Un hacker pirate France Inter en pleine soirée électorale pour diffuser un message anti-système

Hier soir, en plein cœur de la soirée électorale, France Inter a été victime d’un piratage. Dans tout l’Est parisien et pendant plus d’une heure, la radio a diffusé sans pouvoir rien y faire un discours anti-système dénonçant les travers des politiques. Ce n’est qu’à 22 h 20, bien après l’annonce des résultats donc, que les choses sont revenues à la normale.

france inter

Alors qu’une grande partie des Français avaient, hier soir, les yeux rivés devant leur écran de télévision ou de smartphone, beaucoup se sont encore appuyés sur leur radio pour découvrir les résultats du premier tour des élections présidentielles. C’est ainsi que nombre d’entre eux ont eu la surprise d’écouter une émission pirate, diffusée en boucle pendant plus d’une heure sur France Inter.

« Un discours de quelques minutes dirigé contre les politiques, les technocrates ou encore les journalistes », comme le définit Le Monde, s’est fait entendre dans tout le 20e arrondissement de Paris à partir de 21 h 27. Interrogée par l’AFP, France Inter explique que le piratage a été découvert grâce au tweet d’un auditeur. Une heure plus tard, aux alentours de 22 h 20, la diffusion est interrompue pour reprendre le programme habituel.

Sur le même sujet : DAB+ — la radio numérique terrestre arrive partout en France le 15 juillet 2021, voici ce qui change

France Inter se fait pirate lors de l’annonce des résultats de l’élection présidentielle

« Nous faisons tout pour comprendre ce qui s’est passé et éviter que cela se reproduise », a commenté sur Twitter Laurence Bloch, patronne de France Inter. Alors que la radio assure ne pas avoir pu identifier la teneur de l’émission diffusée sans son autorisation, un autre auditeur du nom d’Antoine Chao est parvenu à l’enregistrer avec son smartphone, avant de la poster ce matin sur son compte Soundcloud.

Sur le même sujet : Des anti-5G privent 1,5 million de Français de télévision et de radio

On peut y entendre une voix masculine métallique, accompagné d’une musique sombre et pesante, arguant que les médias et journalistes sont à la botte des candidats et autres accusations de ce genre, pendant approximativement 15 minutes avant que la boucle ne se répète. Le discours est entrecoupé d’extraits audio de reportages. Si vous souhaitez écouter par vous-même, le lien est ci-dessous.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !