Microsoft bannit définitivement le minage de cryptomonnaies sur ses serveurs

 

Dans une récente mise à jour des Conditions d’utilisation d’Azure, Microsoft annonce qu’il est désormais interdit de miner des cryptomonnaies à l’aide de ses services cloud. La firme de Redmond assure que la pratique présente de grands dangers, à la fois pour ses infrastructures qui s’en retrouvent fragilisés que pour les utilisateurs qui s’exposent à de nombreuses arnaques.

microsoft azure
Crédits : monticello/123rf

Ces derniers temps, les plateformes cloud semblent mener une guerre sans merci contre les cryptomonnaies. Google Cloud, OVHCloud, Amazon Web Services, Oracle : toutes ont décider de bannir le minage sur leurs services. Ce n’était donc qu’une question de temps avant que Microsoft imite ses concurrents. Mercredi dernier, la firme de Redmond a mis à jour ses conditions d’utilisation pour Azure. Le but, vous l’aurez deviné, est de bannir à son tour les cryptomonnaies de ses serveurs.

« Le minage de cryptomonnaies est interdit sans l’accord préalable de Microsoft » depuis mercredi dernier, selon le nouveau règlement en vigueur. À partir de maintenant, il faudra obtenir l’accord écrit de la firme afin de pouvoir continuer ses activités de minage. Autant dire que l’on ne s’attend pas vraiment à ce que cet accord soit distribué à la volée, tant Microsoft insiste sur les dangers que représente la pratique.

Sur le même sujet — Azure Sphere : Microsoft dévoile un nouveau système d’exploitation basé sur Linux !

Microsoft ne veut plus de cryptomonnaies sur ses services Azure

Dans un entretien accordé au média The Register, Microsoft affirme que le minage de cryptomonnaies peut « causer des perturbations, voire des atteintes aux services en ligne et à leurs utilisateurs ». Pire encore, selon l’entreprise, ces dernières sont « souvent liées à des attaques de cyberfraude et d’abus, telles que l’accès et l’utilisation non autorisés des ressources des clients. »

Sur le même sujet : Microsoft révèle les premiers prix de Windows 365 pour les PC dans le cloud

Difficile de lui donner tort sur ce dernier point, tant les arnaques liées aux cryptomonnaies ont explosé ces dernières années. Il n’est pas étonnant donc que Microsoft cherche aussi à se protéger des éventuelles remontrances d’utilisateurs malchanceux qui seraient tombés dans le panneau. Néanmoins, la société précise plus loin que le minage « peut être envisagé pour des tests et des recherches pour des détections de sécurité. »

Source : Microsoft



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !