Nokia cède Here Maps pour 2,8 milliards d’euros au consortium BMW, Audi, Daimler

Maj. le 10 février 2017 à 13 h 26 min

Le service de cartographie développé par le constructeur finlandais Nokia vient d’être vendu à un consortium de constructeurs automobile allemand regroupant BMW, Audi et Daimler. L’opération d’acquisition devrait être finalisée au cours des premiers mois de 2016.

Nokia Here 2,8 milliards euros

Here Maps fait partie des services de cartographie les plus performants. Capable de tenir tête à Google Maps, il était normal qu’il soit l’objet de nombreuses convoitises. Finalement, c’est aujourd’hui que Nokia a annoncé avoir accepté de céder son bien valorisé 2,8 milliards d’euros. De cette somme, le finlandais devrait toucher 2,5 milliards d’euros.

Il faut savoir que Here provient déjà d’une acquisition faite en 2008 par le constructeur en rachetant Navteq et des brevets pour environ 8 miilliards d’euros. On constate finalement que le prix de Here Maps s’avère bien en deçà, compte tenu de l’importance du service.

Il était impossible pour les constructeurs allemand de passer à côté d’une telle occasion. Facebook faisait de l’œil en passant de Bing à Here pour ses services puis le GPS de Nokia avait reçu une première offre de la part d’Alcatel-Lucent puis d’une nouvelle chiffrée à 3 milliards d’euros de la part d’Uber, mais ce sont les industriels allemands qui auront le dernier mot.

Nokia Here Maps 2,8 milliards d'euros

Here Maps selon les développeurs, représenterait 80 % des systèmes de navigation installés originellement dans les voitures. Proposant des services d’orientations à l’instar de Waze chez Google, Here Maps est véritablement complet. Tous en tout cas, cherchent à s’équiper du mieux qu’ils peuvent pour s’assurer une place de choix dans l’industrie des voitures autonomes et connectées.

Et pour cela, chacun cherche à se détacher de Google et son Google Maps, déjà au niveau du service en lui-même bien entendu mais également au niveau de la collecte de données. Rupert Schadler, PDG d’Audi, déclare que la voiture est un lieu privé au même titre qu’un salon, et ce qui s’y passe doit pouvoir rester secret.

Aussi, les habitudes de navigations n’ont, à leur sens pas à être partagées, exploitées ou monétisées explique un employé de la société de conseil en gestion d’affaire AlixPartners. Cette incursion des constructeurs automobiles allemand représente une posture marketing mais aussi une entrée dans un nouveau registre.

via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Samsung Electronics : le bénéfice opérationnel plonge de 56% au 3e trimestre

Samsung Electronics anticipe un plongeon de 56% de son bénéfice opérationnel au troisième trimestre 2019. Un résultat dû principalement à des difficultés dans un marché du semi-conducteur baissier depuis le début de l’année. La sortie du tunnel serait néanmoins proche.  Samsung Electronics enchaine…

Facebook Libra : PayPal lâche déjà l’affaire

La rumeur lancée par le Wall Street Journal se confirme. PayPal a annoncé vendredi qu’il quitte la Libra Association qui regroupe les membres fondateurs de la cryptomonnaie que Facebook souhaite lancer l’année prochaine. Le retrait de PayPal constitue un nouveau…

Free pourrait lancer FreeBank, une banque mobile à la Orange Bank

Free aurait l’intention de lancer une banque mobile concurrente d’Orange Bank. Ce 13 septembre 2019, Iliad, maison mère de l’opérateur de Xavier Niel, a en effet obtenu un numéro d’identifiant permettant d’exercer une activité bancaire. Tout porte à croire que l’arrivée d’une « FreeBank » sur le marché soit imminent.  Iliad…