McAfee : les clients victimes de vente forcée viennent de remporter une victoire contre l’antivirus

 

L'autorité des marchés et de la concurrence britannique a décidé de forcer McAfee à rembourser les clients qui ont subi indûment le renouvellement automatique de leur abonnement. La décision fait suite à une plainte d'une association de consommateurs. L'autorité estime que les clients ne devraient jamais être forcés à renouveler leur abonnement si ils ne le désirent pas. 

McAfee

L'autorité des marchés et de la concurrence britannique vient de décider que McAfee est tenu de rembourser ses clients britanniques lorsque leur abonnement a été renouvelé automatiquement. L'association de consommateurs Citizens Advice avait déposé une plainte devant l'autorité, portant à leur connaissance de très nombreux témoignages de clients mécontents.

Grâce à cette décision, les clients pourront se désengager de tout contrat renouvelé automatiquement et obtenir le remboursement des mois restants en cas de facturation annuelle. Selon l'autorité : “les citoyens ne devraient pas être lié par des contrats qui se renouvellent automatiquement pour des produits dont ils ne veulent plus ou n'ont plus besoin. Les abonnements devraient être clairement décrits, faciles à clôturer et les consommateurs ne devraient pas être liés dans des auto-renouvellements sans droits de remboursement adéquats”.

McAfee ne pourra plus garder ses clients captifs avec des abonnements dont ils ne veulent pas

De son côté, McAfee veut croire dans son communiqué que cette décision est une opportunité pour améliorer ses services“McAfee est ravi d'avoir obtenu un accord avec l'autorité sur notre objectif, partagé, d'améliorer la facilité, la justesse et la transparence des pratiques et politiques des entreprises envers leurs utilisateurs”

La firme poursuit : “Notre travail avec l'autorité s'est aligné avec nos efforts pour permettre aux consommateurs de maintenir une protection active tout en gardant le contrôle de leur abonnement McAfee”. Hélas, cette décision ne devrait pas avoir d'impact en France, tout du moins dans l'immédiat. Mais elle pourrait, à terme, aider de nouvelles plaintes en Union Européenne.

Lire également : McAfee, Malwarebytes, Defender – 28 antivirus populaires critiqués pour leurs failles de sécurité

McAfee n'était d'ailleurs pas le seul éditeur d'antivirus à être visé par la décision de l'autorité des marchés. Norton a déjà perdu un procès après avoir refusé de s'expliquer sur ses pratiques en matière de renouvellement automatique. Plus largement le secteur des antivirus est plutôt enclin à ce genre de pratiques discutables…

Source : Tech Radar



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !