IPTV et streaming illégal : sept pirates écopent de 9 ans de prison

Les autorités espagnoles ont procédé à l'interpellation de sept personnes à l'origine d'un service pirate d'IPTV et de partage de cartes. Au total, les contrevenants ont été condamnés à neuf ans de prison. Toutefois, les prévenus ont évité des peines privatives de liberté en rendant la majeure partie des gains générés par cette activité illégale.

Espagne iptv arrestation

Depuis plusieurs années maintenant, les services d'IPTV et de streaming illégaux sont devenus la bête noire des ayants droit. De nombreux pays possèdent désormais des cellules spécialisées dont le travail consiste à traquer et arrêter les personnes qui se cachent ces plateformes illégales.

En France, cette responsabilité revient à l'Arcom, le nouveau gendarme du numérique. L'institution a d'ailleurs révélé qu'elle avait bloqué 400 sites pirates depuis son entrée en activité en janvier 2022. Au Brésil, les forces anti-piratage ont bloqué 226 sites et 461 applications pirates lors d'une opération d'envergure en juin 2022. Ils ont d'ailleurs arrêté des pirates qui sévissaient sur le Métaverse, une première.

Or, nous venons d'apprendre que la justice espagnole vient de condamner sept personnes, à l'origine d'un service pirate d'IPTV et de partage de cartes, à des peines de prison pour fraude. Les deux dirigeants du réseau ont écopé de 44 mois de prison chacun, et les cinq autres à des peines allant de 9 à 18 mois.

A lire également : Streaming illégal – des dizaines de sites et de plateformes IPTV sont dans le viseur de la justice

9 ans de prison au total pour ces pirates à la tête d'un service d'IPTV

Précisons toutefois que le tribunal a choisi de suspendre leurs peines privatives de liberté, après que les accusés aient choisi de rembourser la majeure partie des gains issus de cette activité (près d'un million d'euros). Cette décision de justice est l'aboutissement d'une enquête débutée en mai 2019. Le groupe espagnol de gestion des droits audiovisuels EGEDA a déposé une plainte pénale contre Comprarccam, un fournisseur d'abonnements pirates de télévision sur IP et de partage de cartes. 

Après investigation, les autorités ont découvert que cette plateforme desservait pas moins de 15 000 clients en Espagne. Les deux dirigeants ont été identifiés et localisés dans les villes de Salamanque et de Zamora. Des perquisitions ont été réalisées à Zamora, à Salamanque, à Cordoue, à Valence et à Malaga. Lors de ces opérations, sept personnes ont été interpellées et la police a saisi du matériel informatique, des téléphones portables, plus de 10 000 euros en espèces, ainsi que sept lingots d'or. 

Sans surprise, le site web du groupe et les services pirates associés ont été fermés. Les comptes financiers et les installations de traitement des paiements ont été gelés. Au total et d'après les estimations des ayants droit, le préjudice serait d'environ 11,8 millions d'euros. Quant aux revenus, cette plateforme aurait rapporté 1,2 millions d'euros aux prévenus. La majorité de la somme a été remboursée, comme dit plus haut.

Source : Torrent Freak



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !