Test du Sony Xperia Z

Maj. le 24 août 2018 à 20 h 36 min

Parce qu’il s’agit sûrement du meilleur smartphone Android jamais conçu par Sony et qu’il sera au coeur de la stratégie marketing du constructeur tout au long de cette année 2013, le SONY Xperia Z a aussi le droit, tout comme le Samsung Galaxy S2, à son dossier spécial, made in PhonAndroid.

Annoncé en grande pompe lors de ce dernier CES 2013 qui s’est déroulé à Las Vegas en début d’année, le Xperia Z a tout de suite recueilli des appréciations plus que favorables de la part du public mais aussi des experts et professionnels dont nous faisons aussi parti.

A travers nos différents articles qui ne pouvaient simplement pas être d’une impartialité et d’une objectivité hors du commun, nous avons soulevé le Xperia Z au panthéon des smartphones Android. Pourquoi ? Sans doute est-ce par son élégance, son magnifique écran ou encore des technologies qu’il embarque et qui lui sont uniques (je parlerai entre autres de la fonction HDR de son appareil photo). Quoiqu’il en soit, le smartphone « Premium » de SONY n’a laissé personne indifférent.

PhonAndroid n’a malheureusement pas eu la chance de le voir en avant-première à Las Vegas, mais a eu le privilège, accompagné d’un fan Facebook, d’assister à la présentation officielle en France, à Paris, de ce nouvel Xperia Z. Et c’est lors de cette conférence que nous nous sommes appropriés le smartphone, lui faisant subir toute une batterie de tests, que ce soit la prise en main vidéo, les applications, les jeux, l’appareil photo, les benchmarks,… Tout y est.

Vous pourrez donc découvrir dans son intégralité le SONY Xperia Z, ses défauts, ses points forts, ses fonctionnalités avant même sa commercialisation.

Le Xperia Z comme si vous l’aviez déjà eu en main, c’est tout de suite, dans notre dossier spécial dédié à un smartphone tout aussi spécial.

 

« Vous connaissez certainement cette histoire de l’alignement des planètes. Quand les planètes sont parfaitement alignées, la légende dit qu’il se passe des choses extraordinaires, que c’est annonciateur de bouleversements, de changements. Et on considère qu’en 2013, nous sommes [Sony] dans cette configuration, une configuration idéale pour faire de 2013 l’année Sony, l’année du changement de Sony et l’année où les choses vont aussi évoluer sur le marché des smartphones« .

Voilà comment est introduit le Xperia Z dans cette année 2013 selon David Mignot, Directeur Général de Sony Mobile France. Tradition et superstition sont mêlées dans un tandem annonciateur de succès pour Sony.

Une conjoncture du marché des smartphones idéale pour Sony qui pourra profiter d’un essor « insolent » en terme de ventes. Avec 13.5 millions de smartphones vendus en 2012, on devrait voir une croissance de plus de 12% en 2013 avec plus de 15 millions de smartphones vendus dans le monde.

En 2012, Sony s’est positionné en tant que 3ème vendeur de smartphones au monde en France avec environ 8% de part de marché. Une bataille qui a été difficile avec la méconnaissance de Sony depuis la dissociation avec Ericsson.

Après la présentation à Las Vegas, le buzz du Xperia Z à tout simplement été extraordinaire. Que ce soit sur les réseaux sociaux, les blogs,… il a fait beaucoup de bruit et fait couler énormément d’encre. Pour preuve, cette petite vidéo de quelques secondes de blogs (que vous connaissez très certainement) américains :

En France beaucoup l’attendent aussi avec une certaine hâte et une certaine impatience. J’en veux pour preuve ces tweets de quelques internautes, ou encore les commentaires sur notre page Facebbok ou notre blog.

Voilà donc une victoire de gagnée pour SONY, donner de l’intérêt pour un produit et surtout faire rêver son public.

Avant que nous passions au vif du sujet, la partie que chacun et chacune d’entre vous attend avec une certaine hâte et une certaine impatience, Samir Yahou, chef produit chez Sony Mobile Communications, nous pose une simple question :

« Quel serait selon vous le smartphone idéal, quelles seraient les qualités que ce smartphone devrait avoir ? Et s’il ne devait en rester qu’une, qu’elle serait-elle ?« 

Une excellente question qui dépend bien sûr de l’utilisation et de l’appréciation de chacun. Nous avons répondu l’autonomie de la batterie qui est au coeur des débats actuels avec des smartphones de plus en plus performants ou encore avec des écrans de plus en plus grands. SONY répond à cette demande d’autonomie avec le mode Stamina que nous verrons plus en détails juste après et promet un smartphone puissant, léger, efficace.

Sans plus attendre, voici donc le commencement de ce dossier spécial SONY Xperia Z :

Au sommaire :

  • Caractéristiques techniques.
  • Photos vue d’ensemble.
  • Prise en main en vidéo.
  • Accessoires.
  • Tests de jeux en vidéos.
  • Benchmarks
  • Test de l’appareil photo
  • Prix, date et opérateurs
  • Conclusion.
  • Où se procurer le Xperia Z (pré-commande)

1/ Caractéristiques techniques complètes SONY Xperia Z

Descriptions
Coloris
Noir
Violet
Blanc
Caractéristiques
Dimensions : 139 x 71 x 7,9 mm
Poids : 146 grammes
Processeur quadricoeur 1,5 GHz Qualcomm APQ8064 MDM9215M
Adreno 320
Google™ Android™ 4.1 (Jelly Bean)
Appareil photo
13,1 mégapixels avec flash LED
Musique
Son surround 3D (VPT) Album Art Stéréo Bluetooth™
Internet
Google Play
Google Voice
Google Maps
Communication
Application Facebook™
Application Google Talk™
Suppression de bruit
Messagerie
Ecriture intuitive
Dictaphone
Commande vocale
Fonctionnalités
IPX5/7 (résistant à l’eau) et IP5X (étanche à la poussière)
Ecran Sensor on Lens
Divertissement
Gaming Certifié PlayStation®
Radio (radio FM avec RDS)
Connectivité
Jack audio 3,5 mm (CTIA)
aGPS
Technologie sans fil Bluetooth™ 4.0
DLNA Certified®
Prise en charge HDMI via MHL
Synchronisation avec SyncML
Ecran
TFT 16 777 216 couleurs HD Reality Display
Sony Mobile BRAVIA® 2
1920×1080 pixels 5,0 pouces
Film anti-fissures sur un verre anti-rayures
Mémoire
RAM 2 Go
Jusqu’à 16 Go
Carte microSD™
emplacement carte mémoire (jusqu’à 32 Go)
Réseaux
UMTS HSPA 850 (bande V), 900 (bande VIII), 2100 (bande I) MHz
GSM GPRS/EDGE 850, 900, 1800, 1900 MHz
LTE (bandes 1, 3, 5, 7, 8, 20)
Batterie
Autonomie en conversation GSM : jusqu’à 11 heures
Autonomie en veille GSM : jusqu’à 550 heures
Autonomie en conversation UMTS : jusqu’à 14 heures
Autonomie en veille UMTS : jusqu’à 530 heures
Autonomie en veille LTE : jusqu’à 510 heures
Autonomie en écoute de musique : jusqu’à 40 heures
Autonomie en lecture vidéo : jusqu’à 5,5 heures
Batterie : 2330 mAh minimum
Inclus dans le kit
Xperia™ Z
Batterie incorporée
Casque Sony MH-EX300AP
Chargeur
Câble micro USB pour la recharge, la synchronisation et le transfert de fichiers
Documentation utilisateur

2/ Photos vue d’ensemble SONY Xperia Z

UNBOXING SONY XPERIA Z
Parce lorsqu’un smartphone est beau à voir, nous aimons le regarder. Et cela entre dans une logique imparable. Lors de l’achat d’un smartphone, on se plaît avant tout à voir à quoi il ressemble. Est-il bien dessiné ? Est-il gros ? Les matières et les couleurs utilisées sont-elles en harmonie ? Beaucoup de questions alors même que l’on ne connaît presque rien sur le smartphone et les diverses technologies qu’il embarque. C’est l’aspect extérieur qui prime. Ce même aspect qui, au milieu d’une pléthore d’autres produits, nous fera avancer vers lui, suscitant notre plus grand intérêt.

Donc quoi de mieux que de vous proposer quelques clichés en « situation réelle » et non les images promotionnelles que vous avez pu admirer dans la galerie juste au-dessus ? Et même si vous avez déjà dû en voir ailleurs, pourquoi ne pas se laisser tenter à en regarder d’autres ? Finalement, plus de clichés il y a, plus de choix il y aura.

Comme vous le montre ces différents clichés, nous retrouvons donc sur cet Xperia Z un minimum de bouton physique ou sensitifs. Un bouton Power apparent qui ne cherche visiblement à rester discret et des boutons de raccourcis directement intégrés à l’écran, une excellente chose lorsque l’on visionne un film ou autre, les boutons disparaissent, contrairement à certains smartphones, où ces fameux raccourcis font l’objet de touches dites « sensitives » et dont le rétroéclairage peut s’avérer quelques fois assez irritant. Outre cet aspect, le SONY Xperia Z est simple. Une coque monobloc, dont la batterie ne peut pas retirée sans démonter le tout, est toute de verre et d’aluminium vêtue. Un design « Premium » qui laisse place à une pureté, une sensualité et un sentiment réel de luxe.

Malheureusement, certains avantages ont aussi leurs défauts. Notamment la plaque de verre qui marque énormément, vous avez pu le constater sur les images ci-dessus. A notre question sur ce défaut, un employé de SONY nous a répondu qu’il est toujours bon d’avoir un chiffon sur soi. Argument des plus percutants si j’ose l’ironie. Un aspect « sale » se fait donc vite ressentir au bout de quelques minutes d’utilisations et il faut vraiment avoir une petite chiffonnette en permanence sur soi si l’on veut garder une smartphone « classe » en tout temps. Par la suite, et nous y reviendrons plus tard, des housses et autres protections pour le Xperia Z seront commercialisées.

En définitif, le Xperia Z est séduisant, attirant, exaltant même. Pourquoi ? On connaît tous l’expérience de Sony en terme de qualité de fabrication. Si je dois définir le dernier né du constructeur, je dirai qu’il sera véritablement la muse des prochains modèles. La qualité est irréprochable, c’est indéniable ! Mais. Parce que un smartphone n’atteindra jamais la perfection il y a mais, son dos en verre laisse trop de place aux traces de doigts et c’est véritablement dommage.

3/ Prise en main vidéo SONY Xperia Z

Les prises en main sont parmi les choses les plus vues par les consommateurs. La raison est des plus simples. C’est à ce moment et en vidéo que l’on peut réellement juger et avec une certaine objectivité, des qualités logicielles d’un produit.

Dans cette partie, vous allez être gâtés. Une sorte de cadeau de Noël avec un peu de retard. Vous aurez le droit à une prise en main habituelle où nous ferons un peu le tour du smartphone, mais aussi quelques démonstrations bien sympathiques sur quelques unes des meilleures fonctions embarquées dans le Xperia Z. Vous étiez prévenus, nous vous avions bien parlé d’un dossier complet du Xperia Z non ?

Nous commencerons donc avec le basique et je vous laisse regarder cette vidéo d’une dizaine de petites minutes avec un petit bonus à la fin qui fera sans doute plaisir à nos fans :

Une chose nous a frappé lors de cette prise en main. Et j’imagine que vous avez du remarquer la même chose : la fluidité et la vitesse du produit. Sachez que tous les Xperia Z présentés, que ce soit au CES 2013 de Las Vegas ou lors de cette conférence, sont des prototypes. C’est à dire qu’avant leur commercialisation, ils subiront encore quelques tests, quelques optimisations, quelques améliorations. Et malgré cela, le Xperia Z (les Xperia Z d’ailleurs) que nous avons eu entre les mains était tout bonnement bluffant de réactivité.

Le but de ce dossier n’est pas de jeter des fleurs à SONY, vous me connaissez assez depuis maintenant deux ans pour savoir que si une chose doit être dite, je la dirai sans détour et sans mâcher mes mots. Mais ce smartphone m’a laissé bouche bée. Non seulement il répond au moindre mouvement du doigt (ou des doigts lors des actions multitouch) mais l’écran est juste magnifique.

Vous vous rappelez de l’article que j’avais fait il y a quelques temps, comparant l’écran du Xperia Z avec d’autres ? L’angle de vision du smartphone était horrible. Un article qui a été fait selon les clichés pris par des collègues étasuniens. Dans la galerie juste au-dessus, vous vous apercevrez qu’en réalité il n’en est rien du tout. L’angle de vision est incroyablement grand. Au jugé, il frôle facilement les 170°. Un des meilleurs écrans qu’il m’est été donné de voir. Et un des plus beaux. Le nouveau Bravia Engine Mobile 2 n’est pas là pour décorer et le FULL HD non plus.

Attendez-vous donc à voir quelque chose d’extrêmement beau.

Mais ! Et oui, nous avons le droit à notre deuxième « mais » de ce dossier. Comme vous le savez, le Xperia Z est IP55, c’est-à-dire qu’il est étanche sous l’eau. Rappelons qu’il s’agit d’une profondeur de un mètre pendant 30 minutes. Cette propriété, aussi séduisante soit-elle, nous a excédée lors de cette prise en main. Non pas que nous ayons noyé le smartphone sans y parvenir, mais l’étanchéité complète du mobile se traduit par des ports entièrement… étanches.

Ainsi, les caches de l’entrée MicroSD, SIM et MicroUSB sont dissimulés à tel point que si vous n’avez pas d’ongles, il vous sera presque impossible de les ouvrir. Pire, nous n’avons pas trouvé l’entrée de la carte SIM et avons dû demander à un employé SONY et effectivement, celle-ci était bien camouflée. Rien de plus énervant que de chercher des choses sur un appareil aussi petit.

L’irritation passée, il fallait tout de même se rendre à l’évidence : un smartphone étanche doit l’être n’est-ce pas ? Si nous râlons parce que trois caches font preuve d’une résistance hors du commun, alors il ne faut pas acheter un mobile étanche. C’est en quelques sorte le revers de la médaille. Le prix à payer en plus de celui du smartphone…

Le mode STAMINA. Mode que nous retrouvons depuis quelques temps déjà sur les appareils photos, celui-ci permet de préserver la batterie, ou en tout cas sa consommation.

Vous n’êtes pas sans savoir que les smartphones sont extrêmement énergivores. Beaucoup de processus qui tournent en tâche de fond, une connexion de données permanente,… Bref, rien de très réjouissant pour ceux qui aiment ne pas recharger leur mobile 4 fois par jour.

Le mode STAMINA est là pour répondre à ce besoin. En pratique, il permet de gérer automatiquement toutes ces choses qui consomment la batterie.

Une fois activé, il propose (avec aucun réglage) une heure supplémentaire d’autonomie. Sans réglages. Comment cela fonctionne-t-il ? Il désactive lors de la mise en veille du smartphone toutes les connexions de données. Pour faire simple, une fois que vous appuyez sur le bouton de veille, le smartphone est réellement en veille. Il ne se passe plus rien.

Bien entendu, je le rajoute même si c’est logique, la connexion GSM continue de fonctionner ! Vous recevrez vos appels et vos SMS comme d’habitude. Pour vos mails et autres commentaires Facebook ?

Pas de panique ! Vous pouvez choisir quelles seront les applications qui figureront dans la « whitelist ». Celles-ci seront ignorées par le mode STAMINA et continueront de tourner en arrière plan.

A voir en situation réelle pendant une journée entière, mais ce mode très appréciable et bienvenue !

En ce qui concerne la prise en main dans le sens propre du terme, je suis assez réticent avec les smartphones possédant un trop grand écran. Je change d’avis. Parce que la taille de l’écran ne signifie en aucun cas taille du smartphone, celle du Xperia Z est largement suffisante. Pour les grandes mains en tout cas. Mais cela reste un détail, lorsque l’on voit les succès non négligeables des Samsung Galaxy Note et Galaxy Note 2, on se demande si la taille d’un smartphone est un véritable critère de sélection. Ce qui ne semble pas être le cas, ou en tout cas pour une grande majorité des consommateurs.

Autre chose qui est assez surprenante, c’est la légèreté du SONY Xperia Z. Comme vous le savez, si vous avez un peu parcouru les caractéristiques techniques qui se trouvent en première partie, le Xperia Z pèse 146 grammes. A titre de comparaison, et en prenant des exemples « logiques » (donc pas de Galaxy S3 en plastique et autres « mobiles jouets ») voici une liste de smartphones de qualité, de différentes tailles d’écrans et différents poids (évidemment) :

  • HTC One S : écran 4.3 pouces – 119.5g
  • HTC One X : écran 4.7 pouces – 130g
  • Nokia Lumia 920 : écran 4.5″ – 185g
  • Sony Xperia T : écran 4.6 pouces – 136g

Il se place donc parmi les « légers » de ce type de produit. Le Lumia 920 étant le plus lourd. Et cette légèreté est ressentie tout au long de l’utilisation que nous en avons eu. Un excellent point pour SONY.

Pour finir, faisons un petit tour rapide à l’intérieur des menus au travers quelques captures d’écran judicieusement choisis :

Cette prise en main rapide est à présent terminée, nous allons passer à une fonction qui nous a séduite tout de suite, c’est Miracast ou la possibilité d’afficher, sans fil, le contenu du smartphone sur son écran via une connexion Wi-Fi. La même chose est aussi possible avec la fonction NFC et une télécommande SONY NFC. Mais nous y reviendrons juste après, cela peut paraître un peu flou et je le comprend.

Revenons donc au vif du sujet : Miracast. Le nom même de cette technologie nous en apprend sur sa fonction première. Mira… Mirror…Miroir. Et « cast » qui ne se traduit pas littéralement mais que l’on retrouve imbriqué dans de nombreux termes de la même famille, comme podcast, screencast,… La relation entre tous ces « cast » réside dans la prise vidéo. Un podcast est une vidéo courte, un screencast est une vidéo de l’écran et le Miracast est la vidéo, le « miroir » de ce qui se passe sur le smartphone. En terme plus simple et sans passer par tous ces détours, Miracast propose simplement de projeter sur grand écran l’intégralité de votre smartphone. Sans utiliser de connexion filaire. Pas de câble HDMI, juste un signal Wi-Fi.

Brevetée par SONY, Miracast est disponible depuis peu de temps sur le Xperia T et se retrouve aussi sur Xperia Z. Une vidéo de démonstration parlera plus que des mots, même si vous avez vu la fonction à l’oeuvre dans la vidéo de prise en main juste au-dessus. Assoyez-vous confortablement, c’est parti :

Un peu plus loin dans ce dossier, dans la partie dédiée au gaming sur le Xperia Z, vous verrez une autre vidéo présentant Miracast en jeu, utilisant le smartphone comme une manette. Mais ne soyez pas aussi impatient, je sais que tout à l’air très intéressant, mais chaque chose en son temps.

Miracast est compatible avec tous les téléviseurs possédant une connexion Wi-Fi. Que ce soit en natif ou avec un dongle. Chose que de nombreux foyers possèdent d’ors et déjà, notamment avec la croissance des SmartTV, ces TV connectées au monde entier.

Je vous parlais plus haut de la télécommande NFC. Dans sa dernière génération de téléviseurs haut de gamme, au lieu d’intégrer une puce NFC directement dans la TV, SONY a choisit de la mettre simplement dans la télécommande. Un choix des plus logiques lorsque l’on sait que la télécommande est toujours près de nous sur le canapé. Inutile de se lever, de chercher le point de contact NFC sur la TV…

Cette télécommande permet donc, avec le Xperia Z, de faire exactement la même chose qu’avec la fonction Miracast précédemment citée. En approchant le smartphone de la télécommande, le contenu du mobile s’affiche sur le téléviseur. Il est ensuite tout à fait possible de contrôler le Xperia Z.

4/ Le gaming sur le SONY Xperia Z

Une partie qui intéressera les lecteurs-joueurs qui nous lisent en ce moment même. Avec son processeur quadcore Qualcomm Snapdragon S4 Pro et sa puce graphique Adreno 320, il devrait être assez évident que le Xperia Z doit s’en sortir plutôt bien dans les jeux. Associé à son grand écran FULL HD ou encore à la fonction Miracast que vous venez juste de voir en action, le smartphone Android haut de gamme de SONY est prédisposé aux meilleurs jeux disponibles sur le Google Play. Et c’est effectivement le cas. Les jeux tournent extrêmement bien, même les plus gourmands. J’en veux pour preuve le magnifique Modern Combat 4 – Zero Hour qui prend absolument tout son sens sur grand écran. Vous le verrez juste après.

Avec le Xperia Z, j’ai simplement redécouvert le plaisir de jouer sur un smartphone. Pour être honnête, les gros hits type FPS et MMO je les garde pour mon PC, ne trouvant aucune magie, aucun intérêt à jouer sur son smartphone. Cela est peut-être dû à la « petite » taille de l’écran de mon HTC One S ou encore à sa résolution, mais je me contente de jeux plus soft, type Angry Birds et autres petits titres sympathiques (Goblins Rush, Guns’n’Glory WW2,…). Mais parce que je suis du genre curieux de tout et gamer en herbe, il fallait absolument que nous testions ce que donnait un bon gros jeu sur ce Xperia Z. Et sur grand écran.

Comme vous pouvez le constater, jouer sur son Xperia Z relève du plaisir pur. Mais ! Troisième mais qui n’en ai peut-être pas un, s’agissant d’un prototype,  le SONY Xperia Z chauffe. Il chauffe même beaucoup. Après avoir questionné un responsable SONY, celui-ci nous a confirmé que s’agissant d’un produit toujours en cours de test, il peut subir encore quelques dysfonctionnements. Nous verrons bien lorsque le produit fini sera entre nos mains et que nous procéderons à ces mêmes tests une nouvelle fois. Ne nous enflammons donc pas, si je puis me permettre ce mauvais jeu de mot, et attendons simplement afin de voir si oui ou non, le Xperia Z fait réellement preuve d’un grave défaut au niveau de la surchauffe du processeur.

Mais en attendant, nous allons faire le point sur cette vidéo de gameplay du célèbre jeu français Modern Combat 4 développé par Gameloft. Jouer à un FPS sur un smartphone est pour moi chose impossible. J’ai absolument besoin de ma Roccat Kone XTD pour être le meilleur des meilleurs et sur ma TV, c’est d’une manette dont je ne peux me passer. Pour le smartphone, c’est pareil, la jouabilité est épouvantable à moins de disposer d’une manette. Mais tout le monde de possède pas ce genre d’accessoire alors il faut faire avec les moyens du bord : sans.

Donc tout en faisant sans, on se rend vite compte que le jeu est vachement beau. Que ce soit sur le smartphone et encore plus sur la TV. Le défaut de Miracast réside dans sa latence. Un peu moins d’une demi-seconde pour afficher l’image du smartphone sur la TV (dans un frame rate en temps réel) ce qui peut quelques fois nous jouer de mauvais tour. Que ce soit dans une course où nous tournons un peu trop tard ou ici, lors d’un combat acharné contre un ennemi qui n’a qu’une seule envie : en finir avec vous. Si l’on tire trop tard, on peut mourir trop tôt. C’est mathématiques. Et comme les IA (Intelligences Artificielles) visent généralement mieux que vous, il n’est difficile d’apercevoir à l’avance l’issu du combat.

Néanmoins, je salues la beauté du jeu sur le Xperia Z. Finalement, un écran FULL HD ce n’est pas si inintéressant que cela et je vous avoue avoir eu quelques regrets en revenant sur mon HTC One S. On s’habitue vite à la qualité, croyez-moi.

Finalement, si j’ai une manette en sus, je me mettrai sans doute à jouer plus souvent à de gros jeux sur un smartphone si j’avais le Xperia Z. En attendant, je vais faire une pause et me faire un petit Doodle Jump. Au moins lui n’en demande pas trop…

Et comme il s’agit d’un smartphone SONY, celui-ci est tout naturellement griffé PlayStation Certified. Cela signifie que vous aurez accès à la grande bibliothèque de jeu de la boutique virtuelle PlayStation Store Mobile proposant des jeux et d’autres contenus dédiés spécialement au Xperia Z.

5/ Accessoires SONY Xperia Z

Petite mise à jour de notre dossier avec une galerie d’images des accessoires disponibles (pour le moment) pour le SONY Xperia Z.

6/ Benchmarks du SONY Xperia Z

Les plus technophiles et « geeks » d’entre vous ont attendus très longtemps avant d’arriver ici, s’ennuyant sur du Miracast, du waterproof et autres détails tout aussi incohérents et inutiles les uns que les autres. Détendez-vous, la partie que vous attendiez est enfin là, vous pouvez de nouveau respirer tranquillement.

 

Les benchmarks… Alors pour ceux et celles qui ne savent absolument pas à quoi peuvent bien servir ces drôles de choses, sachez qu’il s’agit de tests. Des tests mettant en avant la puissance de calcul du processeur et de la puce graphique, de la rapidité du Java dans la navigation Web,… Tout ceci afin de noter la partie logicielle d’un produit informatique (smartphone, PC, tablette,…). Cette varie selon l’application utilisée lors de ces tests.

Ici, nous nous contenterons de deux benchmarks : AnTuTu et Quadrant. Les plus connus des logiciels de Benchmark sur smartphone.

TEST QUADRANT SONY XPERIA Z

Plus le score est élevé, mieux c’est. Quadrant est sans doute l’application la plus utilisée et la plus connue pour les tests de Benchmark car une des plus complète. Quadrant calcul la vitesse du CPU, la puissance du GPU ainsi que la vitesse de lecture et d’écriture sur la mémoire interne :

 

 

Le résultat de ce test est sans appel Il écrase littéralement les meilleurs smartphones du moment. Avec 7605 points pour le Xperia Z et 5365 pour le Galaxy S3, la différence n’est pas minime et l’écart est bel et bien présent.

Continuons si vous le voulez bien, et voyons si le Xperia Z s’en sort aussi bien sous AnTuTu.

TEST ANTUTU XPERIA Z

Plus le score est élevé, mieux c’est. AnTuTu est assez complet, il évalue tous les éléments du terminal afin d’en ressortir une note globale. Pour cela, il teste les performances de la mémoire, la puissance du processeur et les capacités graphiques en 2D et 3D.

 

 

Encore une fois, le Xperia Z s’en sort indemne de ce test, laissant de côté les gros ténors du moment. Toutefois, si l’on regarde de plus près le screenshot de ce Benchmark AnTuTu, nous remarquons qu’en première position se situe le Google Phone made by LG, le Nexus 4. Avec 27810 points dans son score le plus élevé, le smartphone laisse loin derrière la concurrence. Mais il est impossible de savoir s’il s’agit d’un test en situation réelle, c’est-à-dire sans que le smartphone ait subit une quelconque modification ou si justement, il est passé sous la main d’un développeur ou d’un bidouilleur, optimisant ainsi les performances du smartphone. Cela fausse évidemment le test, mais le Xperia Z dispose tout de même d’un score très confortable, deux fois plus élevé que le HTC One X.

En résumé, nous avons ici un smartphone Android excellent dans les tests. Ou en tout cas les deux tests que vous avez pu voir ici. Les capacités graphiques sont là et confirment ce que nous disions dans la précédente partie avec les magnifiques graphismes que le Xperia Z affiche. Des résultats qui continuent donc de hisser le dernier-né de SONY dans la stratosphères des meilleurs smartphones du moment. Mais vous en doutiez ?

Et si vous êtes un utilisateur habitué à la customisation de votre smartphone ou tablette Android, vous n’êtes pas sans savoir qu’il ne faut pas prendre ce genre de test au pied de la lettre, même s’ils reflètent assez fidèlement les performances réelles.

Toutefois, comme je l’ai expliqué avec le Nexus 4, il existe de multiples manières d’améliorer un appareil Android et même si sous un firmware officiel le mobile affiche un score faible, sous une ROMS Customs (se référer à notre forum pour plus d’informations à ce sujet) le score peut littéralement exploser. En bien comme en mal. Tout dépendra de l’optimisation logicielle qui été faite.

Sans parler de l‘overclocking qui consiste à augmenter (temporairement, c’est mieux pour la vie du smartphone) la fréquence d’horloge du processeur. Concrètement, imaginez que votre smartphone possède un processeur cadencé à 1.5Ghz. Ce qui est déjà pas la. En augmentant cette fréquence à disons 1.8Ghz, vous obtiendrez de meilleures performances. Performances qui se traduiront par un score plus élevé dans un benchmark.

Comme exemple, je vais prendre un benchmark que j’ai fait il y a quelques temps avec mon ancien Samsung Galaxy S2. Je l’ai modifié afin d’augmenter la fréquence du processeur à 2Ghz. Ne le faite surtout pas ! Pour votre information, sachez que le Galaxy S2 est à l’origine cadencé à 1.2Ghz.

 

Comme vous le voyez, je suis arrivé naturellement en première position. C’était tout à fait logique. Android 2.3.3… C’était il y a vraiment longtemps et ça ne nous rajeunit pas !

Continuons si vous le voulez bien avant que le spleen m’envahisse.

Après ces benchmark du Xperia Z révélateurs d’un smartphone d’exception, nous allons nous attaquer à l’appareil photo.

7/ Test de l’appareil photo du SONY Xperia Z

Je vous préviens de suite, la conférence était en soirée, les photos ne sont donc pas terribles. Vous n’êtes pas sans savoir que même si SONY a intégré son tout dernier capteur Exmor RS dans son Xperia Z, les smartphones, quelque soit le modèle ou le constructeur ne supportent pas très bien les clichés en faible luminosité. C’est aussi le cas pour le dernier bébé de SONY même si il peut faire mieux que la concurrence. Lorsque nous aurons le smartphone entre les main, je mettrai ce test à jour avec de meilleures photos qui auront été faites dans de meilleures conditions, notamment dans la lumière naturelle du jour.

En attendant, il faudra se contenter du peu que nous avons. Un peu n’est d’ailleurs pas si terrible que cela. Les photos n’ont pas été retouchées et nous n’avons pas touché à des réglages spécifiques, ceux-ci seront plus poussés lors des futurs tests. Nous avons seulement redimensionné les photos, afin qu’elles soient plus visibles (et moins lourdes) :

Supplément d’information, les photos ont été prises avec la plus haute résolution disponible sur le Xperia Z, c’est-à-dire 12Mpx. Nous avons essayé le flash et il s’est avéré être médiocre. Soit les conditions idéales n’étaient réellement pas réunies, soit le flash embarqué ne sert strictement à rien. Encore une fois, pour ce point, nous aurons plus d’éclaircissement (excusez du jeu de mot) lors de nos prochains tests.

Si ce n’est le fait qu’il se débrouille plutôt pas mal dans une faible luminosité, nous ne pouvons réellement juger le fameux capteur Exmor RS dont nous avons tant entendu parler ni de sa fonction HDR, véritable exclusivité du Xperia Z.

Mettons donc cela de côté, n’hésitez pas à revenir jeter un coup d’oeil si cette partie vous intéresse lorsque nous aurons mis ce dossier au goût du jour. Vers la mi-février si tout se passe bien.

Continuons avec une partie qui intéressera tout le monde, j’en suis sûr et certain !

8/ Date, prix et opérateurs pour le SONY Xperia Z

Ce n’est un secret pour personne, le smartphone est destiné à débarquer chez nous fin Février, début Mars au prix sans subvention de 649€. Le mieux dans tout cela, c’est qu’il sera commercialisé chez tous les opérateurs nationaux et MVNO. Nous parlons donc de Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free mais aussi de NRJ Mobile, Virgin Mobile,…

La quasi-totalité des marchands en ligne proposeront aussi le smartphone, CDiscount, Rue du Commerce, Pixmania… ainsi que les revendeurs plus spécialisés comme LDLC ou Materiel.net.

Une excellente nouvelle donc qui signifie simplement que le smartphone sera disponible partout et donc naturellement qu’il sera très simple pour nous de se le procurer.

 

En prime et comme vous le savez sans doute, le Xperia Z est compatible avec la toute dernière génération de réseau mobile, je parle bien entendu de la 4G. Comme nous le montre la photo prise hier (le 29/01/2013) par PhonAndroid, SFR continue le déploiement de la 4G. Ici, c’est à La Défense, centre économique de la capitale.

Dans la vidéo qui va suivre, SONY nous explique l’enjeu de la 4G. Cette norme ne sert pas à améliorer nos appels mais apporte une expérience multimédia unique, avec des débits allant jusqu’à 100Mb/s. Un smartphone 4G, disposé pour l’avenir.

Bien entendu, il faudra attendre que l’élargissement du réseau 4G en France se fasse, quelques privilégiés peuvent cependant en bénéficier en ce moment même. Mais cette compatibilité assure tout de même à cet Xperia Z une pérennité dans la durée contrairement à quelques nouveaux smartphones qui n’acceptent pas cette nouvelle norme et qui donc seront simplement obsolètes à ce niveau d’ici quelques temps.

Par ailleurs, le Xperia Z sera commercialisé avec un kit main-libre entièrement revu par Sony, le casque Sony MH-EX300AP qui propose un confort et une écoute accrue :

 

Selon un des responsables que nous avons interrogé, le Xperia Z sera aussi vendu en pack comprenant le smartphone ainsi que son dock. Le dock seul sera vendu au prix indicatif de 49€. Le dock est celui que vous voyez sur nos différents clichés. Il permet de recharger son smartphone facilement, via un connecteur. Et non pas le port MicroUSB. Sachant que le Xperia Z possède la fonction de recharge rapide, 10 minutes de charges correspondent à une heure de voix. Ce qui est vraiment pas mal.

Par la suite, le Xperia Z disposera de toute une panoplie d’accessoires, comme un chargeur à induction ou des équipements utilisant la technologies NFC (station d’accueil,…)

Pour terminer, SONY espère que cette année sera celle du changement. Celle où la firme mettra un pied, et le bon, dans le marché des smartphones. Samsung étant le leader, mettant une distance presque irréelle à tous les autres acteurs, l’enjeu de SONY est capital pour 2013. Non seulement elle va devoir convaincre un plus grand nombre de consommateurs que ses produits sont là et qu’ils sont fait pour eux, mais aussi faire face à Samsung en déployant des moyens titanesques :

En conclusion, le SONY Xperia Z est, pour la rédaction de PhonAndroid, LE smartphone qui marquera cette année 2013 ou tout du moins ce début d’année. Non parce que c’est le plus puissant (en étant objectif, son processeur est utilisé sur de nombreux smartphones et ses 2Go de RAM ne sont pas une exclu) mais parce que  il met SONY sur le devant de la scène.

Avec une année 2012 entièrement consacrée à Samsung, je vous avouerai que personnellement le coréen commence à me sortir par les oreilles. Samsung par ci, Samsung par là… De voir un concurrent très sérieux pointer le bout de son nez est très jouissif. Cela promet une année 2013 extrêmement mouvementée où le suspense restera haletant.

Nous sommes aussi très heureux d’être les témoins de ce changement. Cela faisait longtemps que nous attendions un produit d’exception de la part de SONY. Et si cette année doit le mettre sur le devant de la scène, espérons qu’au niveau développement, le constructeur saura aussi suivre la cadence. En effet, il n’est pas le plus connu pour la ponctualité des mises à jour dans ses produits même s’il fait parti des plus rapides. L’enjeu sera aussi de garder ses utilisateurs en étant non pas à la pointe, mais au moins en avance sur la concurrence afin de proposer avant tout le monde et après les produits Nexus, les dernières versions en date du système d’exploitation Android. Un énorme challenge qui pourrait réellement changer la donne de ce côté. Samsung étant le plus rapide dans ses mises à jour. Il faudra se battre sur tous les fronts.

En parallèle, espérons que les équipes de développeurs, notamment celles que nous pouvons trouver sur XDA (ou sur notre forum) et que nous saluons avec énormément de gratitude, espérons donc que toutes ces équipes de fidèles développeurs qui n’ont de cesse de nous proposer des solutions alternatives afin d’améliorer l’expérience que l’on peut avoir avec nos smartphones ou tablettes Android seront au rendez-vous des prochains produits SONY.

Sans surprise, vous n’êtes pas sans savoir que le constructeur ayant le plus de suivi au niveau du développement et de la customisation n’est autre que… Je vous le donne en mille… Samsung ! Ce qui laisse moins de place pour les autres.

Mais si SONY rencontre ce succès que nous attendons, que nous espérons tous, la tendance pourrait changer et les développeurs pourraient se tourner avec plus de vigueur et moins d’appréhension vers les modèles SONY. Car plus de monde possède un smartphone, plus celui-ci connaît un grand succès, alors plus grande sera la communauté qui travaillera tout autour. Il n’y a qu’à voir les parties de notre forum qui fonctionnent le mieux (celles où vous voyez le plus de messages) et vous comprendrez exactement où je veux en venir.

C’était la petite parenthèse « geek » mais qui intéresse aussi beaucoup de nos lecteurs, fervents utilisateurs de ROMS Customs, de kernels customs et autres thèmes.

Tout ce que nous devons espérer, c’est que l’enthousiasme de SONY ne s’altérera pas avec le temps, mais comme nous l’a promis son Directeur en France, et pour conclure ce dossier on ne peut plus complet sur le SONY Xperia Z :

« Attendez-vous à de gros changements.
Nous allons frapper fort. Très très fort »

9/ Où se procurer le Xperia Z (pré-commande) ?

Vous n’êtes pas sans savoir que le dernier mastodonte de Sony est déjà disponible en pré-commande dans quelques enseignes en lignes (ou pas). Attention toutefois, sachez que la pré-commande montre un prix souvent supérieur à ce qu’il sera réellement lors de la vente réelle. En effet, les boutiques ne connaissant pas les tarifs exacts, ils s’alignent sur le marché.

Le prix présenté d’une pré-commande ne sera JAMAIS plus élevé lors de la vente, au contraire, il est dans la plupart des cas revu à la baisse et dans ce cas, vous êtres remboursés de la différence.

Cette petite parenthèse terminée, retrouvez le SONY Xperia en vente chez les principaux fournisseurs sur Internet.

Le SONY Xperia Z est disponible chez notre partenaire Materiel.net. Bonne nouvelle qui devrait plaire à certains d’entres vous qui n’ont pas forcément les moyens, le paiement en 3X par carte bancaire est possible.

SONY Xperia Z Noir
SONY Xperia Z Blanc

648.90 € TTC

Materiel.net

 

Vous le trouverez également chez d’autres marchands :

  • The Phone House : 629.99€ (version blanche)
  • SFR : à partir de 199.90€ (forfait Carré 2Go)
  • Orange : à partir de 149.90€
  • Expansys : 629.99€ (version noire)
  • Sosh : 589€
  • PriceMinister : à partir de 499.90€

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers tests !
Test du Huawei Mate 20 : l’efficacité selon Huawei

Huawei lance les Mate 20 et Mate 20 Pro en France. Les deux nouveaux fleurons du numéro 2 mondial ont de quoi séduire. Nous avons pu les utiliser pendant quelques jours en avant-première. Voici notre test du Huawei Mate 20.

Test du Mate 20 Pro de Huawei : comment ne pas l’aimer ?

Le voici donc, ce Mate 20 Pro qui a alimenté pendant des semaines les rumeurs les plus folles sur le Net. Il aura la rude tâche de succéder au Mate 10 Pro, sorti l’année dernière, et qui ne démérite pas. Traditionnellement,…