WhatsApp aurait menti sur le chiffrement de bout en bout des messages

 

Un des principaux avantages de WhatsApp par rapport à certains de ses concurrents est que les messages que vous envoyez sont chiffrés de bout en bout. Cependant, un nouveau rapport affirme maintenant que les messages ne seraient pas si privés que cela.

WhatsApp
Crédit : Unsplash

Depuis 2016, WhatsApp affirme chiffrer vos messages de bout en bout, de sorte qu’aucun intermédiaire, pas même WhatsApp, ne soit en mesure de lire vos conversations. Néanmoins, dans un très long rapport de ProPublica, il est affirmé que WhatsApp emploie actuellement plus de 1 000 travailleurs contractuels à Austin, au Texas, à Dublin et à Singapour, spécifiquement pour surveiller « des millions de contenus d'utilisateurs ». Toutes ces personnes « utiliseraient un logiciel spécial de Facebook » pour examiner les messages et le contenu qui ont été signalés par les utilisateurs de WhatsApp, et qui ont été, au préalable, examinés par des systèmes d'IA.

Pourtant, WhatsApp a toujours déclaré que la confidentialité de ses utilisateurs était au centre de ses préoccupations. La messagerie met d’ailleurs régulièrement en avant un message censé rassurer les utilisateurs sur le respect de leur vie privée avant qu’ils n'envoient des messages : « Personne en dehors de cette discussion, pas même WhatsApp, ne peut les lire ou les écouter ». Sur la FAQ de WhatsApp, on peut même lire « Le chiffrement de bout en bout garantit que seul(e)s vous et la personne avec qui vous communiquez pouvez lire ou écouter ce qui est envoyé ; il n'y a donc pas d'intermédiaires, pas même WhatsApp. »

À lire également : WhatsApp ne fonctionnera plus sur ces smartphones dès le 1er novembre 2021

Facebook se défend, il n’aurait pas accès à tous les messages que vous envoyez

Dans une déclaration à 9to5Mac, la société a clarifié la situation en révélant que lorsque vous utilisez la fonction Rapport de WhatsApp, le message est automatiquement transféré à Facebook. Le fait de cliquer sur le bouton de rapport crée un nouveau message crypté de bout en bout qui est envoyé aux modérateurs de Facebook.

Ceux-ci sont alors en mesure d'examiner le message, ainsi que quatre messages précédents provenant de la même discussion pour mieux comprendre le contexte et être en mesure de sanctionner ou non l’utilisateur. En dehors de ces 5 messages, Facebook a affirmé que WhatsApp n’avait pas accès aux autres messages que vous n’avez pas signalés.

Le problème, c’est que WhatsApp ne fait mention à aucun moment de cette pratique dans sa communication officielle. Quoi qu’il en soit, WhatsApp essaye tout de même de protéger ses utilisateurs avec d’autres fonctionnalités. Les personnes indésirables ne pourront par exemple bientôt plus voir vos informations personnelles.

Source : ProPublica



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos dernières applications !