Santé : donner un smartphone à un enfant serait comme lui donner un gramme de cocaïne

Aujourd’hui, le smartphone s’est invité dans notre quotidien de manière parfois assez vicieuse. Si les adultes en ont fait leur plus fidèle compagnon, les enfants en sont aussi dingues. Mais selon une experte britannique en addictions, donner un smartphone à un enfant serait comme lui donner un gramme de cocaïne.

enfant smartphone addiction cocaine

Depuis l’arrivée des smartphones dans nos vies, notre rapport au monde et surtout à l’autre ont beaucoup changé. A tel point que certains ont développé une vraie addiction aux smartphones. D’ailleurs, une maladie a même vu le jour : la nomophobie. Il s’agit de la peur d’être sans son smartphone.

Si chez les adultes ce phénomène addictif peut déjà avoir des conséquences néfastes au quotidien, qu’en est-il des enfants ? Car oui, ne nous le cachons pas, il n’est pas rare que nos bambins se saisissent de nos smartphones pour s’amuser un peu. D’ailleurs, ils sont plutôt doués les petits brigands.

Mais pour eux aussi, utiliser un smartphone peut vite devenir addictif. Selon une addictologue, donner un smartphone à un enfant reviendrait même à lui donner un gramme de cocaïne. Hallucinant !

Si vous donnez un smartphone à votre enfant, vous le droguez !

Mandy Saligari, spécialiste britannique des addictions n’y va pas avec le dos de la cuillère. Pour elle, il faut bien encadrer l’usage du smartphone chez les enfants. Car ils peuvent vite devenir une drogue. Ainsi, elle expliquait lors d’une conférence à Londres :

Je dis toujours aux gens : « lorsque vous donnez à votre enfant une tablette ou un téléphone, c’est comme si vous lui donniez une bouteille de vin ou un gramme de cocaïne ».

La thérapeute précise que les applications comme Snapchat ou Instagram peuvent vite devenir addictives. Sans parler de la construction de la confiance en soi. Ainsi ces applis peuvent conduire les enfants et adolescents les plus vulnérables vers des comportements inappropriés. Elle explique cela par le fait que les applications agissent sur les mêmes zones du cerveau que l’alcool et les drogues. Elles ont un impact sur les impulsions. Ainsi, elle prévient les adultes :

Si vous détectez la dépendance assez tôt, vous pouvez apprendre à vos enfants à s’auto-réguler sans voir à faire la police.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Internet : nous sommes 4,2 milliards d’internautes dans le monde

4,2 milliards d’internautes dans le monde. Nous sommes de plus en plus nombreux à pouvoir accéder à internet, notamment grâce aux smartphones, et cela se ressent dans les chiffres. Premiers bénéficiaires de cette nouvelle audience : les réseaux sociaux comme…

Sexe ou smartphone ? 26% des jeunes Français préfèrent leur mobile

Sexe ou smartphone ? S’ils devaient se priver de l’un pendant un an, 26% des jeunes Français de 18-34 ans choisiraient leur mobile, révèle une étude YouGov pour Kaspersky Lab. Le rapport nous apprend également qu’il y a encore trop d’utilisateurs qui…