CyanogenMod vs Cyanogen OS : quelles sont les principales différences !

Date de dernière mise à jour : le 18 avril 2016 à 14 h 35 min

CyanogenMod et Cyanogen OS sont deux systèmes développés par la même équipe à la base mais aux philosophies radicalement différentes. Si CyanogenMod garde sa facture « open-source » toujours proposé au plus grand nombre d’appareils dans l’idée du système libre, Cyanogen OS, en revanche, correspond à la version dite commerciale du système d’exploitation. Ils sont un peu les deux faces d’une même pièce.

Actuellement proposé sur le OnePlus One et sur le YU Yureka, Cyanogen OS empreinte la voie du partenariat qui semble de prime abord incompatible avec le monde du logiciel libre. La réalité est un petit peu plus complexe comme nous allons le voir au cours de ce dossier.

La voie de l’open-source vs le système commercial

Notre cher système Android est open-source. Cette situation a ainsi permis très vite aux développeurs de tous les horizons de jeter un coup d’oeil au code. Cette situation est le point de départ à toutes les modifications qui ont permis d’arriver ensuite aux ROMS custom que nous aimons tant. Mais avant d’en arriver là, il a fallu passer par bon nombre de chemins détournés.

Comme tout ce qui appartient à AOSP (Android Open Source Project), le code de CyanogenMod est accessible à tous et peut être modifié puis compilé en toute liberté. Ce n’est pas un hasard si d’innombrables distributions du moment adoptent une base Cyanogen pour proposer un système très différent au final. CyanogenMod et d’autres montrent ainsi qu’à partir d’une base commune Android, il est possible de livrer un système totalement repensé et plus ouvert à la personnalisation.

Google permet cela si on respecte certaines conditions. Ainsi, les versions « commerciales » de Android, dotées par défaut des Google Play Services, doivent obtenir une certification officielle avant d’être rendue disponible au plus grand monde. C’est comme ça que la firme de Mountain View garde le contrôle sur son environnement. Les Play Services regroupent ainsi des API spécifiques et la suite d’applications (Play Music, Play Store, etc). Sans ces derniers, impossible de synchroniser son compte Google avec son appareil.

Ainsi dans CyanogenMod, vous noterez qu’il n’y a par défaut aucun service Google. D’ailleurs, la plupart des tutoriels vous proposent d’installer le package sitôt votre ROM flashée. Le cas de Cyanogen OS est très différent puisqu’elle englobe directement les fameuses applications Google, ce qui, avouons-le, est bien plus amical pour le grand public.

Pour Cyanogen OS, l’objectif est de proposer une alternative crédible à Android Lollipop. On pourrait comparer ledit système à un Android avec une surcouche constructeur (ces dernières modifie l’expérience utilisateur en bien ou en mal :-) ) sauf que dans le cas qui nous intéresse, il s’agit d’un remodelage en profondeur, ce qui se ressent dans les possibilités de configuration très poussées.

Cyanogen OS mise sur des suites logicielles propriétaires

Pour sa déclinaison commerciale, Cyanogen exploite une base dite « stable », ce qui semble logique pour un usage destiné au plus grand nombre. Il n’est donc pas question d’utiliser une « nightly » pour Cyanogen OS, ces dernières restant conseillés aux plus bidouilleurs de par les bugs qu’elles peuvent générer. Mais outre ce point, le système se distingue par les partenariat logiciels accordés avec l’exemple concret du OnePlus One.

En effet, les développeurs ont souhaité apporter par défaut de nombreuses autres applications. L’idée est ainsi d’enrichir le système initial en lui ajoutant d’autres possibilités parfaitement intégrées à l’O.S. C’est ainsi que nous avons vu fleurir plusieurs nouveautés sur les OnePlus One par exemple (l’un des premiers smartphones utilisant Cyanogen OS).

Les effets audios par défaut ont ainsi fait place à MaxxAudio, une solution qui permet d’écouter différemment sa musique tout en renforçant certains spectres de la gamme sonore. Dans le même ordre d’idée, Swiftkey a été inclus par défaut au sein de l’une des mises à jour, tout comme le client mail obsolète qui a été revu en utilisant une version modifiée de Boxer. Mais ce n’est pas fini, d’ici peu, Truecaller viendra proposer, si vous le souhaitez, un carnet d’adresses innovant.

Point commun entre toutes ces applications ? Elles sont toutes disponibles individuellement sur le Play Store mais en faisant le choix de les proposer par défaut au sein de Cyanogen OS, la firme augmente le taux de pénétration et leur donne accès à un éventuel nouveau public.

En fonctionnant sur le même modèle que Google (qui installe sa suite logicielle) ou que Microsoft (qui fait de même sur ses versions de Windows), Cyanogen prend néanmoins le risque de se couper de la base de ses plus fervents fans qui l’accusent déjà d’avoir vendu son âme au diable. Faut-il s’inquiéter pour l’avenir de la plus populaire des ROMS custom qui entame une mue audacieuse pour s’assurer de nouveaux marchés ?

Deux destinées pour le meilleur de Cyanogen

Les développeurs se veulent rassurant, CyanogenMod perdurera quoiqu’il arrive. Il s’agit d’un laboratoire incontournable tant Cyanogen OS repose sur les progrès effectués par le premier. De même, les suites commerciales ne sont pas prévues pour la ROM custom. Ces dernières resteront réservées à la déclinaison commerciale spécifique.

L’idée reste ainsi de séduire les constructeurs de smartphones et de tablettes. En jouant sur les deux tableaux, la firme espère ainsi prospérer le plus vite possible. Il s’agirait ainsi d’une stratégie très fine qu’il est difficile de juger à l’heure actuelle sur le plan de l’efficacité.

En s’assurant un tel avenir, il y a de quoi aborder le futur avec sérénité. Cyanogen OS se nourrit de CyanogenMod, ce qui représente un échange gagnant gagnant qui permettrait de s’imposer autant chez les technophiles des débuts que chez le grand public qui découvre tous les bienfaits d’un tel système d’exploitation. Le fameux échange gagnant gagnant que nous évoquions :-) .

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • tabo56

    Est-ce-qu’on peut installer Cyanogen OS sur un LG G3 svp ?

    • fred

      J’en doute,j’ai rien trouvé a ce sujet sur XDA.

      • tabo56

        Ok merci.
        J’aurais bien essayé pour voir comment c’est au quotidien.

        • fred

          il y aura peut etre un portage qui sait?

          • tabo56

            Ce serait sympa mais comme le G3 n’est pas le smartphone le plus répandu, ça pourrait être long avec que ça arrive.

          • fred

            il y a déja la rom cyano pour le g3,donc il reste pas grand chose a bricoler pour qu’ils fassent l’O.S,faut y croire. :))

          • tabo56

            J’avais vu pour la rom.

    • Faut partir sur une Rom Cynogen Mod qui ont la même base. Et qui est au moins dépourvu de toute ces applications pas forcément utile. Au pire suffit d’aller les récupérer sur le Play Store.

      • tabo56

        Ok merci.

  • Au final une Rom qui n’apporte pas grand chose, car si Cynogen Mod permet d’avoir une Rom pure avec le minimum d’application, Cynogen OS reprend le même défaut que la plupart des constructeurs de smartphone en imposant des applications qui ne sont pas forcément utile. Bon avec un peu de chance ces applications peuvent être désinstaller.

    Mais pour le consommateur final ça ne change rien, ou pire ils auront encore plus d’application inutile car beaucoup ce tourneront vers les applications de Google qu’ils connaissent bien. Le seul avantage est pour les constructeurs qui pourront s’éloigner un peu de Google et encore là ça sera à voir, vu que ça reste de l’Android et que les API de Google sont intégrer.

    Au final l’avantage d’une telle Rom reste à voir, car avec ce qui s’est passé avec One Plus, faut vraiment le vouloir pour faire confiance en Cynogen, surtout qu’il reste l’alernative de proposer une Rom Android pure Google sans surcouche que nous connaissont si bien, qui demande moins de boulot pour les fabricants.