Un étudiant réclame 45 000 euros à Elon Musk pour arrêter de pister son jet privé

 

Un étudiant se cache derrière un robot sur Twitter qui fournit des mises à jour régulières sur l’emplacement du jet d’Elon Musk, et celui-ci aurait exigé 45 000 euros pour mettre fin à son activité.

Elon Musk jet
Crédit : ElonJet / Twitter

En début de semaine dernière, Jack Sweeney, 19 ans, a acquis une certaine notoriété sur Internet lorsque nos confrères de Protocol ont publié un article sur l'un de ses robots Twitter. Cet étudiant tient à jour le compte ElonJet, un tracker qui signale sur Twitter les décollages et atterrissages du jet privé d'Elon Musk.

Soucieux pour sa sécurité et le respect de sa vie privée, Elon Musk a contacté le jeune homme pour lui faire part de ses inquiétudes. « Je n'aime pas l'idée de me faire tirer dessus par un cinglé », a déclaré Musk.  Le milliardaire a proposé à Sweeney 5 000 dollars pour qu’il arrête de pister son jet privé, mais l’étudiant a refusé et a fait une contre-proposition.

À lire également – Tesla : Elon Musk dément travailler sur une voiture à 25 000 dollars

L’étudiant exige 45 000 euros pour mettre fin au tracking

Après avoir refusé l’offre de Musk, l’étudiant a exigé 50 000 dollars pour désactiver son robot sur Twitter, en disant que cette somme couvrirait ses frais de scolarité et l'aiderait à acheter une voiture Tesla. Au cours de l’échange, l’étudiant aurait également demandé au milliardaire s’il était possible d’obtenir un stage dans l’une de ses entreprises. « Des options autres qu'une rémunération, comme un stage, faciliteraient grandement sa fermeture ».

Sweeney a déclaré qu'il était un fan de SpaceX, l’entreprise spécialisée dans le domaine de l’astronautique et du vol spatial, depuis le premier lancement de Falcon Heavy en 2018. Son père travaille pour une compagnie aérienne, alimentant son intérêt pour l'aviation. Nous avions d’ailleurs récemment appris qu’une fusée Falcon 9 allait bientôt s’écraser sur la Lune. Pour l’instant, on ne sait pas si Elon Musk va accepter une des deux propositions du jeune homme, mais si son compte venait à fermer, il se pourrait bien qu’un autre robot prenne rapidement sa place.

Aujourd’hui, le compte @ElonJet compte un peu plus de 200 000 abonnés sur Twitter. Pour fonctionner, le robot collecte les informations de la base de données ADS-B, « la plus grande source au monde de données de vol ouvertes non filtrées pour les passionnés ».



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !