Boeing : l’utilisation du smartphone à bord peut provoquer le crash de certains 737 et 777

 

Les smartphones présentent des risques pour certains Boeing 737 et 777. Le gouvernement américain avait émis une alerte il y a quelques années. Actuellement, plus de 70 avions appartenant à différentes compagnies aériennes utilisent encore des équipements vulnérables.

Smartphone dans les avions

En 2014, la Federal Aviation Administration (FAA), une agence gouvernementale chargée des réglementations et des contrôles de l'aviation civile aux États-Unis avait émis une alerte inquiétante. Des informations critiques de vol telles que l'altitude et les données de navigation peuvent devenir inaccessibles sur certains avions et « entraîner une perte de contrôle des appareils à une altitude insuffisante pour reprendre le contrôle ». Plus de 1300 avions étaient équipés d’écrans de cockpit sensibles aux interférences avec le Wi-Fi, les ondes des smartphones et même avec des fréquences extérieures telles que les radars météorologiques. Cinq ans après l'alerte, plus de 70 avions sont toujours vulnérables.

Les ondes des smartphones représentent un danger pour les Boeing 737 et 777

Selon Bloomberg, deux modèles d'avion sont concernés : des Boeing 737 et 777. Mais à ce jour, il n'y a eu aucun signalement d'écran devenu blanc en plein vol en raison d'interférences avec des ondes radio. Aucun cas d'accident n'a donc été officiellement attribué à cette vulnérabilité. La FAA reste toutefois sur sa conclusion selon laquelle il existerait des risques pour la sécurité des passagers. Les compagnies aériennes ont désormais jusqu'à novembre 2019 pour remplacer l'équipement vulnérable qui est fourni par la société Honeywell.

Lire aussiVous prenez l’avion vers les États-Unis ? Smartphones et ordinateurs sont désormais interdits en soute

Boeing de son côté a confirmé les interférences en effectuant des tests en laboratoire, mais ne les a jamais constatées dans des conditions réelles de vol. Honeywell n'a connaissance que d'un cas où les six écrans du cockpit d'un Boeing 737 sont devenus blancs. Dans ce seul cas, l'incident était lié à un problème logiciel et non aux interférences dues au Wi-Fi ou aux téléphones portables.

Source : Bloomberg



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
attestation couvre feu coronavirus
Attestation de déplacement couvre-feu : où télécharger la dérogation ?

Une attestation dérogatoire est nécessaire pour se déplacer pendant le couvre-feu de 21h à 6h et pas pour n’importe quel motif. Elle est obligatoire pour 54 départements métropolitains et la Polynésie française. Dans certains départements de France, vous n’avez plus…

robot
Emploi : les robots feront la moitié du travail d’ici 2025

L’emploi sera de plus en plus marqué par la robotisation. Le Forum de Davos (FEM) prédit que la moitié du travail sera assuré par des machines d’ici 2025 – rendant bientôt le travail humain minoritaire. Une révolution qui pourrait accroître…

chromeImg02 1
Windows 10 fonctionne maintenant à 100% sur les Chromebook

Chrome OS a désormais un nouveau tour dans son sac. Il est en effet possible d’y faire tourner Windows 10 grâce à la société Parallels, qui propose une virtualisation de l’OS de Microsoft. A noter que cette solution n’est pour…