Ondes : non, rien ne prouve que les smartphones provoquent des cancers

 

Aucune étude ne prouve que les smartphones, ou plus généralement les téléphones portables provoquent des cancers. La Food and Drug Administration (FDA) explique avoir vérifié les données de 200 études réalisées sur des animaux ou des humains pour en arriver à cette conclusion. La FDA encourage néanmoins à poursuivre la recherche sur cette question.

Smartphones ondes cancer
Crédits : Pexels

Aux Etats-Unis, la FDA vient de rendre les conclusions d'un rapport sur les études autour du risque cancérigène en lien avec l'utilisation de téléphones portables. Plus de 125 expériences réalisées sur des animaux et 75 sur des humains, entre 2008 et aout 2019 ont été passées en revue. Et la conclusion est sans appel : il n'y a pas de “motif répété” qui permettrait d'établir en lien entre l'exposition aux ondes radio et l'apparition de tumeurs et cancers.

Méthodologie biaisée

Les études consultées par la FDA qui concluent à une dangerosité des ondes radios seraient en effet souvent biaisées par leur méthodologie. En particulier lorsque les tests sont menés sur des animaux. Exemple avec les rats : ces rongeurs sont incapables d'utiliser un téléphone comme le ferait un humain. Les expériences consistent en effet généralement à exposer le corps entier du rat à des niveaux de radiations proportionnellement bien plus élevés que ceux absorbés par le cors humain dans le cadre d'une utilisation normale.

Les études sur des sujets humains ont également souvent des données biaisées, note la FDA, qui évoque des questionnaires, parfois remplis par un autre membre de la famille ou des données d'observations peu fiables. La FDA conclut ainsi : “les preuves épidémiologiques existantes indiquent que si un risque existe, il est extrêmement faible en comparaison de l'incidence naturelle de la maladie et les facteurs de risques connus que l'on peut contrôler”. L'agence fédérale exhorte dans le même temps les chercheurs à poursuivre leurs études sur les humains, en particulier auprès de sujets prédisposés à contracter des cancers et tumeurs.

Lire également : Le smartphone, vrai danger pour la santé ? Laissez des scientifiques vous espionner pour le savoir

Ces conclusions interviennent alors qu'en France comme aux Etats-Unis, les autorités commandent des études sanitaires pour évaluer l'impact des ondes 5G sur la santé.

Source : MIT Technology Review



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
photo 1558961363 fa8fdf82db35
Google Chrome veut un web sans cookies dès cette année

Google veut la peau des cookies tiers sur Chrome. Cette technologie qui permet de faire de la publicité ciblée est depuis longtemps pointée du doigt pour son manque de respect de la vie privée des utilisateurs. Google veut faire évoluer…

spacex starlink falcon 9 heavy
SpaceX lance un record de 143 satellites en une seule fois

SpaceX vient de pulvériser un nouveau record en mettant en orbite 143 satellites en un seul lancement de fusée Falcon 9. L’essentiel de ces satellites étaient des “cubesat” des satellites miniatures. La firme démontre ainsi sa capacité à casser encore…

Windows 10 dark interface
Windows 10 : le monde sombre promet d’être grandement amélioré

Windows 10 va recevoir une mise à jour d’ampleur en 2021, apportant une refonte totale du design. Le mode sombre, déjà présent sur l’OS, devrait aussi bénéficier d’un ravalement de façade, offrant des menus moins contrastés. Cette mise à jour…