Meta veut créer un traducteur vocal universel alimenté par l’intelligence artificielle

 

Lors de la dernière série d'événements virtuels Inside the Lab de Meta, Mark Zuckerberg a révélé que l'entreprise travaille actuellement sur un « système universel de traduction vocale » permettant aux personnes du monde entier de communiquer instantanément entre elles dans différentes langues.

meta marque bataille
Crédits : Meta

Meta, l’entreprise derrière Facebook, Instagram, WhatsApp ou encore Messenger, veut briser les barrières de la langue. En effet, Mark Zuckerberg a annoncé un nouveau projet ambitieux de recherche en intelligence artificielle visant à créer un logiciel de traduction qui fonctionne pour « tout le monde dans le monde ».

L’ambition de Meta est de rendre disponible ce traducteur vocal universel pour les utilisateurs dans le métavers. Il leur permettrait ainsi de communiquer dans le métavers dans différentes langues à l'aide d'une traduction vocale instantanée et simultanée. Cela nous rappelle d’autres projets qui avaient vu le jour par le passé, dont notamment The Pilot, un dispositif intra-auriculaire permettant de traduire instantanément toutes les langues. Amazon était même allé plus loin, puisque l’entreprise avait annoncé vouloir vous permettre de parler à vos animaux grâce à un traducteur.

Meta veut faire tomber la barrière des langues dans son métavers

« La capacité de communiquer avec n'importe qui dans n'importe quelle langue, c'est un superpouvoir dont les gens ont rêvé depuis toujours, et l'IA va nous l'offrir de notre vivant », annonce Mark Zuckerberg. L’objectif de Meta est clair : faciliter la communication entre les utilisateurs de différents pays.

À lire également : Le metaverse regorge de clubs de strip-tease, les enfants sont à la merci des pédophiles

Cependant, selon Meta, 20 % de la population mondiale ne parle pas les langues qui sont déjà présentes sur les outils de traduction actuels, et que les langues sous-représentées ne disposent pas des référentiels écrits nécessaires à l'entraînement des systèmes d'IA.

Pour résoudre ce problème, Meta a annoncé travailler sur un premier projet baptisé « No Language Left Behind » (aucune langue laissée de côté). Celui-ci se concentrera sur la création de modèles d'IA capables d'apprendre à traduire une langue en utilisant moins d'exemples d'apprentissage. En d’autres termes, cela permettra à ce système ambitieux d’apprendre toutes les langues et dialectes, même si ceux-ci sont rares et peu documentés.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !