Bitcoin : 20% des investisseurs se sont endettés pour en acheter

Maj. le 9 février 2018 à 11 h 53 min

Près de 20% des personnes qui possèdent du Bitcoin se sont endettées pour en acheter, révèle une étude réalisée auprès de 3000 sondés par CoinDesk. Selon nos confrères de Bloomberg, cette pratique suscite la frayeur des banques et des organismes de régulation. Craignant que les investisseurs ne remboursent pas leur prêt, de nombreuses banques veulent interdire l’achat de cryptomonnaies. 

bitcoin

Après la hausse fulgurante de son prix fin 2017, le Bitcoin, et le marché des cryptomonnaies en général, s’est brusquement écroulé. Début février, le cours du Bitcoin est même passé sous les 6400$. Les actions des différents gouvernements, et des organismes officiels, découragent de nombreux investisseurs. Aux USA et au Royaume-Uni, des banques ont même décidé d’interdire l’achat de cryptomonnaies par cartes de crédit.

Bitcoin : seuls 52% des investisseurs ont déjà remboursé leurs dettes !

Selon l’étude réalisée par CoinDesk, 20% des personnes qui ont décidé d’investisseurs dans le Bitcoin ou dans les cryptomonnaies, ont dû s’endetter pour en acheter. De nombreux investisseurs auraient ainsi contractés un prêt auprès d’un organisme financier. Tant que le Bitcoin, l’Ethereum et le Ripple continuaient de grimper, cette pratique ne posait pas problème.

Depuis que la valeur du Bitcoin ne cesse de dégringoler, les banques s’inquiètent de la solvabilité des investisseurs. Selon l’étude de CoinDesk, seuls 52% des personnes qui se sont endettées sont déjà parvenues à renflouer leur dette. Aux yeux des banques, les investisseurs qui ont contracté un prêt comptait sur l’envolée du Bitcoin pour rembourser leurs dettes. Face au Krach du Bitcoin, les banques commencent donc à s’inquiéter pour leur argent.

Selon les analystes de CoinDesk, la méfiance des banques est en partie responsable de l’effondrement du Bitcoin. Depuis le début de l’année, la monnaie virtuelle a déjà perdu plus de 44 milliards de dollars en valeur. Autre facteur aggravant : les efforts de nombreux gouvernements pour réguler les cryptomonnaies. En France, Emmanuel Macron a même annoncé son souhait que le FMI puisse contrôler le Bitcoin. Quel avenir pour le Bitcoin et les cryptomonnaies ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !