Ondes : non, rien ne prouve que les smartphones provoquent des cancers

Aucune étude ne prouve que les smartphones, ou plus généralement les téléphones portables provoquent des cancers. La Food and Drug Administration (FDA) explique avoir vérifié les données de 200 études réalisées sur des animaux ou des humains pour en arriver à cette conclusion. La FDA encourage néanmoins à poursuivre la recherche sur cette question.

Smartphones ondes cancer
Crédits : Pexels

Aux Etats-Unis, la FDA vient de rendre les conclusions d’un rapport sur les études autour du risque cancérigène en lien avec l’utilisation de téléphones portables. Plus de 125 expériences réalisées sur des animaux et 75 sur des humains, entre 2008 et aout 2019 ont été passées en revue. Et la conclusion est sans appel : il n’y a pas de « motif répété » qui permettrait d’établir en lien entre l’exposition aux ondes radio et l’apparition de tumeurs et cancers.

Méthodologie biaisée

Les études consultées par la FDA qui concluent à une dangerosité des ondes radios seraient en effet souvent biaisées par leur méthodologie. En particulier lorsque les tests sont menés sur des animaux. Exemple avec les rats : ces rongeurs sont incapables d’utiliser un téléphone comme le ferait un humain. Les expériences consistent en effet généralement à exposer le corps entier du rat à des niveaux de radiations proportionnellement bien plus élevés que ceux absorbés par le cors humain dans le cadre d’une utilisation normale.

Les études sur des sujets humains ont également souvent des données biaisées, note la FDA, qui évoque des questionnaires, parfois remplis par un autre membre de la famille ou des données d’observations peu fiables. La FDA conclut ainsi : « les preuves épidémiologiques existantes indiquent que si un risque existe, il est extrêmement faible en comparaison de l’incidence naturelle de la maladie et les facteurs de risques connus que l’on peut contrôler ». L’agence fédérale exhorte dans le même temps les chercheurs à poursuivre leurs études sur les humains, en particulier auprès de sujets prédisposés à contracter des cancers et tumeurs.

Lire également : Le smartphone, vrai danger pour la santé ? Laissez des scientifiques vous espionner pour le savoir

Ces conclusions interviennent alors qu’en France comme aux Etats-Unis, les autorités commandent des études sanitaires pour évaluer l’impact des ondes 5G sur la santé.

Source : MIT Technology Review



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Amazon est responsable en cas de produits endommagés, même sur la marketplace

Une décision de justice en Californie vient de déterminer, en appel, que la responsabilité d’Amazon est engagée lorsqu’un produit issu de la Marketplace arrive endommagé. Jusqu’ici Amazon reportait sa responsabilité sur les vendeurs tiers de la Marketplace. C’est donc désormais…

Tesla ne travaille en réalité pas sur une smartwatch

Mise à jour 13 août 2020 – Suite à la publication de notre article, l’une de nos sources les plus fiables nous a indiqué que le constructeur n’a rien à voir avec le développement de cette montre connectée, malgré les…

Intel : le lancement des CPU Tiger Lake confirmé le 2 septembre

Intel a accidentellement révélé la date de la présentation de ses nouveaux processeurs Tiger Lake. En effet, les CPU de 11ème génération seront dévoilés officiellement lors d’une conférence en ligne le 2 septembre 2020. Intel s’est malheureusement trahi et a…