Des morceaux de la forêt amazonienne sont vendus sur Facebook Marketplace

 

Des parties de la forêt amazonienne au Brésil ont été mises en vente sur Facebook Marketplace, la section du réseau social dédiée aux ventes entre particuliers. Les internautes derrière ces annonces illégales occupent les terres appartenant aux peuples indigènes sans avoir obtenu de titre foncier. Les parcelles sont vendues à des industrie agricole illégales. D'après les vendeurs, il n'y aucun risque que l'Etat du Brésil s'intéresse à leur commerce.

foret amazonienne vente facebook

D'après un article de nos confrères de la BBC, l’équivalent d’un millier de terrains de foot est actuellement en vente sur Facebook Marketplace. Les parcelles mises en vente comprennent les forêts nationales protégées et les terres réservées aux peuples autochtones. La plupart des terres se trouve aux alentours de Rondônia, le territoire le plus touché par la déforestation, ou réside le peuple des Uru Eu Wau Wau, avance le média.

En l'absence d'autorité sur place, des individus peu scrupuleux se sont en effet appropriés plusieurs hectares au détriment des populations locales. Après avoir pris possession des terres, ils défrichent et prépare le terrain pour une agriculture intensive. Bien souvent, les parcelles de terres sont rapidement achetées par des entrepreneurs désireux de mettre sur pied une exploitation agricole ou de bétail en toute illégalité.

Lire également : Quand la forêt amazonienne brûle, Google met en avant les tablettes Amazon Fire

Facebook met en garde les vendeurs mais refuse d'agir

Dans les annonces consultées par la BBC, les vendeurs admettent volontiers ne pas avoir de titre foncier prouvant que les terrains leur appartiennent. Interrogé par le média, Fabricio Guimarães, un des hommes ayant mis en vente des parcelles de la forêt sur Facebook, assure que son activité est illégale mais pas risquée. “Il n'y a aucun risque d'inspection par des agents de l'État ici”, explique Fabricio Guimarães.

Interrogé par la BBC, un porte parole de Facebook rappelle que les internautes souhaitant publier une annonce sur Marketplace doivent impérativement respecter la loi. “Nos politiques commerciales exigent des acheteurs et des vendeurs qu'ils se conforment aux lois et règlements” souligne Facebook, affirmant être “prêt à travailler avec les autorités locales”. Par contre, le réseau social explique qu'il est impossible pour les modérateurs et ses algorithmes de repérer les annonces illégales. Pour mettre un terme à cette pratique, Facebook s'en remet à la justice brésilienne.

Source : BBC



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !