Test imprimante 3D Alfawise U20 : idéal pour débuter

test alfawise u20

Voici notre test de l’imprimante 3D Alfawise U20. C’est le premier appareil de ce type que nous testons sur le site, nous avons déjà pu prendre en main d’autres produits de la marque précédemment. Nous allons passer au peigne fin ce formidable outil de création, montage, fabrication, facilité de fonctionnement… Nous faisons un point complet pour vous donner notre opinion.

test alfawise u20

La marque est peu connue en France, nous avons pu proposer le test d’un robot aspirateur Alfawise, il n’y a pas si longtemps. Nous avons décidé de nous pencher sur un autre produit du catalogue du fabricant, son imprimante 3D U20. Nous n’avons jamais réalisé de test sur un tel produit sur Phonandroid. C’est une première. Nous allons particulièrement nous intéresser à sa prise en main, est-ce un outil idéal pour débuter ?

Dans la boîte

test alfawise u20
test alfawise u20

Nous avons droit à un gros emballage (66 x 56 x 30 cm) dont le poids est de 14,32 kg. Tout le contenu est solidement protégé pour ne pas qu’il s’abîme durant le transport. Le fabricant a séparé le châssis de l’imprimante avec le reste des accessoires à son bon fonctionnement. Nous y retrouvons : une pince coupante, une spatule, une bobine de plastique, un câble pour brancher l’alimentation, une clé adaptateur microSD USB. Alfawise met à disposition tout le nécessaire pour faire fonctionner l’engin.

Fiche technique

 Alfawise U20
EcranLCD 2,8" couleur
Vitesse d'impression20 - 150 mm / s
Diamètre de la buse0.4mm
Zone de gravure300 x 300 x 400mm
Épaisseur de couche0,1 à 0,4 mm
Poids12 kg
Dimensions61,20 x 57,50 x 39,50 cm
ConnecteurCarte SD, USB
Languechinois, anglais

L’Alfawise U20 est capable d’imprimer dans un large volume de 300 x 300 x 400 mm selon le constructeur. La buse fait 0,4 mm de diamètre et la vitesse d’impression est comprise entre 20 à 150 mm/s. Le boîtier situé juste à côté de l’imprimante dispose quant à lui d’un écran de 2,8″ tactile et couleurs. Il est possible d’utiliser des bobines de filaments de PLA, ABS, PVA, PP, TPU… L’appareil peut être branché à l’aide d’un port USB, le câble est fourni et un lecteur de carte microSD est également présent.

Montage, installation et mise en marche

test alfawise u20

Le constructeur indique qu’un utilisateur avancé ne mettra pas plus de quelques minutes pour réaliser le montage de l’appareil. C’est le premier produit de ce genre que nous testons et en effet il ne nous a fallu qu’environ une vingtaine de minutes pour arriver à monter l’appareil. Il suffit de placer le portique sur le support et de fixer l’ensemble avec 4 vis. Il y a également 2 supports de rigidité à placer de chaque côté dont un sert de butée à l’axe Z.

test alfawise u20

Le câblage est un élément auquel il faut prêter particulièrement attention. Une imprimante 3D est composée de 3 axes servant à se déplacer, X, Y et Z. Il est nécessaire de bien connecter les câbles au bon moteur pour éviter un dysfonctionnement de la machine. Nous ignorons ce qu’il se pourrait se passer et si le constructeur a prévu une sécurité pour éviter les ennuis.

test alfawise u20

Le gros bloc d’alimentation sert également de « cerveau » à l’Alfawise U20. En effet, ici on peut mettre à jour le firmware en le téléchargeant sur le compte Dropbox du constructeur. Une fois téléchargé sur un ordinateur il suffit de mettre les fichiers sur la racine à l’aide de la carte microSD fournie avec son adaptateur USB. Lors du premier démarrage de l’engin, celui-ci se mettra à jour grâce à ses fichiers c’est simple comme bonjour.

test alfawise u20

C’est aussi par ce biais que nous pouvons envoyer les fichiers nécessaires à la réalisation d’une pièce. Il suffit de copier les modèles 3D au bon format (gcode dans notre exemple) pour ensuite pouvoir les charger sur l’imprimante 3D. Avant d’en arriver là, il faut également s’assurer de certains aspects. Par exemple, il faut réaliser un « leveling ». Quatre coins du plateau servant de base pour qu’une simple feuille de papier puisse à peine passer.

test alfawise u20

Nous avons pu constater que notre exemplaire de test avait un petit souci avec le plateau. Lors de la mise à niveau systématiquement le côté droit était plus surélevé même en réglant correctement les ressorts situés juste en dessous. Impossible d’arriver à un réglage correct avant la mise en service de l’engin. Il semble que ce problème soit récurrent avec certaines imprimantes 3D bon marché. Il est possible de le remplacer par un autre plateau en verre.

test alfawise u20

Lorsque l’appareil est en fonctionnement nous constatons que le bruit produit peut dérangé puisqu’il génère une quarantaine de dB avec un pic à 50 dB à certains moments. Il est évident que son installation est prévue dans une pièce de la maison qui soit à l’écart des lieux de vie, salon… La ventilation et les mouvements de la machine ne passent pas inaperçus dans un foyer.

test alfawise u20

Le support de bobine n’est pas forcément très pratique à utiliser. Pour une première fois nous avons l’impression que celui-ci n’est pas tellement adapté de plus ne compter pas dessus pour y intégrer de plus grosses bobines que celle fournit. Après tout, l’imprimante 3D peut aussi servir à vous en fabriquer une nouvelle alors pourquoi pas opter pour cette solution.

Nos premières impressions 3D

Une bobine de filament accompagne l’appareil ce qui nous permet de nous lancer dans les premières impressions 3D. La carte microSD fournie avec l’Alfawise U20 dispose de quelques modèles, un carré, des oiseaux, une forme circulaire… Il est vivement question pour les néophytes de se lancer d’abord avec ces fichiers tests puis de se plonger dans la création au fur et à mesure.

test alfawise u20

Son volume d’impression représente 300 x 300 x 400 mm et sa précision et de 0,1 mm (100 microns). L’écran LCD tactile permet d’avoir accès aux commandes de l’imprimante 3D. On y navigue facilement à travers les menus en anglais : move head, leveling, seetings, extrude et recovery. Pour lancer une impression, il suffit de charger les fichiers désirés sur la carte microSD et de le charger dans « files ». Il suffit de valider pour lancer l’impression 3D. Les temps écoulés et restants sont mentionnés ainsi qu’un pourcentage de progression.

test alfawise u20

La machine requiert quelques minutes pour chauffer et lancer les diverses impressions. Ensuite tout dépendra du poids du fichier et de sa complexité pour réaliser votre oeuvre. Dans tous les cas, c’est le premier appareil du genre que nous testons et nous sommes entièrement satisfaits du résultat qui semble être selon nous de qualité. Nous apprécions surtout le montage facile et la rapide prise en main. Il ne nous a pas fallu beaucoup de temps pour lancer la première impression après avoir déballé l’engin.

test alfawise u20
Ceci est un déchet…

Ceux qui désirent aller plus loin en créant leurs propres oeuvres peuvent se laisser tenter par le logiciel Cura. L’application est open source et permettra à tout le monde de créer ses propres objets. Il suffit de laisser s’exprimer son imagination et le tour est joué. L’export est ensuite réalisé en fichier « G-code » exactement comme ceux fournis en exemple sur la carte SD accompagnant l’imprimante 3D.

test alfawise u20
Une petite forme carée prend une trentaine de minutes à être réalisée

Pour ceux qui désirent pousser plus loin leur utilisation de l’imprimante, un groupe Facebook est mis à disposition permettant d’échanger avec d’autres utilisateurs. Cependant, il faudra échanger en anglais comme les utilisateurs du groupe. La communauté semble particulièrement active.

test alfawise u20
Une forme plus complexe, deux oiseaux

test alfawise u20

test alfawise u20
Les emplacements microSD et USB

test alfawise u20

 

test alfawise u20
test alfawise u20

test alfawise u20

test alfawise u20
test alfawise u20
test alfawise u20

test alfawise u20

Date de sortie et prix

L’Alfawise U20 est déjà disponible chez Gearbest pour moins de 250 euros. Après cette première approche d’une imprimante 3D, nous estimons qu’elle pourrait plaire à tous ceux qui souhaitent se lancer dans la création d’oeuvres en 3D sans forcément avoir de connaissances en la matière.

Conclusion

test alfawise u20

Nous sommes conquis par cette imprimante 3D. Nous avons pu facilement réaliser les premières impressions sans trop de difficultés. Nous la conseillons au débutant ou au curieux qui souhaitent tenter cette nouvelle aventure. Facile à prendre en main dès la sortie de la boîte, nous sommes convaincus qu’elle séduira beaucoup de monde même si nous regrettons qu’elle soit un peu bruyante

NOTRE AVIS SUR L'IMPRIMANTE 3D ALFAWISE U20

Notre baptême du feu avec cette première imprimante 3D s'est bien passé. Celle-ci nécessite peu de montage après avoir été sortie de la boîte. Il suffit de visser quelques éléments et le tour est joué. Ensuite, la mise à jour du firmware est on ne peut plus simple.

Ce qui demandera un peu plus de temps c'est la prise en main du logiciel Cura permettant de réaliser de nouvelles oeuvres un peu plus complètes. Dans tous les cas, nous avons été séduits par cette première approche. Nous recommandons cet appareil à ceux qui souhaitent comme nous tenter l'aventure.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers tests !
Test de l’Oppo Reno : comme un requin dans l’eau

Avec le Reno, Oppo s’attaque au milieu de gamme. Ecran OLED sans encoche, design réussi et performances correctes : le Reno d’Oppo serait-il le modèle parfait ? Réponse dans notre test !

Test du Sony Xperia 1 : un cinéma dans votre poche

Avec le Xperia 1, Sony propose une expérience multimédia unique sur le marché. Grâce à un écran au format 21:9 (le même qu’au cinéma) il souhaite rester au plus près des créateurs de vidéos. Nous l’avons testé pendant plusieurs jours et il a plus d’un atout dans son sac.

Test du Honor 20 : du neuf avec du View

Honor a dévoilé sa nouvelle gamme Honor 20. Nous avons utilisé en avant-première le plus abordable des deux modèles présentés. Découvrez notre test complet du Honor 20.

Test du Realme 3 Pro : la nouvelle référence des smartphones à 200 euros

Realme débarque en France avec un premier modèle baptisé Realme 3 Pro. La nouvelle marque chinoise attaque le marché par le bas avec un modèle à 199 euros. Comme ses concurrents, le constructeur mise sur un excellent rapport qualité-prix. Nous avons testé le Realme 3 Pro pendant quelques jours. Découvrez nos impressions.

Test du Zenfone 6 : Asus revient en force

En difficulté sur le marché des smartphones, Asus revient avec un Zenfone 6 original. Equipé d’une caméra rotative unique au monde, il intègre également tous les standards de 2019. Nous avons eu la chance de le tester pendant plusieurs semaines. Découvrez notre avis.

Test du OnePlus 7 : et si la vraie star c’était lui ?

Après le OnePlus 7 Pro, le constructeur chinois lance le OnePlus 7. Plus abordable, ce modèle n’en est pas moins séduisant. Nous l’avons utilisé pendant plusieurs jours. Découvrez notre test complet !

Prise en main du Honor 20 Pro : cap sur la photo !

Très attendu, le Honor 20 Pro est désormais officiel. Honor a dévoilé son arme pour lutter contre le 7 Pro de OnePlus, le Mi 9 de Xiaomi ou encore le Zenfone 6 d’Asus. La marque met avant la qualité photo…

Prise en main du Zenfone 6 : Asus crée la surprise !

Asus revient en force avec le Zenfone 6. Son nouveau smartphone haut de gamme intègre un appareil photo rotatif inédit sur le marché. Lors d’un reportage à Taiwan, nous avons pu prendre en main le Zenfone 6 en avant-première.

Test du OnePlus 7 Pro : OnePlus atteint les sommets

OnePlus lance le OnePlus 7 Pro, un smartphone truffé de technologies dernier cri. La marque qui monte souhaite rivaliser avec les ténors du marché ultra-premium que sont Samsung ou Apple. Objectif atteint ? Nous l’avons testé.

Test du P Smart Plus 2019 : la valeur sûre de Huawei à moins de 300 euros

Huawei lance le P Smart Plus 2019, une version revue et corrigée de son smartphone à succès lancé en 2018. Le constructeur adopte l’encoche « goutte d’eau » et le triple capteur photo. Suffisant pour rivaliser avec les ténors de ce segment ? Réponse dans notre test complet !

Test du Honor 20 Lite : le principal, c’est l’essentiel

Quelques semaines avant le lancement de son Honor 20, le constructeur chinois, désormais numéro 5 mondial, lance le Honor 20 Lite. Cette version allégée aux saveurs d’apéritif réunit les standards de 2019 pour moins de 300 euros. Nous l’avons testé.

Test du Dell XPS 13 (2019) : l’ultrabook parfait

Dévoilé lors du CES 2019, le Dell XPS 13 (9380) est une version améliorée du modèle précédent, avec un processeur plus puissant et quelques raffinements design, en particulier un nouveau coloris blanc givré et la webcam qui passe sur la…