Radar tourelle : tout savoir sur les nouveaux super-radars impitoyables

D’ici fin 2019, 400 radars tourelle multi-fonctions de nouvelle génération seront installés en France. Bientôt, il va falloir s’habituer au nouveau Mesta Fusion 2. On vous dit tout ce qu’il faut savoir au sujet de ces radars qui sont déjà testés dans une poignée de villes dans l’Hexagone.

Radar tourelle Metsa 2

Début mars, le ministre de l’Intérieur faisait le point sur les radars : environ « 75 % du parc de radars a été soit détruit, soit détérioré, soit attaqué ou neutralisé » affirmait Christophe Castaner. Une bonne partie du parc devra être renouvelé d’ici la fin de l’année. Mais le problème, c’est que les anciens radars ne sont plus disponibles comme l’a confirmé Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière, interrogé par BFMTV. Cette situation accélère le passage au radar tourelle de nouvelle génération.

Radar tourelle : qu’est-ce que le Mesta Fusion 2 ?

Le radar Mesta Fusion 2 de son vrai nom est fabriqué par la société Idemia, spécialisée dans la biométrie et l’analyse de données vidéo et qui est une ancienne filiale du groupe Safran. Ce radar est bien plus performant que les versions actuelles et est capable de détecter de multiples infractions à plusieurs mètres de distance grâce à sa caméra de 36 millions de pixels.

Placé à quatre mètres de hauteur, il s’agit d’une véritable tour de contrôle électronique qui ne laissera rien passer. Le radar tourelle peut scanner jusqu’à 32 véhicules en simultané sur huit voies sur une portée de 200 m (100 m de chaque côté).

Quelles infractions le radar tourelle Mesta Fusion 2 peut-il détecter ?

Pour l’heure, le radar tourelle n’a été homologué que pour cette liste d’infractions :

  • contrôle de vitesse
  • feux et passages à niveau

Ces infractions sont détectées simultanément : ainsi des infractions de vitesse pourront être détectées aux passages feu rouge par exemple. Il ne pourra néanmoins pas détecter d’autres infractions au moment de son installation, en attendant l’homologation du Laboratoire national de métrologie et d’essais. Car sur le papier, le radar multi-fonctions est conçu pour détecter également de nombreuses autres infractions :

  • distances de sécurité
  • téléphone au volant
  • circulation en sens interdit
  • franchissement d’une ligne continue
  • non port de la ceinture de sécurité

Bref, le Metsa 2 devrait, à terme, se révéler beaucoup plus redoutable que des contrôles ponctuels par des agents de la circulation.

Radars tourelle Mesta Fusion 2 : les emplacements où ils sont (ou seront) installés

Les Metsa 2 fusion commencent à être installés un peu partout sur le territoire depuis début 2019. Pour l’heure, les radars tourelle ne sont pas encore opérationnels même s’ils sont testés dans quelques villes comme Marseille, Bordeaux ou encore Strasbourg. Le gouvernement prévoit d’en installer 400 dans toute la France d’ici la fin de l’année. L’objectif n’est pas d’augmenter le nombre de radars dans l’Hexagone mais de remplacer progressivement ceux existants. Dans cette liste nous reprenons les emplacements et projets d’installation connus.

Les radars déjà installés

  • Civrieux-d’Azergues : sur la D385
  • Chenôve : (emplacement inconnu)
  • Floirac : N230 échangeur sortie 24
  • Le Thillot : N66 au carrefour Rue Charles de Gaulle / Rue Jules Ferry
  • Marseille : A50 entre La Rose et Saint-Loup juste avant un virage direction Aubagne
  • Mimizan : entre la ville et la plage, Av. de la Plage (D626)
  • Vichy : carrefour allée des Ailes / avenue Thermale en direction de Vichy
  • Roubaix : carrefour avenue des Nations Unies / Rue de la communauté urbaine
  • Saint-Germain-en-Laye : N184 carrefour de la Fête des Loges direction Cergy
  • Strasbourg : carrefour sortie du Pont Pasteur / rue de la Plaine des Bouchers
  • Thionville : D14 (rocade) entre le magasin Leclerc et le Kinepolis

Le cas de la Guadeloupe

Les 20 radars fixes actuels vont être remplacés par des radars tourelles et 80 nouvelles installations sont également prévues, pour un total de 100 radars tourelles. Le département d’outre-mer est une région pilote pour le déploiement de ces nouveaux radars.

Les projets d’installation de radars tourelle

400 radars actifs seront installés d’ici fin 2019. Voici quelques départements dans lesquels des installations ont été annoncées :

  • Oise : 90 radars tourelle seront installé cette année
  • Haute-Loire : 80 nouveaux radars seront installés
  • Alpes-Maritimes : 7 nouveaux radars sur la route de la moyenne corniche entre Nice et Menton

Lire également : Google Maps se dote d’une option pour signaler les radars et les accidents

Des faux radars seront aussi installés

On vous l’a dit, 400 radars actifs seront installées, mais il y aura en fait 2000 cabines au total. Celles-ci seront en majorité vides et visent simplement à opérer un effet dissuasif à moindre coût. Et les dispositifs radar seront déplacés tous les mois dans ces cabines… Impossible donc de savoir lorsqu’un radar est présent à l’intérieur d’une cabine. Par ailleurs, les flashs de l’appareil seront imperceptibles.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Google accusé d’avoir saboté Firefox pendant des années

Google aurait-il saboté Firefox pour imposer son navigateur Chrome ? C’est en tout cas ce qu’affirme un ancien cadre de Mozilla. Selon lui, Google a délibérément laissé traîner des bugs qui affectaient spécifiquement Firefox dans ses services en ligne. Une…

Apple et Qualcomm mettent fin à leur guerre des brevets

Apple et Qualcomm annoncent mercredi 17 avril 2019 enterrer la hache de guerre : fini la bataille judiciaire autour des brevets ! Les deux entreprises ont signé un accord de licence sur 6 ans, et le fondeur fournira les modems…