Meta promet de ne pas collecter vos données par « de nouveaux moyens » dans sa nouvelle politique de confidentialité

 

Meta, la société anciennement connue sous le nom de Facebook, a produit une nouvelle révision de ses conditions de service et mis à jour sa politique de confidentialité, dans le but de « la rendre plus facile à comprendre et pour refléter les derniers produits que nous offrons ».

Meta politique de confidentialité
Crédit : Meta

Meta a annoncé mettre à jour sa politique de confidentialité. La société indique qu'elle a totalement réécrit sa politique pour la rendre plus facile à comprendre et pour refléter les derniers produits proposés par Meta. Elle couvre notamment Facebook, Instagram et Messenger, mais d’autres services tels que WhatsApp, Workplace ou Messenger Kids ne sont pas concernés, puisqu’ils ont leur propre politique de confidentialité.

La société insiste sur le fait que les changements portent sur la forme et non sur le fond, en mettant certaines lignes en gras, en ajoutant des sous-titres et des illustrations au lieu de présenter ces informations sous la forme d'un mur de texte géant. Le résultat ressemble finalement toujours à de gros pavés de texte, mais il est conçu pour apaiser les régulateurs du monde entier, qui surveillent de plus près la façon dont les plateformes de médias sociaux informent les consommateurs.

Lire égalementFacebook : les États-Unis portent plainte contre Mark Zuckerberg suite au scandale Cambridge Analytica

Meta continue de collecter vos données

Meta précise que « Bien que le texte semble différent à de nombreux endroits, Meta ne collecte, n'utilise ni ne partage vos données par de nouveaux moyens sur la base de cette mise à jour de la politique et nous ne vendons toujours pas vos informations », a déclaré la société dans une note de presse.

Ce qui est intéressant de noter, c’est que Meta affirme ne pas collecter vos données « par de nouveaux moyens », ce qui indique que la société continue de récupérer vos données comme elle le faisait jusqu’à présent. D’ailleurs, si vous ne savez pas ce que deviennent vos informations personnelles après avoir été collectées, une note interne récemment dévoilée indiquait que l’entreprise ne le savait pas non plus.

Pour l’instant, l’entreprise fait toujours face à une plainte qui pourrait lui coûter 2,8 milliards d’euros. Elle espère que cette nouvelle politique de confidentialité plus claire lui permettra d’échapper à de futures amendes.

Source : Meta



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !