SFAM : l’assureur de smartphones écope d’une amende de 10 millions d’euros pour pratiques commerciales trompeuses

SFAM, le spécialiste de l’assurance pour smartphones, vient d’écoper d’une amende d’un montant de 10 millions d’euros pour «pratiques commerciales trompeuses». La répression des fraudes (DGCCRF) a en effet estimé que de nombreux clients avaient contracté une assurance sans en être informé. L’assureur s’est engagé à rembourser les clients lésés. 

sfam assureur smartphones amende 10 millions dollars

Le Parquet de Paris et la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes a infligé une amende record de 10 millions d’euros à SFAM, l’assureur pour smartphones et autres produits high tech, rapportent nos confrères du Parisien. Pendant 3 ans, SFAM proposait notamment ses services lors d’un achat d’un smartphone à la Fnac. Ce n’est plus le cas depuis le 1er avril dernier, assure l’enseigne.

Lire également : AliExpress – l’UFC-Que Choisir dénonce les pratiques illégales du site d’Alibaba

SFAM : le spécialiste des assurances smartphones

Au cours des derniers mois, plus de 1000 consommateurs se sont plaints auprès de la DGCCRF des pratiques de l’assureur. L’affaire a d’abord attiré l’attention de l’UFC Que Choisir, qui a décidé de porter plainte au nom des consommateurs, en août 2018. « On a commencé à avoir des retours de personnes mécontentes en octobre 2016 et cela a explosé en août 2017 » explique l’UFC.

Après enquête, la DGCCRF s’est rendue compte que de nombreux clients Fnac ont souscrit à un contrat d’assurance lors de l’achat d’un smartphone. Afin d’obtenir un remboursement de 30€, proposé par un vendeur, ils ont en effet fourni leurs coordonnées bancaires. Parmi les papiers à remplir pour en profiter, il se cachait un contrat d’assurance de la SFAM. L’UFC regrette surtout le « discours commercial de certains vendeurs bien peu éclairant ».

« La plupart des consommateurs se rendaient compte de cette situation après plusieurs mois d’abonnement » souligne la répression des fraudes. « Ces contrats étaient annoncés comme étant sans engagement » tacle l’organisme, soulignant que c’était finalement pas le cas. Certains clients ont donc été contraints de s’acquitter de mensualités allant de 15,99€ à 37,99€ pendant un minimum d’un an.

Lire également : Amazon pourrait vendre des contrats d’assurance

Poursuivi au pénal, SFAM a accepté de payer une amende de 10 millions d’euros le 5 juin dernier. « Le groupe procèdera à l’indemnisation des consommateurs ayant formulé, avant le 31 août 2019, une réclamation » précise la DGCCRF. Avez-vous vécu la même situation ? On attend votre avis dans les commentaires.

Source : Le Parisien

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Un Raspberry Pi à 30 euros a permis de pirater la Nasa

Un Raspberry Pi, un mini-ordinateur vendu aux alentours de 30€, a permis de pirater la Nasa. En avril 2018, des pirates sont en effet parvenus à pénétrer dans le réseau de l’agence spatiale pour voler des données concernant de futures missions sur…

Affaire Huawei vs Trump : quelles issues possibles ?

L’affaire Huawei vs Trump fait couler beaucoup d’encre et pose de nombreuses questions à la fois sur l’avenir de la marque mais également de tout un secteur. Comment Huawei peut-il se sortir de cette crise ? Nous avons étudié la question.

Firefox corrige une deuxième faille zero-day en 2 jours

Firefox vient de publier une nouvelle mise à jour, 48 heures environ après celle qui corrigeait une première faille zero-day. Le navigateur passe en version 67.0.4 qui corrige une deuxième vulnérabilité. Celle-ci est directement liée à la première. Un chercheur en sécurité du…

Microsoft tue le rêve d’un nouveau smartphone sous Windows 10

Microsoft a déjà montré qu’il se désengageait de tout projet relatif à Windows 10 Mobile. L’espoir de perpétuer Windows 10 sur les smartphones n’était pourtant pas mort grâce au travail acharné de certains développeurs qui ont réussi à porter Windows…