Snapchat va compliquer la tâche des adultes qui veulent ajouter des mineurs en ami

 

Snapchat veut renforcer la sécurité de ses utilisateurs les plus jeunes sur son application. Pour cela, le réseau social a annoncé la mise en place de mesures cachant la trace des mineurs aux utilisateurs adultes n’ayant aucun ami en commun avec eux. Cette fonctionnalité arrive après plusieurs alertes des associations de protection de l’enfance.

Mode sombre Snapchat

Voilà quelques mois que Snapchat s’attelle à la tâche pour faire bonne figure auprès des associations de protection de l’enfance. Après le scandale sur la santé mentale des adolescents sur les réseaux sociaux causés par Facebook et Instagram, la firme avait notamment annoncé la mise en place d’un contrôle parental visant à protéger ses utilisateurs mineurs. Les premiers détails commencent aujourd’hui à émerger.

Dans un billet de blog, le réseau social déclare que sa fonction d’ajout d’ami va quelque peu changer. En effet, les utilisateurs adultes ne pourront plus trouver aussi facilement des adolescents dans leurs recommandations de profils. « Pour pouvoir être découverts dans l’ajout rapide par quelqu’un d’autre, les utilisateurs de moins de 18 ans devront avoir un certain nombre d’amis en commun avec cette personne, ce qui permettra de s’assurer qu’il s’agit d’un ami qu’ils connaissent dans la vie réelle », explique Snapchat.

Sur le même sujet : Snapchat supprime le filtre de vitesse après la mort de plusieurs adolescents sur la route

Snapchat va empêcher les mineurs d’apparaître les recommandations d’amis

Autrement dit, les comptes des utilisateurs mineurs ne seront pas entièrement cachés, mais il sera bien plus difficile pour un adulte de tomber dessus par hasard. En outre, les développeurs précisent que cette décision vise également à empêcher les dealers de trouver « de nouvelles façons d’abuser de Snapchat ». Le réseau social est en effet particulièrement utilisé par les milieux de la drogue, au point que le ministère de l’Intérieur le surveille de très près.

« De plus, nous continuons à travailler avec des experts pour mettre régulièrement à jour la liste des termes argotiques et liés à la drogue que nous empêchons d’être visibles sur Snapchat », explique l’application sur son blog. « Il s’agit d’un effort constant et continu qui permet non seulement d’empêcher les Snapchatters d’obtenir des résultats de recherche pour ces termes, mais aussi de faire apparaître de manière proactive les ressources éducatives des experts dans notre outil “Heads Up”. »

Source : Snapchat



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !