T411, Zone Téléchargement : malgré leur fermeture, rien n’a changé !

T411, Zone-Téléchargement… après la fermeture de deux des plus grands sites de téléchargement illégal francophones, d’autres ont très vite pris la suite. De quoi se demander l’efficacité de ces fermetures sur le piratage de contenus protégés par le droit d’auteur. Hadopi défend pourtant son bilan dans une étude.

zone telechargement site

Il y a bientôt un an, Zone Téléchargement était définitivement fermé par la gendarmerie. Au terme d’une longue enquête de 2 ans, les autorités sont en effet parvenues à arrêter les administrateurs de la plateforme. Bien vite, des clones du site ont été mis en ligne. Ces nouvelles versions visaient toutes à prendre la suite de Zone Téléchargement.

Quelques mois plus tard, c’était au tour de T411 de subir le même sort. Mais très vite d’autres sites ont émergé dans leur sillage. T411 est devenu T411.si et YggTorrent, tandis que Zone-Telechargement est devenu Zone-Telechargement.ws. Et les trois sites cumulent aujourd’hui un trafic impressionnant.

Zone Téléchargement : pour la Hadopi, sa fermeture n’a pas été inutile !

La Haute Autorité s’est penché sur le succès de Zone-Telechargement.ws : une grosse majorité des contenus pirates y sont mis en ligne par une petite équipe de personnes. Ces 14 uploaders sont responsables de 90% des contenus présents sur Zone Téléchargement.

De décembre 2016 à février 2017, ces individus ont massivement élargi l’offre du site en publiant jusqu’à 1 230 fichiers par semaine. Une fois ce nouveau Zone Téléchargement bien rempli, les ajouts se sont fait plus rares. Il n’aura donc fallu que quelques mois à ces pirates pour mettre sur pied le successeur du site.

Pourtant selon la Hadopi, il reste essentiel de s’en prendre aux plateformes de téléchargement : les sites recréés par les pirates ne parviennent en effet jamais à faire autant de trafic que les versions originales. Un argument qui peut faire sourire : un an seulement après sa création le site approche en réalité du trafic de son prédécesseur.

 

T411 : deux gros sites ont émergé après la fermeture

Sans doute pour ne pas se faire trop de mal, la Hadopi évite dans son étude de parler du cas de T411. Rapidement après sa fermeture, on a pu voir émerger T411.si qui s’est très rapidement reconstitué une communauté et un catalogue fourni. Ainsi que YggTorrent. Les deux sites sont aujourd’hui dans le top 200 des sites les plus visités en France selon Alexa. Et nous ne sommes que quelques mois après la fermeture de T411 !

Aujourd’hui YggTorrent c’est 14,64 millions de visiteurs uniques au mois de septembre, et T411.si, 11,56 millions de visiteurs uniques sur la même période (chiffres SimilarWeb). Soit à deux plus de 26 millions de visiteurs uniques. Zone-Telechargement.ws représente de son côté pas moins de 58.40 millions de visiteurs uniques sur septembre. Soit un trafic cumulé de presque 85 millions de visiteurs uniques mensuels.

Pour bien se représenter l’énormité de ce chiffre, on a comparé avec les chiffres publics du journal le Monde qui se targue de 101 millions de visiteurs uniques sur le mois de septembre. Ce n’est donc pas si loin ! Et les nouveaux T411 et Zone-Téléchargement poursuivent leur croissance… Alors évidemment, oui,  il y a de quoi douter de l’efficacité de ces fermetures dans la mission de la Hadopi.

La Haute autorité pense néanmoins pouvoir agir sur d’autres levier pour empêcher à des sites de reprendre le flambeau d’une plateforme fermée. L’organisme conseille d’ailleurs de multiplier les accords avec les moteurs de recherche, comme Google, afin de déréférencer les adresses incriminées.

La Hadopi aimerait aussi bloquer les régies publicitaires des fameux raccourcisseurs de liens, utilisées en masse par le nouveau Zone Téléchargement. Quoi qu’il en soit, la guerre entre les ayants droit et les pirates est loin de toucher à sa fin, et ce, malgré un récent rapport qui affirme que le piratage n’a aucun impact sur les chiffres de ventes légales… En attendant, rien n’a changé, ou presque, si ce n’est quelques équipes et noms de domaines.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Internet : nous sommes 4,2 milliards d’internautes dans le monde

4,2 milliards d’internautes dans le monde. Nous sommes de plus en plus nombreux à pouvoir accéder à internet, notamment grâce aux smartphones, et cela se ressent dans les chiffres. Premiers bénéficiaires de cette nouvelle audience : les réseaux sociaux comme…