SFAM : l’assureur de smartphones écope d’une amende de 10 millions d’euros pour pratiques commerciales trompeuses

SFAM, le spécialiste de l’assurance pour smartphones, vient d’écoper d’une amende d’un montant de 10 millions d’euros pour «pratiques commerciales trompeuses». La répression des fraudes (DGCCRF) a en effet estimé que de nombreux clients avaient contracté une assurance sans en être informé. L’assureur s’est engagé à rembourser les clients lésés. 

sfam assureur smartphones amende 10 millions dollars

Le Parquet de Paris et la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes a infligé une amende record de 10 millions d’euros à SFAM, l’assureur pour smartphones et autres produits high tech, rapportent nos confrères du Parisien. Pendant 3 ans, SFAM proposait notamment ses services lors d’un achat d’un smartphone à la Fnac. Ce n’est plus le cas depuis le 1er avril dernier, assure l’enseigne.

Lire également : AliExpress – l’UFC-Que Choisir dénonce les pratiques illégales du site d’Alibaba

SFAM : le spécialiste des assurances smartphones

Au cours des derniers mois, plus de 1000 consommateurs se sont plaints auprès de la DGCCRF des pratiques de l’assureur. L’affaire a d’abord attiré l’attention de l’UFC Que Choisir, qui a décidé de porter plainte au nom des consommateurs, en août 2018. « On a commencé à avoir des retours de personnes mécontentes en octobre 2016 et cela a explosé en août 2017 » explique l’UFC.

Après enquête, la DGCCRF s’est rendue compte que de nombreux clients Fnac ont souscrit à un contrat d’assurance lors de l’achat d’un smartphone. Afin d’obtenir un remboursement de 30€, proposé par un vendeur, ils ont en effet fourni leurs coordonnées bancaires. Parmi les papiers à remplir pour en profiter, il se cachait un contrat d’assurance de la SFAM. L’UFC regrette surtout le « discours commercial de certains vendeurs bien peu éclairant ».

« La plupart des consommateurs se rendaient compte de cette situation après plusieurs mois d’abonnement » souligne la répression des fraudes. « Ces contrats étaient annoncés comme étant sans engagement » tacle l’organisme, soulignant que c’était finalement pas le cas. Certains clients ont donc été contraints de s’acquitter de mensualités allant de 15,99€ à 37,99€ pendant un minimum d’un an.

Lire également : Amazon pourrait vendre des contrats d’assurance

Poursuivi au pénal, SFAM a accepté de payer une amende de 10 millions d’euros le 5 juin dernier. « Le groupe procèdera à l’indemnisation des consommateurs ayant formulé, avant le 31 août 2019, une réclamation » précise la DGCCRF. Avez-vous vécu la même situation ? On attend votre avis dans les commentaires.

Source : Le Parisien

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Hadopi accuse Facebook, Twitter et YouTube de servir au piratage

La Hadopi vient de publier un niveau rapport qui met en lumière le rôle de YouTube, Facebook, Twitter ou encore Reddit dans l’ampleur grandissante du piratage. Selon l’autorité, 16% des pirates Français utilisent les réseaux sociaux pour accéder aux films,…

Tesla Model Y : la production serait avancée au premier semestre 2020

Au cours de la présentation de son nouveau SUV électrique Model Y, Tesla avait indiqué que les commandes seraient honorées à partir de fin 2020, voire même début 2021 pour l’Europe. Cependant, une source anonyme a dévoilé l’information selon laquelle l’entreprise accélère…

Model 3 : Tesla dévoile son crash test officiel en vidéo

Tesla vient de mettre en ligne une vidéo présentant les crash tests de la Model 3 réalisés dans son laboratoire dédié en Californie. Afin de s’assurer de la sécurité de ses voitures électriques, le constructeur automobile réalise en effet de nombreuses simulations en interne avant…

Audi arrête de rêver et suspend son projet de voiture volante

À l’occasion du salon international de l’automobile de Genève de 2018, Audi avait présenté un étonnant concept à mi-chemin entre une voiture électrique autonome et un drone, en association avec Italdesign et Airbus. Le constructeur automobile annonce maintenant se retirer du…