Pourquoi la reconnaissance faciale a toutes les chances de remplacer votre carte bleue

 

Déjà largement répandu en Chine, le paiement par reconnaissance faciale commence à se démocratiser dans certains pays, et notamment aux États-Unis. La technologie y fait des émules pour sa simplicité d'utilisation, sa fiabilité et la sécurité qu'elle offre en comparaison avec d'autres moyens de paiement. 

paiement reconnaissance
Crédits : Pixabay

Tandis qu'Amazon a lancé des tests pour payer avec la paume de sa main, le paiement par reconnaissance faciale commence à se démocratiser dans certains pays, notamment aux États-Unis, au Danemark et au Nigéria. Nos confrères de la BBC se sont interrogés sur les risques engendrés par cette nouvelle technologie et si elle allait être adoptée par le plus grand nombre dans les années à venir.

Il faut dire qu'Apple propose une fonctionnalité similaire depuis l'iPhone X et Apple Pay. En effet, il est possible de payer simplement en scannant son visage via Face ID. De fait, il est logique pour de nombreux utilisateurs de profiter de cette technologie. Pour Sara Stewart, une jeune étudiante interviewée par la BBC, le paiement via la reconnaissance faciale est une solution bien “plus rapide, plus efficace et sûre” que n'importe quelle autre méthode de paiement. Il faut dire que le procédé prend quelques secondes, est entièrement sans contact (une qualité en cette période de pandémie) et qu'il ne nécessite pas de prendre sur soi sa carte bleue ou de renseigner un code secret par exemple.

Cette habitante de Los Angeles utilise régulièrement le paiement via la reconnaissance faciale pour régler ses achats dans les restaurants et magasins équipés. Dans le cas de son restaurant mexicain préféré, c'est la start-up américain PopID qui propose ce service. Il suffit de s'enregistrer sur leur site officiel, de télécharger une photo de vous récente, qui sera ensuite stockée sur le cloud sécurisé de l'entreprise. Ensuite, il faudra lier ses coordonnées bancaires.

PopID propose également un moyen original de choisir le montant du pourboire, via des gestes de la main. Pour un pourboire de 10%, il suffit de lever le pouce en l'air, tandis qu'il faudra faire le signe V pour donner un “tips” de 15%. La technologie proposée par PopID est actuellement utilisée par 70 commerces de la Côte ouest américaine. 

À lire également : Carrefour va ouvrir des supermarchés sans caisse avec paiement par reconnaissance faciale en 2019

signe v main
Un petit signe de la main pour donner un pourboire / Crédits : Unsplash

Concernant les risques de fuite de données personnelles ou de problèmes de sécurité, Sarah Stewart ne se sent pas concernée : “Nos smartphones lisent déjà nos visages, et nos visages sont déjà partout sur Internet, donc je ne pense que cela fasse une différence concernant notre sécurité”, assure-t-elle.

Pour John Miller, le fondateur de PopID, il s'agit juste “d'une autre façon de vous identifier. La photo prise au point de vente est immédiatement détruite, et les données ne sont partagées avec personne”, assure-t-il. Le patron affirme que cette méthode est moins intrusive que de payer avec son smartphone comme Android Pay par exemple, car un “smartphone peut suivre votre position GPS à tout moment”. Et vous, que pensez-vous du paiement par la reconnaissance faciale ? Seriez-vous prêt à utiliser cette méthode de paiement ? Ou au contraire, quelles sont vos craintes à son sujet ? Dites-le-nous dans les commentaires.

Source: BBC



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !