TikTok suspend de toute urgence une mise à jour polémique en Europe

 

TikTok a annoncé suspendre une mise à jour polémique de sa politique de confidentialité. Celle-ci lui permettait notamment de se passer du consentement de ses utilisateurs européens pour les exposer à des publicités ciblées.

tiktok

C'est à se demander si TikTok aime réellement se créer des problèmes avec les institutions et les pays. Déjà dans le viseur et la ligne de mire des États-Unis pour une sale affaire de vol de données personnelles, le gigantesque réseau social vient cette fois-ci de s'attirer les foudres des institutions européennes. Le réseau social chinois avait prévu une mise à jour sur la politique de confidentialité de ses clients en Europe. Cette dernière permettait notamment à TikTok de se passer du consentement de ses utilisateurs européens pour les exposer à des publicités ciblées.

Face à la polémique que sa mise à jour a suscitée, TikTok s'est ainsi vu infliger un grand stop de la part des différentes institutions européennes spécialisées dans la défense de la vie privée. Le réseau social – par l'intermédiaire d'un de ses porte-parole – a ainsi indiqué mettre en pause la mise à jour. Le temps de répondre “aux questions des parties prenantes sur ces propositions de modifications de la publicité personnalisée en Europe”.

À lire aussi : TikTok va interdire certains contenus aux moins de 18 ans

TikTok suspend sa mise à jour sur la politique de confidentialité en Europe

Concrètement, TikTok voulait déployer cette mise à jour dans un but bien ciblé. Le réseau social chinois désirait ainsi se passer du consentement de ses usagers européens pour collecter leurs données personnelles. Le but était bien précis et permettait notamment au réseau social de personnaliser à sa guise les publicités, en s'appuyant spécifiquement sur “les intérêts légitimes de l'entreprise” comme base légale pour imposer des annonces ciblées aux utilisateurs.

Mais les experts européens en vie privée ont tout de suite remarqué que ce changement dans les conditions d’utilisation du réseau social posait problème. Et cette politique viole par exemple la directive ePrivacy, que le Parlement européen a votée. Des régulateurs italiens ont même suivi le mouvement et ont eux aussi adressé un avertissement à TikTok, en précisant que ce changement n’était pas du tout compatible avec la loi qui sévissait dans l’Union européenne. Par exemple, la mise à jour voulue par TikTok pouvait permettre de cibler plus particulièrement des mineurs dans ses campagnes publicitaires.

Source : ithome.com



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !