comment le réseau social gagne des milliards grâce à vous

Si Facebook est gratuit c’est pour une raison bien précise : le produit c’est vous. Pour chaque profil, le réseau social est capable de tirer plus de 300 informations. Au total ce sont aujourd’hui 1,39 milliard de membres qui n’ont plus aucun secret pour le réseau de Mark Zuckerberg.

Et ces données, Facebook vend, principalement aux publicitaires, ce qui lui a permis de générer en 2014 un chiffre d’affaires de 12,5 milliards d’euros (75% provenant de la publicité), pour 2,94 milliards de bénéfices. Voici comment Facebook gagne des milliards grâce à vous.

facebook comment milliards

Facebook, un réseau pas si gratuit

Oui Facebook est officiellement gratuit. Et pour cause, toutes les informations vous concernant sont revendues, principalement aux publicitaires. 1 222, c’est le nombre de pages qu’un étudiant en droit à reçu lorsqu’il a demandé toutes les informations à son sujet en possession du réseau social (après un entretien avec des responsables de Facebook). 1 222 pages ! C’est à peine croyable.

Si Facebook a pu transmettre un tel document au jeune étudiant c’est parce qu’il conserve toutes les informations à votre sujet dans ses serveurs. Tout y passe : activités des utilisateurs, caractéristiques faciales, niveau de batterie de vos appareils, coordonnées, vos SMS, votre carnet d’adresses, vos coordonnées géographiques etc.

Un exemple effroyable de la puissance du réseau : les photos que vous y postez ne vous appartiennent pas. Lorsque vous postez une photo sur Facebook vous cédez vos droits au réseau social et l’autorisez à l’exploiter comme bon lui semble.

Parmi toutes les informations récoltées, une toute petite partie a été communiquée volontairement par les utilisateurs au réseau. Car Facebook dispose de trois types de sources d’informations.

facebook exploitation donnees

Il y a d’abord les informations déclaratives, c’est-à-dire tout ce que l’utilisateur veut bien communiquer au réseau social. On parle donc ici des informations communiquées à l’ouverture d’un compte : nom, adresse ou encore vos orientations sexuelles. Les autres informations proviennent de vos interactions sur le réseau social ainsi que de ce que les autres utilisateurs disent de vous.

Enfin, il y a toutes les informations récoltées en dehors du réseau social. Car Facebook vous trace également lorsque vous n’y êtes pas connectés. Peu importe les sites web sur lesquels vous vous rendez, il peut grâce aux balises, aux boutons « j’aime » ou aux cookies récupérer un grand nombre de données sans que vous n’ayez à interagir.

Avec toutes ces informations Facebook est donc une mine d’or pour les publicitaires qui peuvent alors cibler leurs opérations. Le réseau de Mark Zuckerberg peut, grâce à toutes ces informations récoltées, proposer aux annonceurs de proposer d’afficher leurs publicités sur les pages des utilisateurs les plus susceptibles d’être intéressés par leurs produits et donc de passer à l’acte d’achat.

Mais sur un marché des données personnelles estimé en Europe à 315 milliards d’euros, Facebook veut aller encore plus loin. Il veut pour cela franchir le cap de l’exploitation des données relationnelles.

facebook publicitaire

Le principe est simple : si un utilisateur a dans ses contacts de nombreux profils qui aiment par exemple le dernier smartphone Nexus, alors Facebook affichera des publicités sur son profil. Le réseau souhaite pouvoir appréhender l’effet de mode et augmenter ainsi ses revenus publicitaires.

Pour y parvenir le réseau n’hésite pas à changer régulièrement ses conditions d’utilisation et à introduire de nouveaux services, parfois controversés. Par exemple, l’an dernier, Facebook avait mené une expérience sur 700 000 utilisateurs en manipulant contre leur gré les informations diffusées sur leur fil d’actualités.

Il en était ressorti que les utilisateurs qui voyaient des contenus positifs avaient un excellent moral alors que ceux qui voyaient des informations dramatiques en permanence avait le moral à zéro. Evidemment, lorsque Facebook a révélé la supercherie on a crié au scandale. Mais le réseau a toujours une excuse valable, et toujours la même.

facebook marketing relationnel

Le prix à payer pour avoir un meilleur service

A chaque polémique Facebook ressort le même argument : « si nous recueillons vos données, c’est pour vous offrir un meilleur service ».

Nous aspirons à créer une expérience utilisateur attrayante et personnalisée. Nous tirons parti de toutes les informations à notre disposition pour fournir nos services et maintenir leur qualité. – Facebook –

C’est toujours la même chanson avec Facebook, mais le réseau social reste prudent. Après avoir essuyé de nombreuses critiques, il essaie de trouver le juste milieu entre exploitation des données et qualité de service. Car après tous les scandales révélés par Edward Snowden, les utilisateurs acceptent moins de voir leur vie privée violée.

facebook gratuit

Facebook a trouvé la parade : il a fragmenté ses modifications. Ainsi, pour chaque nouvelle méthode d’exploitation des données, le réseau social annonce une petite nouveauté pour l’utilisateur, de nouvelles fonctionnalités. Si les critiques prennent de l’ampleur, le réseau s’excuse et annule tout jusqu’à la tentative suivante.

Du côté des utilisateurs, les avis divergent

Chez les utilisateurs il y a deux écoles : ceux qui acceptent de voir leurs données exploitées pour pouvoir utiliser le service gratuitement, et ceux qui l’ont quitté ou qui n’y ont jamais adhéré. Mais même pour ces derniers, Facebook est capable de récupérer des informations. Oui, il n’est pas nécessaire d’être inscrit sur Facebook pour être tracé par le réseau. Facebook est partout.

Ceux qui y trouvent leur compte sont clairement les utilisateurs qui utilisent le réseau quotidiennement. Leurs arguments sont clairs : « Facebook est gratuit et offre des services et des fonctionnalités extrêmement pratiques, si l’exploitation des données personnelles permet de conserver cette gratuité alors j’accepte que mes informations personnelles soient exploitées ».

Pour ceux qui ont décidé de quitter le réseau ou de ne pas y adhérer, c’est là encore une question d’habitude. S’ils n’utilisent pas ou plus Facebook, ce n’est pas nécessairement à cause de l’exploitation des données, c’est tout simplement parce que le service proposé par le réseau social ne leur correspond pas.

ello facebook donnees
Ello, le Facebook qui n’exploite pas les données, a du mal à séduire

Beaucoup d’utilisateurs n’adhèrent pas au principe de Facebook, pour eux il ne s’agit que d’un étalage de la vie privée et il n’est même pas cohérent de crier au scandale si les données personnelles sont exploitées. En rendant sa vie privée publique, il est évident que ce n’est pas sans conséquence. Sans compter que cela fait perdre beaucoup de temps.

L’exploitation des données n’est pas le problème en soi. Mais la contrepartie doit en valoir la peine. Récemment, un nouveau réseau social a souhaité surfer sur ces polémiques concernant l’exploitation des données personnelles. Baptisé Ello, le réseau assure qu’il est une sorte de Facebook qui n’exploite pas les données. Devinez quoi, le réseau a du mal à décoller.

Réagissez à cet article !
  • PomPom

    Pas si on utilise des produits Apple qui sont les plus sécurisés, là nos données sonten sécrité, vive apple !

    • sdsdsdsd

      aoueee et tu dı koı des photo nu hacker des celebrıteee mouhahaha pıgeon va

      • Soli

        En turquie ? x) Avec ce foutu clavier qui a le i sans point :P

      • PomPom

        Pas la faute d’apple si les celebrites savent pas utilise la sécurité d’ios, comme la plupart des gens, et l’espionnage est supérieur dans androdaube que sur ios ;)

        • guest.

          Le piratage n’est pas la faute d’apple, le coupable à utilisé les magasines People pour trouver les réponses aux questions de réinitialisation du mdp d’icloud, ainsi que le cloud de blackberry, ainsi que Google drive.

        • flo #3

          Putain mais t’es le fils caché d’Atlas et sardagariga toi …

    • Soli

      APPLE APPLE APPLE APPLE !
      C’est bien comme ça que l’on fait ?

      • PomPom

        La fidelité à apple suffit, ni plus ni moins ;)

        • Soli

          C’est chaud la… T’es fidèle a une marque… C’est pas ta femme hein ?

          • guest.

            Pas apple, tim cook lui suffit…

          • flo #3

            Au dernières nouvelles il aime prendre par le c** donc ça ne lui pose pas de problème :p

      • guest.

        Non, il faut allumer deux cierges, tracer une pomme avec de l’essence, et sacrifier un galaxy S sous la pleine lune avec une photo de Tim Cook xD

        • Nimbus

          Un S6E+ par contre, sinon ça marche pas !
          Perso, je préférerais une photo de Stevie <3

          • Soli

            Perso tu dis a Timie que tu préfères Stevie il va péter les plombs hein…

          • Nimbus

            Tant que c’est que les plombs qu’il pète…

          • Soli

            Un iPhone aussi ?

        • Soli

          ET MERDE ! Donc je fais toujours pas partit de l’élite ? :(

          • guest.

            Un jour, quand tu auras tuer un employé samsung avec une bouteille de jus de pomme, là, tu sera accepté xD

          • Nimbus

            Non, en voulant jouer à Guillaume Tell :D

    • guest.

      Désolé mais non.

      Facebook exploite tes données partagées sur Facebook, comme ce que tu aimes, ou tu pars en vacance, etc…
      Tout ces éléments sont sur Facebook lui même, pas plus en sécurité sous IOS qu’ailleurs.

      Il exploite aussi ton historique via des cookies dans ton navigateur, et safari le laisse faire.

  • Scratch

    Je partage votre article sur fb !

  • Soli

    En vrais, ce qui sont inscrit sur facebook son une minorité. Nous, les personnes non inscrite sommes environ 6 milliard. Alors que vous, 1 millard :P vous etes naze.

    • Adarion 29

      Il y a une grave omission dans ton affirmation!!! Sache que dans le monde il est estimé à 2.3 milliard le nombre d’internaute, oui 66% des gens dans le monde n’ont pas accès à internet, ensuite la chine à banni Facebook de son territoire ce qui fait que si on considère que près de 40% des chinois on accès à internet, c’est simple tu doit soustraire environ 500 millions de personnes, on tombe donc sur 1.7 milliard d’internaute ayant potentiellement accès à Facebook et donc la majorité que tu croyais représenter est en fait une minorité, celle des internaute non inscrit sur Facebook la grande majorités restant c’est celle des personnes n’ayant tout simplement pas accès à internet.

      • Soli

        Mais je ris

  • Nimbus

    C’est ce que je disais à propos des cloud externes : dès que tu mets une donnée t’appartenant sur un serveur externe qui justement ne t’appartient pas, cette donnée n’est plus à toi et la société qui exploite le serveur peut librement exploiter ces données… C’est malheureux, mais c’est comme ça.

    Là où ça me choque, c’est au niveau des données des personnes non inscrites sur le réseau, comment peut-on légalement exploiter les données des personnes n’ayant jamais accepté les CGU du réseau ? N’y-a-t’il pas quelconque action pour réparer cela ?

    Ce bouton j’aime, ce Facebook Connect, tous ces modules sont des plaies pour les visiteurs, mais encore pire que ça…

    HS : Mr Romain Vitt, tu vois que je ne me contente pas de « critiquer », je sais aussi apprécier ce genre de dossiers, tout comme celui concernant les coûts cachés des applications Android… ;)

    • guest.

      Marre…

      • Nimbus

        De ?

        • Soli

          sont commentaire a ete ban donc il ta fait un screen ( marre du ban si tu preferes )

          • Nimbus

            J’avais pas tiqué sur le coup, les images s’affichent pas sans refresh ^^

        • guest.

          Tu vois pas la photo jointe avec le message ? C’est le screen de ma réponse.

          • Nimbus

            Awi ok, j’avais pas refresh la page, je m’en charge :)

          • guest.

            Pas de pb ;)

          • Nimbus

            Pour ton commentaire (je vais screen le mien après je sens :D), quelque chose me perturbe, on accepte l’utilisation de cookie, ça ok, on accepte de manière implicite les règles du site sur lequel on navigue, ça ok, mais : une personne non inscrite sur Facebook n’a jamais eu officiellement connaissance des CGU Facebook et par conséquent n’a jamais eu à les accepter !
            Je sais bien qu’il y a une pirouette juridique pour régler ce problème, mais putain c’est lourd quoi… J’utilise Facebook, donc je suis conscient de ce qu’ils font de moi (0 photos, Ghostery partout), mais bon pour les autres, c’est chiant…

            Pour le N5, oui et non, j’ai encore en travers le commentaire de Mr Vitt disant qu’on ne se distrait qu’à le critiquer au lieu de participer à ses dossiers construits, donc je le souligne discrètement en fin de com :)

          • guest.

            Mais la pirouette juridique, c’est que les CGU Facebook sont inclu dans les CGU du site en question, théoriquement tu en as donc eu connaissance, très vicieux mais efficace.
            Apres pour être sur, tu peux carrément supprimer les cookies, l’historique et le cache de ton navigateur après chaque utilisation (c’est une bonne solution), mais c’est chiant a la longue.

            Pour l’histoire du N5, c’est sur qu’un média impartial ne devrait pas influencer son public, mais c’est pour faire du clic, on a l’habitude maintenant.

          • guest.

            Bon…

      • joe2x

        On a tous des sensibilités différentes aux différents sufjets.

        Pour ma part, je trouve que l’on n’arrete pas de nous bassiner que cela mal pour Samsung et qu’il perd son leadership

        • guest.

          C’est pas faux, mais en l’occurence c’est plus important que les habituels « ça va mal », c’est le bilan trimestriel, et normalement on devrait exposer les baisses de samsung, les prévisions des analystes, les incidences sur le marché, etc..
          C’est ce qu’aurait fait tout site objectif, là ils se sont contenté de mettre « samsung est premier, encore et toujours », pour contenter les fanboys et on mis deux malheureuses lignes a la fin pour dire « en fait c’est pas si bon que ça pour samsung », là c’est plus simplement de la négligence volontaire pour attirer les fanboys, c’est carrément de la désinformation.

          Le bilan trimestriel n’est pas le seul concerné, la news sur la collaboration de samsung avec le MIT est faite pour qu’on pense que c’est samsung qui a créé ce projet et qui a tout fait, ce qui est totalement faux en plus d’être illogique.

          En bref je voulais dire que même si on nous bassine sur certains sujets, c’est toujours aussi grave « d’oublier » certains détails pour arranger les lecteurs a revenir plus tard, et depuis un certain temps, plus de 50% des news du style « apple vs samsung », ou « samsung continue d’innover » sont tourner pour attirer les gens et provoquer des guerres dans les coms, pour gagner du fric avec les pubs (plus il y a de consultations, plus les publicitaires payent pour afficher leur pub sur le site).

    • Romain Vitt

      Je ne te visais pas dans mes propos et j’accepte tes critiques. Je sais que tu es un lecteur fidèle et que tes critiques sont toujours fondées. Beaucoup le lecteurs sont comme toi et c’est qui nous fait avancer dans le bon sens ;) C’est aussi grâce à vous que nous pouvons faire monter le site en qualité. :)

    • joe2x

      En effet cependant, tu as des sites plus ou moins respecteux. Tu as par exemple des associations qui te proposent un « owncloud » sur leur serveur clé en main et je fais tout de meme la différence avec Dropbox / le cloud de OVH / …

  • JustFou

    Moi j’ai rien à cacher peut m’importe qu’ils savent que je suis aller acheter du pain

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Faut-il installer un antivirus sur son smartphone Android ?

Le Play Store regorge d’applications antivirus toutes plus séduisantes les unes que les autres. Mais faut-il vraiment installer un antivirus sur son smartphone Android ? Est-ce utile ? Risque-t-on quelque chose en n’installant rien ? Toutes nos réponses dans ce dossier.

Top 10 des meilleurs smartphones Wiko !

Les smartphones de la marque française Wiko proposent des fiches techniques honnêtes et un des meilleurs rapports qualité prix du marché. Alors si vous cherchez des téléphones fiables et efficaces, découvrez vite notre top 10 des meilleurs modèles de la marque.