Microsoft a inventé un écran pliable qui ne se casse pas au bout de 24 heures

Microsoft a inventé un nouveau système d’écran pliable et de charnière conçu pour être nettement plus durable que les solutions proposées jusqu’ici par la concurrence, notamment Samsung, Huawei et Royole. Le mécanisme de la charnière se base sur un design flexible plus ingénieux puisqu’il protège mieux l’écran des poussières tout en paraissant plus simple à fabriquer.

Microsoft écran pliable brevet

Vous trouvez que les smartphones pliables proposés par Samsung et prochainement par Huawei sont trop chers et trop fragiles ? Microsoft travaille sur une solution intéressante. On sait que la firme de Redmond s’intéresse depuis longtemps aux écrans pliables – on lui prête notamment le projet de lancer un ordinateur Surface, voire peut-être une sorte de smartphone, doté de cette technologie.

Microsoft innove dans un nouveau brevet d’écran pliable

Le nouveau brevet de Microsoft semble montrer une nouvelle voie intéressante pour régler d’un coup deux problèmes : la fragilité du mécanisme complexe des charnières des écrans pliables, et leur coût qui rend le prix final du produit particulièrement élevé. Au lieu de repenser un système délicat de charnière en multipliant les pièces, le design décrit par le brevet de Microsoft semble s’appuyer largement sur la technologie de mécanisme flexible.

Autrement dit le fait de concevoir une pièce qui peut être fabriquée en un nombre réduit d’opérations, que ce soit par injection, moulage, ou impression 3D. Dans le détail, tout de même, on identifie au moins 4 éléments : l’écran flexible, un élément déformable juste sous le pli de l’écran, doté de cavités qui peuvent se remplir ou se vider d’un fluide (air ou autre chose, mais il parait plus raisonnable de pencher pour simplement de l’air à ce stade) pour adopter une forme appropriée et éviter que l’écran ne se retrouve plié avec un angle trop aigu.

Il y a également de part et d’autre des éléments structurels, puis une structure externe pour contenir l’ensemble. Lorsque l’on plie l’écran, les éléments structurels de part et d’autre viennent pincer l’élément déformable dont les cavités se déforment de telle manière que le pli a lieu sur l’écran de façon contrôlée. Le brevet est daté du 1er mars 2019 donc il semble encore un peu trop récent pour se retrouver dans un produit commercialisé.

Pour ceux que cela intéresse, la technologie des mécanismes flexibles est un domaine d’ingénierie en plein boom. L’avantage de cette approche c’est bien sûr, on vous le disait, ses atouts en termes de coût et de fabrication. En exploitant les caractéristiques de certains matériaux plastiques il est également possible de prédire la durée de vie de tels mécanismes. Par ailleurs cette conception bien plus simple devrait faciliter l’objectif d’éviter que des poussières ne se logent dans le mécanisme – tout en relativisant leur effet sur ce dernier si cela survient malgré tout.

Lire également : Microsoft Surface Phone – découvrez comment fonctionnera son écran pliable !

Qu’en pensez-vous ? Partagez votre avis dans les commentaires.

Source : Engadget

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Hadopi accuse Facebook, Twitter et YouTube de servir au piratage

La Hadopi vient de publier un niveau rapport qui met en lumière le rôle de YouTube, Facebook, Twitter ou encore Reddit dans l’ampleur grandissante du piratage. Selon l’autorité, 16% des pirates Français utilisent les réseaux sociaux pour accéder aux films,…

Tesla Model Y : la production serait avancée au premier semestre 2020

Au cours de la présentation de son nouveau SUV électrique Model Y, Tesla avait indiqué que les commandes seraient honorées à partir de fin 2020, voire même début 2021 pour l’Europe. Cependant, une source anonyme a dévoilé l’information selon laquelle l’entreprise accélère…

Model 3 : Tesla dévoile son crash test officiel en vidéo

Tesla vient de mettre en ligne une vidéo présentant les crash tests de la Model 3 réalisés dans son laboratoire dédié en Californie. Afin de s’assurer de la sécurité de ses voitures électriques, le constructeur automobile réalise en effet de nombreuses simulations en interne avant…

Audi arrête de rêver et suspend son projet de voiture volante

À l’occasion du salon international de l’automobile de Genève de 2018, Audi avait présenté un étonnant concept à mi-chemin entre une voiture électrique autonome et un drone, en association avec Italdesign et Airbus. Le constructeur automobile annonce maintenant se retirer du…