Ma classe à la maison : la plateforme de cours à distance est encore en panne

 

Ma classe à la maison, la plateforme de cours à distance de l'Education nationale, est encore en panne. En ce troisième jour de cours distanciel, l'espace de travail numérique s'est rapidement retrouvé complètement inaccessible pour des millions d'élèves et d'enseignants en France. Une pluie d'attaques informatiques serait à l'origine de ces nouveaux dysfonctionnements. 

ma classe maison panne

Le mardi 6 avril, premier jours de cours distanciel en France, les espaces numériques de travail (ENT) comme la plateforme  “Ma classe à la maison” se sont retrouvés inutilisables pendant plusieurs heures. Pour réguler la surcharge de connexions enregistrées, l'Education nationale mettait en place dans l'urgence une file d'attente. De facto, de nombreux enseignants n'ont pas pu dispenser leurs cours. Le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer avait alors accusé, à tort, l'hébergeur OVH.

Des dysfonctionnements similaires sont apparus sur Ma classe à la maison ce jeudi 6 avril 2021. Dès 8H30, les trois sections de la plateforme étaient inaccessibles aux élèves et enseignants. Comme on peut le voir sur les réseaux sociaux, un message d'erreur 502 apparait à l'écran. Cet avertissement apparait lorsqu'un serveur Web atteint ses limites de connexion et n'est plus capable de répondre aux requêtes des internautes. Une panne similaire était déjà survenue l'an dernier au premier confinement.

Une attaque DDOS paralyse les plateformes de l'Education Nationale

En miroir de mardi dernier, la plateforme est apparement la cible d'une série d'attaques par déni de service (DDOS). “Tous les sites du CNED et les plateformes #MaclasseALaMaison sont de nouveau les cibles de cyberattaques depuis cette nuit. Toutes nos équipes sont pleinement mobilisées pour rétablir un service optimal au plus vite” avance le Centre national d'enseignement à distance sur son compte Twitter officiel. 

Dans le cadre d'une attaque DDOS, les serveurs visés sont inondés de demandes de connexions provenant d'une importante quantité de terminaux. Il y a quelques jours, Jean-Michel Blanquer avait déjà pointé du doigt l'existence d'une vague d'attaques informatiques venant de l'étranger.

Le Centre national d'enseignement à distance a déposé une plainte à l'encontre des pirates derrière “ces actes délibérés de malveillance”. Dans ce cadre, “l’ensemble des éléments techniques liés à ces cyberattaques ont été transmis ce jour à l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI).Leurs experts vont analyser ces données pour identifier la nature de ces attaques”, souligne l'organisme.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !