Windows 11 : les PC non compatibles reçoivent tout de même les mises à jour

 

Windows 11 peut s’installer sur des ordinateurs non compatibles en filoutant un peu. Microsoft a toutefois prévenu : dans ce cas, les mises à jour ne s’installeront pas. Pourtant, certains utilisateurs l’ont tout même reçu.

Windows 11

Pour obtenir Windows 11, il faut remplir certaines conditions. Il faut une machine qui dispose d’un processeur pas trop ancien, mais aussi une puce TPM 2.0. S’il manque un de ces éléments, l’OS ne pourra pas s’installer. Cependant, il existe des manières de contourner ces obligations, mais à vos risques et périls. Microsoft a en effet indiqué que les PC qui installaient Windows 11 sans avoir la configuration minimale ne recevraient aucune mise à jour. Il semblerait que la firme de Redmond soit revenue sur sa décision.

Windows 11 a eu le droit à sa première mise à jour le 12 octobre dernier. Une update mineure (KB5006674) qui est avant tout dédiée à la sécurité. Deux sites, ghacks.net et ntnobo.net, signalent que même les PC ayant installé l’OS sans remplir les critères l’ont pourtant reçu. Nous même, à la rédaction, nous avons fait le test et l'update est apparue sur notre ordinateur pourtant non équipé d'une puce TPM 2.0. Une surprise qui montre que Microsoft a peut-être changé d’avis.

Windows 11 sera-t-il supporté longtemps sur les PC non compatibles ?

Les utilisateurs concernés ne doivent pas crier victoire trop tôt. Si cette mise à jour est bien déployée auprès de tout le monde, rien ne dit que les suivantes le seront également. On peut aussi supposer que Microsoft diffuse les patchs de sécurité, mais ne livre pas les autres, dont les grosses MàJ annuelles. Pour l’instant, nous ne pouvons faire que des suppositions, l'entreprise n’ayant pas donné de plus amples informations.

A lire aussi – Voici comment installer Windows 11 sur un PC non compatible

Pour rappel, la société a imposé la puce TPM 2.0 sur Windows 11 pour des raisons de sécurité. Cette puce est présente sur les ordinateurs les plus récents (de moins de cinq ans), mais pas forcément les anciens. Une bonne partie des utilisateurs ne peut donc pas installer ce nouvel OS par des moyens classiques.

S’il est toujours possible de contourner ces règles, cela ne se fera pas sans risques. Pour le moment, Microsoft semble protéger ces utilisateurs, mais pour combien de temps encore ? Si votre ordinateur n’est pas compatible, nous ne saurons trop vous conseiller de rester sur Windows 10, encore suivi par Microsoft jusqu’en 2025 au minimum.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !