CyanogenMod vs Cyanogen OS : quelles sont les principales différences !

Maj. le 1 mars 2018 à 21 h 54 min

CyanogenMod et Cyanogen OS sont deux systèmes développés par la même équipe à la base mais aux philosophies radicalement différentes. Si CyanogenMod garde sa facture « open-source » toujours proposé au plus grand nombre d’appareils dans l’idée du système libre, Cyanogen OS, en revanche, correspond à la version dite commerciale du système d’exploitation. Ils sont un peu les deux faces d’une même pièce.

CyanogenMod Cyanogen OS les différences

Actuellement proposé sur le OnePlus One et sur le YU Yureka, Cyanogen OS empreinte la voie du partenariat qui semble de prime abord incompatible avec le monde du logiciel libre. La réalité est un petit peu plus complexe comme nous allons le voir au cours de ce dossier.

La voie de l’open-source vs le système commercial

Notre cher système Android est open-source. Cette situation a ainsi permis très vite aux développeurs de tous les horizons de jeter un coup d’oeil au code. Cette situation est le point de départ à toutes les modifications qui ont permis d’arriver ensuite aux ROMS custom que nous aimons tant. Mais avant d’en arriver là, il a fallu passer par bon nombre de chemins détournés.

Comme tout ce qui appartient à AOSP (Android Open Source Project), le code de CyanogenMod est accessible à tous et peut être modifié puis compilé en toute liberté. Ce n’est pas un hasard si d’innombrables distributions du moment adoptent une base Cyanogen pour proposer un système très différent au final. CyanogenMod et d’autres montrent ainsi qu’à partir d’une base commune Android, il est possible de livrer un système totalement repensé et plus ouvert à la personnalisation.

Cyanogen Thème

Google permet cela si on respecte certaines conditions. Ainsi, les versions « commerciales » de Android, dotées par défaut des Google Play Services, doivent obtenir une certification officielle avant d’être rendue disponible au plus grand monde. C’est comme ça que la firme de Mountain View garde le contrôle sur son environnement. Les Play Services regroupent ainsi des API spécifiques et la suite d’applications (Play Music, Play Store, etc). Sans ces derniers, impossible de synchroniser son compte Google avec son appareil.

Ainsi dans CyanogenMod, vous noterez qu’il n’y a par défaut aucun service Google. D’ailleurs, la plupart des tutoriels vous proposent d’installer le package sitôt votre ROM flashée. Le cas de Cyanogen OS est très différent puisqu’elle englobe directement les fameuses applications Google, ce qui, avouons-le, est bien plus amical pour le grand public.

Pour Cyanogen OS, l’objectif est de proposer une alternative crédible à Android Lollipop. On pourrait comparer ledit système à un Android avec une surcouche constructeur (ces dernières modifie l’expérience utilisateur en bien ou en mal :-) ) sauf que dans le cas qui nous intéresse, il s’agit d’un remodelage en profondeur, ce qui se ressent dans les possibilités de configuration très poussées.

Cyanogen OS mise sur des suites logicielles propriétaires

Pour sa déclinaison commerciale, Cyanogen exploite une base dite « stable », ce qui semble logique pour un usage destiné au plus grand nombre. Il n’est donc pas question d’utiliser une « nightly » pour Cyanogen OS, ces dernières restant conseillés aux plus bidouilleurs de par les bugs qu’elles peuvent générer. Mais outre ce point, le système se distingue par les partenariat logiciels accordés avec l’exemple concret du OnePlus One.

Cyanogen OS OnePlus

En effet, les développeurs ont souhaité apporter par défaut de nombreuses autres applications. L’idée est ainsi d’enrichir le système initial en lui ajoutant d’autres possibilités parfaitement intégrées à l’O.S. C’est ainsi que nous avons vu fleurir plusieurs nouveautés sur les OnePlus One par exemple (l’un des premiers smartphones utilisant Cyanogen OS).

Les effets audios par défaut ont ainsi fait place à MaxxAudio, une solution qui permet d’écouter différemment sa musique tout en renforçant certains spectres de la gamme sonore. Dans le même ordre d’idée, Swiftkey a été inclus par défaut au sein de l’une des mises à jour, tout comme le client mail obsolète qui a été revu en utilisant une version modifiée de Boxer. Mais ce n’est pas fini, d’ici peu, Truecaller viendra proposer, si vous le souhaitez, un carnet d’adresses innovant.

CM12S applis propriétaires

Point commun entre toutes ces applications ? Elles sont toutes disponibles individuellement sur le Play Store mais en faisant le choix de les proposer par défaut au sein de Cyanogen OS, la firme augmente le taux de pénétration et leur donne accès à un éventuel nouveau public.

En fonctionnant sur le même modèle que Google (qui installe sa suite logicielle) ou que Microsoft (qui fait de même sur ses versions de Windows), Cyanogen prend néanmoins le risque de se couper de la base de ses plus fervents fans qui l’accusent déjà d’avoir vendu son âme au diable. Faut-il s’inquiéter pour l’avenir de la plus populaire des ROMS custom qui entame une mue audacieuse pour s’assurer de nouveaux marchés ?

Deux destinées pour le meilleur de Cyanogen

Les développeurs se veulent rassurant, CyanogenMod perdurera quoiqu’il arrive. Il s’agit d’un laboratoire incontournable tant Cyanogen OS repose sur les progrès effectués par le premier. De même, les suites commerciales ne sont pas prévues pour la ROM custom. Ces dernières resteront réservées à la déclinaison commerciale spécifique.

CM12S Cyanogen

L’idée reste ainsi de séduire les constructeurs de smartphones et de tablettes. En jouant sur les deux tableaux, la firme espère ainsi prospérer le plus vite possible. Il s’agirait ainsi d’une stratégie très fine qu’il est difficile de juger à l’heure actuelle sur le plan de l’efficacité.

En s’assurant un tel avenir, il y a de quoi aborder le futur avec sérénité. Cyanogen OS se nourrit de CyanogenMod, ce qui représente un échange gagnant gagnant qui permettrait de s’imposer autant chez les technophiles des débuts que chez le grand public qui découvre tous les bienfaits d’un tel système d’exploitation. Le fameux échange gagnant gagnant que nous évoquions :-) .

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
CyanogenMod 14 Nougat : la société prête à abandonner sa ROM Custom

Les dernières déclarations de Steve Kondik sur le développement de la ROM Custom CyanogenMod 14 qui sera basée sur Android 7.0 Nougat sont loin d’être optimistes. La société Cyanogen Inc. ne s’impliquerait que très peu. Se dirige-t-on vers un abandon de la ROM custom.

Le Nokia Lumia 525 sous Android Marshmallow, c’est possible et ça déchire !

Sorti il y a deux ans et demie sous Windows 8.1, le Nokia Lumia 525 n’aura pas droit à sa mise à jour Windows 10, en revanche, il peut désormais tourner sous Android 6.0.1 Marshmallow contrairement à bon nombre de smartphones sous l’OS de Google. Un développeur est parvenu à réaliser un incroyable portage de CyanogenMod.

Témoignage : Mon Android, ma config et mes applications préférées

Chaque utilisateur Android passe plus ou moins de temps à choisir son smartphone, ses accessoires et les applications qu’il veut y installer. Aujourd’hui, j’ai voulu partager avec vous ce qu’il y a dans mon téléphone, ma configuration, les applications que…

Google continue de lutter contre le root Android

Google continue de traquer les utilisateurs rootés. En effet, ce week-end, des utilisateurs sur Reddit se sont rendus compte que certaines applications système ne fonctionnaient plus, et ce, malgré la nouvelle méthode de root de ChainFire n’affectant pas la partition système (/System).

CyanogenMod abandonne sa messagerie SMS sécurisée WhisperPush

Après plus de deux ans de fidèles et loyaux services, CyanogenMod abandonne sa messagerie SMS sécurisée WhisperPush, trop difficile à entretenir, et vous conseille d’utiliser Signal, l’application recommandée Edward Snowden. Une application de messagerie chiffrée.

Swiftkey lance un clavier pour les personnes atteintes d’autisme

Les personnes atteintes de troubles du spectre autistiques possèdent généralement des difficultés de langage et ne disposent pas suffisamment de moyens d’expression. SwiftKey Symbols se propose d’apporter une solution à cela en fonctionnant comme le clavier Android classique mais composé d’images et symboles.

CyanogenMod 13 basé sur Android 6.0 Marshmallow attendu pour Noël…si tout va bien

Le cofondateur de Cyanogen, Steve Kondik, a profité de la conférence Big Android BBQ qui se déroulait ce matin à Amsterdam pour s’exprimer sur les projets de la société. On apprend ainsi que la ROM Custom CyanogenMod 13 basée sur Android 6.0 Marshmalow fera son arrivée à Noël si tout va bien. La société nous fait également part de ses plans concernant l’avenir de sa ROM Custom et de Cyanogen OS.

Transformez le bouton d’accueil de votre Samsung Galaxy en touche tactile

Et si le bouton d’accueil de votre smartphone Samsung Galaxy devenait une touche tactile ? Et bien c’est possible grâce à une application gratuite du nom de easy home for Samsung compatible avec tous les smartphones de la marque équipés d’un lecteur d’empreintes digitales. Plus de cliquetis désagréable ni d »usure pour votre bouton d’accueil !

CyanogenMod 13 basée sur Android 6.0 Marshmallow déjà en préparation

Comme chaque année, la nouvelle version d’Android donnera naissance à une longue liste de ROM Custom. Et bien qu’aucune annonce officielle n’ait encore été faite à ce sujet, les premiers indices de l’existence de CyanogenMod 13 qui sera basée sur Android 6.0 Marshmallow nous montrent que le travail a déjà commencé.

CyanogenMod supporte désormais Huawei, Xiaomi et les Moto G et E 2015

Toujours prête à rendre service aux utilisateurs insatisfaits du support logiciel des constructeurs CyanogenMod étend e support de sa ROM Custom aux smartphones Huawei et Xiaomi. Les Motorola Moto G et Moto E 2015 sont également supportés par la ROM Custom et la liste continue de s’allonger. Une excellente nouvelle pour les utilisateurs de ces appatreils qui ne seront désormais plus tributaires des constructeurs.