L’Union européenne exige le retour des batteries amovibles sur les smartphones

 

L'Union européenne envisage de forcer les constructeurs de smartphones à utiliser des batteries amovibles. Afin d'allonger la durée de vie des produits électroniques et éviter les déchets, l'institution recommande d'interdire les téléphones avec batterie intégrée en Europe. 

samsung galaxy a batterie amovible

Le Parlement européen vient de s'exprimer en faveur du retour des batteries amovibles sur les smartphones. D'après Right to Repair, une coalition d’organisations européennes focalisées sur le sujet de la réparation, l'institution a voté en faveur des batteries amovibles et facilement remplaçables cette semaine.

La position adoptée par les députés européens vise à prolonger la durée de vie des produits électroniques vendus sur le marché. Pour mémoire, l'Union Européenne avait déjà envisagé de forcer les constructeurs à revenir aux batteries amovibles en 2020. Un avant projet de loi avait alors été mis au point par l'institution, dans le but affiché de réduire la quantité de déchets électroniques.

Lire aussi : Samsung vient de lancer un smartphone avec batterie amovible

Les batteries amovibles bientôt obligatoires sur nos smartphones ?

Dans un rapport, le Parlement recommande que la batterie de “tous les appareils électroniques grand public et les moyens de transport légers” soit facilement remplaçable. La décision de l'institution ne concerne pas que le secteur de la téléphonie mobile.

Comme le souligne Right to Repair, la recommandation du Parlement européen est encore loin d'être mise en application. Pour transformer ce rapport en législation, le Parlement va devoir négocier avec le Conseil Européen, l'institution qui réunit les chefs d'État ou chefs de gouvernement des vingt-sept États membres de l'Union européenne.

Au terme des négociations, il est probable que la recommandation initiale du Parlement soit profondément altérée. “Si les négociations se déroulent bien, le règlement pourrait être adopté en 2022”, note Right to Repair. L'entrée en vigueur de la mesure est fixée au 1er janvier 2024. Le Parlement prévoit de donner 12 à 24 mois de délai aux fabricants pour se conformer à la législation.

Pour les plus jeunes d'entre nous, les smartphones ont toujours été équipés de batteries intégrées. Il y a encore quelques années, le marché était cependant dominé par les téléphones avec batterie détachable. Pour remplacer l'accumulateur, il suffisait alors d'ouvrir la coque de l'appareil. La manipulation était accessible à n'importe qui.

La tendance des smartphones de plus en plus fins a obligé les marques à abandonner la batterie amovible. De nos jours, on ne trouve presque plus de téléphone équipé d'une batterie qui ne soit pas directement intégrée à la structure. Que pensez-vous de l'idée du Parlement ? On attend votre avis dans les commentaires.

Source : Right to Repair



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !