Nvidia : son processeur Grace serait 2x plus rapide que les puces Intel Ice Lake

 

Lors de la conférence GTC de cette année, NVIDIA a présenté une série de nouvelles technologies informatiques impressionnantes, dont notamment son nouveau CPU Grace “Superchip », qui promet d’être deux fois plus rapide que les meilleures puces d’Intel.

grace-cpu-superchip
Crédit : Nvidia

À l’occasion de la GTC 2022, Nvidia a présenté son nouveau CPU Grace Superchip, destiné aux infrastructures d'IA et au calcul haute performance. Le nouveau CPU de centre de données Arm Neoverse à 144 cœurs est composé de deux puces CPU à 72 cœurs couplées par NVLink, la connexion chip-to-chip (C2C) à haut débit et à faible latence de la société. Il s’agit d’une technologie similaire à celle qu’Apple utilise pour sa récente puce M1 Ultra que l’on retrouve à bord du Mac Studio.

D’après les données de Nvidia, sa puce serait vraiment surpuissante. NVIDIA mentionne que le système offre des performances supérieures de 50 % par rapport aux doubles CPU x86 qui équipent les systèmes DGX A100 actuels. NVIDIA fait ici référence aux CPU ‘Rome' EPYC 7742 d'AMD qui possèdent 128 cœurs et 256 threads au total. Cependant, il faut rappeler que ceux-ci sont basés sur l'architecture Zen 2, et non la dernière architecture Zen 3 de AMD.

Lire également : Intel surpasse Nvidia et AMD, ses GPU ARC sont les 1ers à supporter à 100% le format AV1

La puce de Nvidia surpasse les meilleures puces d’Intel

En plus de battre AMD, Tom’s Hardware a découvert que Nvidia avait également comparé son nouveau processeur aux meilleures puces d’Intel de la génération Ice Lake. Dans un benchmark, Nvidia affirme que Grace est 2 fois plus rapide et 2,3 fois plus économe en énergie que la génération Ice Lake actuelle d'Intel dans un modèle de recherche et de prévision météorologique (WRF) couramment utilisé.

Pour atteindre un tel niveau de performances, Grace disposerait d'un sous-système de mémoire unique et efficace composé de mémoire LPDDR5x avec code de correction d'erreur (ECC). Selon NVIDIA, sa mémoire offre une bande passante de 1 TB/s, presque le double de la bande passante des conceptions DDR5 traditionnelles, et consommerait un maximum de 500 W. Tout cela vient en complément d'un impressionnant cache de 396 MB. Enfin, Nvidia a annoncé que sa super-puce peut être configurée dans des serveurs en tant que systèmes autonomes avec un seul processeur ou en tant que serveurs accélérés par GPU avec un, deux, quatre ou huit GPU Grace Hopper.

Source : Tom’s Hardware



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !