Très haut débit : c’est quoi une zone fibrée pour l’Arcep ?

Afin d’accélérer le passage du cuivre vers la fibre optique, l’Arcep a décidé de créer le statut « zone fibrée ». Le gendarme des télécoms a remis une proposition au Ministre chargé des communications électroniques qui précise exactement ce qu’il entend par « zone fibrée ». Découvrez les critères de ce nouveau statut et quel sera son impact sur l’avénement du très haut débit en France.

zone fibrée

Quand il s’agit d’accélérer le déploiement du très haut débit en France on peut compter sur l’Arcep. Sachant que l’Etat a promis de fibrer l’entièreté de l’hexagone d’ici à 2025, le gendarme des télécoms vient de finir l’élaboration du nouveau statut « zone fibrée ». Ce statut devrait permettre d’accélérer le déploiement de la fibre optique sur l’entièreté du territoire.

Zone fibrée : un nouveau statut qui va accélérer le déploiement du très haut débit

Concrètement, une zone fibrée c’est une zone qui est équipée de la fibre optique et qui est donc prête pour l’avénement du très haut débit. L’ajout de ce statut, qui sera accompagné d’un logo déposé par l’Etat et d’un règlement d’usage, cherche à pousser la création de services qui se repose sur la fibre. Avec cette initiative, l’Arcep essaye de pousser les opérateurs à investir et à déployer des services relatifs à la fibre optique. Alors, Orange et Bouygues, la fibre pour tous pour 2025, on y croit toujours pas ?

Inspiré par l’impact positif d’un tel statut, les acteurs du monde des télécoms pourraient ainsi décider d’investir dans le déploiement dans la fibre optique. Comme vous l’aurez compris, le statut « zone fibrée » a surtout été créé pour faire des envieux. L’Arcep souhaite que ce nouveau statut soit un label clair et compréhensible pour les français afin que celui-ci rentre dans les moeurs. Si ça fonctionne, les opérateurs chercheront inévitablement à profiter de l’image positive du statut « zone fibrée ». De même, pour les collectivités, ce label est un nouvel outil de valorisation !

Après la demande d’un opérateur ou de la collectivité, l’Arcep vérifiera que cette potentielle zone fibrée est bien équipée d’un réseau de fibre optique. Mais ce n’est pas tout, ce réseau doit être suffisamment avancé pour pousser le déploiement du très haut débit. Comme précisé par l’Arcep, pour bénéficier du statut zone fibrée, chaque immeuble du territoire devra être raccordable à la fibre. Dans ces lieux, il ne sera d’ailleurs plus obligatoire de déployer des lignes téléphoniques en cuivre.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
5G : tout ce qu’il faut savoir sur le réseau du futur

La 5G, on en entend parler de plus en plus. Ce réseau du futur, tous les industriels y croient. Il permettra de nous faire vivre dans un monde ultra-connecté où les voitures se déplaceront en toute autonomie. Entre autre.

ADSL : Stéphane Richard plaide pour une augmentation du prix

Les prix de l’ADSL seraient trop bas selon le PDG d’Orange Stephane Richard, très critiqué sur la qualité de son réseau cuivre. Dans une interview au Figaro, il annonce le renforcement des ressources allouées à la maintenance du réseau, mais…