Sony demanderait 25 000 dollars aux développeurs pour mettre leur jeu en avant sur le PSN

 

Sony imposerait des conditions drastiques aux développeurs pour leur permettre de publier leur jeu sur le PSN. Mettre un titre en avant serait également très cher, puisqu’il faudrait payer 25 000 dollars. C’est un développeur furieux de ces conditions qui balance tout sur Twitter.

PS5

C’est l’histoire d’un coup de sang, celui de Iain Garner, développeur britannique qui partage sa frustration concernant un constructeur dans le jeu vidéo. Dans une longue tirade sur Twitter, il dévoile les conditions draconiennes de cette marque pour avoir le droit de vendre son jeu sur sa boutique en ligne. Plus encore, il affirme qu’il doit payer 25 000 dollars pour que son titre soit mis en avant. Iain Garner ne dit jamais le nom de la société concernée dans son thread, mais évoque une console de nouvelle génération qui n’a pas le Game Pass. Selon Kotaku, il ne fait aucun doute que les conditions décrites dans les tweets sont celles de Sony.

Le développeur britannique s’insurge contre la difficulté pour les développeurs indépendants de publier leur jeu sur le PSN (qu’il ne nomme pas). Il indique par exemple qu’il faut passer un premier test de validation un peu obscur qui doit répondre à un cahier des charges strict imposé par Sony. Ensuite, il faut créer une bande-annonce spécialement pour le store (et non une bande annonce lambda qu’on trouve partout), mais aussi écrire un blog sur le site officiel et des formulaires pour les réseaux sociaux.

Sony demanderait 25 000 dollars pour mettre en avant un jeu

Il précise également qu’il est très difficile de lancer son titre à un prix réduit pour attirer de nouveaux joueurs. Plus encore Garner indique que pour mettre son jeu en avant sur la boutique, c’est-à-dire à un endroit où tous les utilisateurs pourraient le voir, il faut débourser la somme de 25 000 dollars, au minimum. Bien entendu, le constructeur prend toujours sa commission de 30 % sur chaque vente.

A lire aussi – Test de Ratchet and Clank Rift Apart : la nouvelle vitrine technique de la PS5

Kotaku, qui relaie le thread, précise que tout ce qui y est dit est avéré et concerne Sony. Toutefois, Microsoft impose aussi beaucoup de conditions de ce type. Elles ne sont en réalité que peu étonnantes. On remarque que le PSN est beaucoup moins fourni que la boutique en ligne de Nintendo, plus lâche sur les validations, dans laquelle il existe beaucoup de mauvais jeux. Un coup de sang qui ne va pas forcément rendre service à Iain Garner, mais qui permet d’y voir un peu plus clair sur les coulisses des boutiques en ligne.

Source : Kotaku



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !