Meta accepte de payer 725 millions de dollars pour clôturer l’affaire Cambridge Analytica

 

Meta va-t-elle enfin réussir à se débarrasser une bonne fois pour toutes de l’affaire Cambridge Analytica ? La firme de Mark Zuckerberg continue en tout cas ses efforts en acceptant récemment de verser 725 millions de dollars afin d’éviter une action collective à son encontre. C’est l’accord le plus onéreux jamais passé par une grande entreprise dans une affaire de protection de la vie privée.

meta facebook smartphone
Crédits : salarko/123rf

L’affaire Cambridge Analytica a dépassé de très loin la sphère d’Internet lorsqu’elle a été éclatée auprès du grand public en 2018. Accusée d’avoir utilisé les données personnelles des utilisateurs de Facebook pour influencer les élections présidentielles américaines de 2016 en faveur de Donald Trump, la firme britannique a rapidement fait faillite suite aux révélations. Facebook, de son côté, continue depuis de naviguer entre les différentes plaintes à son encontre.

Si la FTC a infligé en 2019 une amende de 5 milliards de dollars à l’entreprise qui deviendra plus tard Meta, cette dernière n’en a pas encore fini avec les déboires juridiques autour de cette affaire. Plusieurs plaintes sont encore en cours, et Meta a décidé de régler l’une d’entre elles à l’amiable. D’après les informations de Bloomberg, le groupe a accepté de verser 725 millions de dollars à des plaignants en action collective pour éviter un procès.

Meta veut à tout prix éviter les procès autour de Cambridge Analytica

Selon les plaignants, il s’agit du « recouvrement le plus important jamais obtenu dans le cadre d’un recours collectif relatif à la protection des données confidentielles et le montant le plus élevé jamais payé par Facebook pour résoudre un recours collectif privé ». Néanmoins, cet accord nécessite encore la validation du juge fédéral en charge du dossier pour être effectif.

Sur le même sujet — Facebook : les États-Unis portent plainte contre Mark Zuckerberg suite au scandale Cambridge Analytica

Si la facture peut paraître salée, celle-ci aurait pu être bien plus élevée si Meta en était arrivée au procès. « Nous avons conclu un accord car c’est dans le meilleur intérêt de notre communauté et de nos actionnaires », a expliqué l’entreprise par Bloomberg. « Au cours des trois dernières années, nous avons réorganisé notre approche de la confidentialité et mis en œuvre un programme complet de protection de la vie privée. Nous sommes impatients de continuer à construire des services que les gens apprécient et auxquels ils font confiance, en plaçant la confidentialité au premier plan. »

Source : Bloomberg



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !