Une entreprise sur trois ne sait même pas qu’elle a déjà été piratée

 

Les cyberattaques sont toujours plus fréquentes. Si elles touchent toujours plus les simples particuliers, les grandes entreprises restent les cibles les plus lucratives pour les hackers. Un sondage réalisé par une firme de cybersécurité nous révèle que les entreprises sont loin d’être aussi sécurisées qu'elles le devraient.

Crédit : Unsplash

Une étude publiée par la compagnie Nozom Networks nous apprend que plus d’un tiers des compagnies ayant été victimes d’un piratage n’en étaient même pas consciente. Il a donc fallu qu’elles soient victimes d’un ransomware ou qu’elles aient reçu des plaintes pour réaliser l’ampleur des dégâts. Les cyberattaques font pourtant désormais partie de notre quotidien, mais trop d’entreprises et d’organisations se sentent hors d’atteinte, ou plus simplement, pas concernées. On se rappelle ainsi qu'à l'occasion d'un autre sondage, 24 % aussi des PME sondées avaient avoué utiliser des logiciels piratés !

Selon les experts en cybersécurité de Nozomi Networks, 35 % des entreprises sondées ne sauraient absolument pas dire si elles ont été victimes d’une intrusion ou d’une attaque. La statistique est certes alarmante, mais elle cache en réalité une amélioration de la situation : l’année dernière, presque la moitié (48 %) des sondés ignoraient le statut de sécurité de leur organisation. De plus, presque un quart des entreprises sondées (24 %) pouvaient affirmer avec certitude qu’elles n’avaient pas été attaquées : leurs procédures de sécurité sont bien en place, et efficaces.

Selon ce sondage, seul 29 % des compagnies ont mis en place une procédure d'évaluation de leur cybersécurité

Le nombre d’entreprises ayant subi une attaque a également baissé : il est passé de 15 % des sondés à 10,5 %. Une statistique qu’il convient toujours de relativiser, les responsables IT interrogés pouvant parfois hésiter à avouer la vérité. À en croire les analystes, la situation s’améliore. Cela est attribuable à la conscience que les pirates font désormais feu de tout bois, et que tout organisme ou entreprise mal protégé représente une cible de choix. On se rappelle ainsi que des pirates n’avaient pas hésité l’été dernier à paralyser un hôpital français.

Les budgets alloués à la cybersécurité ne font qu’augmenter et les ingénieurs responsables de la sécurité informatique des entreprises sont de plus en plus capables de déterminer s’ils ont été victimes d’une attaque. Presque 9 entreprises sur 10 ont évalué la sécurité de leurs systèmes, et près d’un tiers (29 %) a mis en place une procédure d’évaluation continue. Les métiers de la cybersécurité ont donc de l’avenir, tant les besoins sont importants.

À lire : 60% des internautes utilisent le même mot de passe sur plusieurs plateformes malgré les dangers



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !