La police brésilienne arrête pour la première fois des pirates du Métaverse

 

Ce mardi 21 juin 2022, les forces de polices brésiliennes ont lancé leur 4e campagne anti-piratage baptisée “Operation 404”. Lors de cette campagne, menée en collaboration avec des unités américaines et britanniques, les autorités ont bloqué ou supprimé 226 sites et 461 applications pirates et procédé à plusieurs arrestations. Par ailleurs, quatre chaînes qui diffusaient des contenus sans autorisation sur le Métaverse ont été stoppées. Une première.

métaverse piratage arrestation
Crédits : Pixabay

Depuis l'autonome 2019, les autorités brésiliennes ont lancé une vaste campagne anti-piratage baptisée Opération 404, en référence au fameux code d'erreur HTTP. Avec l'aide d'unités spécialisées américaines et britanniques, les forces de police ont mis à terre plus d'une centaine de sites et d'applications pirates, tandis que plusieurs suspects ont fini derrière les barreaux.

Durant les années qui ont suivies, plusieurs nouvelles campagne ont eu lieu sous les bannières “Operation 404.2” et “Operation 404.3”. Chacune d'entre-elles a abouti à de nombreuses arrestations et aux fermetures de centaines de sites/applis pirates supplémentaires. 

Le Brésil lance sa 4e campagne anti-piratage

Et ce mardi 21 juin 2022, le ministère de la Justice brésilien a annoncé le lancement de la 4e vague d'Operation 404. Les forces de l'ordre affirment avoir bloqué ou saisi les domaines de 226 sites, 461 applications pirates et 15 comptes de réseaux sociaux. D'après le rapport des autorités brésiliennes, ces applis (principalement des services illégaux de streaming musical) ont généré pas moins de 10 millions de téléchargements.

Comme lors des précédentes éditions, la police brésilienne a pu compter sur le soutien du Département de la justice américaine, de l'Office de protection de la propriété intellectuelle britannique, et des unités anti-piratage londoniennes.

A lire également : Le metaverse regorge de clubs de strip-tease, les enfants sont à la merci des pédophiles

Les forces de police arrêtent les premiers pirates du Métaverse

Par ailleurs, le ministère de la Justice brésilienne explique avoir opéré pour la première fois sur le Métaverse. Il n'explique pas comment les forces de police ont procédé, mais l'institution assure que quatre chaînes, qui diffusaient des contenus sans autorisation sur le Métaverse, ont été désactivées. 90 vidéos ont d'ailleurs été retirées. 

Les criminels faisaient de la publicité pour des évènements sur les réseaux sociaux et réalisaient des diffusions illégales. Notre lutte contre le piratage est constante. Nous nous spécialisons de plus en plus pour endiguer ces pratiques et identifier les nouveaux délits”, ajoute le coordinateur du laboratoire de cyber-opérations du Seopi (ndlr : Secrétariat des opérations intégrées), Alessandro Barreto.

Pour rappel, de plus en plus d'entreprises et de gouvernements cherchent à investir dans le Métaverse. C'est par exemple le cas de l'Etat français, qui s'est engagé à soutenir la création de NFT et du Métaverse hexagonal. D'ailleurs, les utilisateurs commencent à s'emparer de cet univers virtuel, à l'image du premier mariage réalisé sur le Métaverse ou encore de la première manifestation devant une boutique virtuelle de Samsung. De fait, pas étonnant de voir les pirates se servir également de ce domaine encore vierge pour diffuser et partager des contenus illégaux.

Source : Torrent Freak



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !