Libra : Facebook lancerait finalement sa cryptomonnaie en janvier 2021

 

Libra, la cryptomonnaie développée par Facebook, serait finalement lancée dans le courant du mois de janvier 2021. Sous la pression exercée par les régulateurs financiers, le réseau social aurait accepté de revoir ses ambitions à la baisse. Adossée au dollars, la devise permettra aux utilisateurs des applications Messenger et Whatsapp de réaliser des paiements en ligne. 

facebook libra janvier 2021

Souvenez-vous : en juin 2019, Facebook annonçait l'arrivée de Libra, une cryptomonnaie indépendante des Etats et des banques. Comme le Bitcoin ou l'Ether, Libra repose sur la technologie Blockchain, un registre décentralisé permettant de stocker des informations de façon immuable et inviolable. Sans surprise, Facebook destine sa cryptomonnaie aux paiements en ligne via ses propres applications, Messenger, WhatsApp et Instagram.

Bien vite, les régulateurs financiers et les autorités se sont opposés au déploiement de Libra. Le Congrès américain a demandé au réseau social californien d'interrompre immédiatement son développement. De son côté, la France a rapidement annoncé son intention d'imposer un cadre très strict à la monnaie virtuelle. Pour gérer les afflux de critiques, Facebook a promptement confié la gestion de Libra à la Libra Association, un important consortium de partenaires financiers.

Un stablecoin uniquement adossé au dollar américain

En dépit de l'hostilité affichée des autorités, Facebook lancerait Libra dès janvier 2021, rapportent nos confrères du Financial Times. Néanmoins, le projet aurait beaucoup changé depuis l'annonce de juin 2019. Pour échapper aux régulateurs, la cryptomonnaie aurait été revisitée. Selon les propos de « trois personnes impliquées dans le projet », Facebook se contentera finalement de proposer un stablecoin, une cryptomonnaie dont le cours est plus stable et moins volatile, adossé au dollar américain dans une proportion de 1:1.

Sur le même sujet : PayPal lâche Libra

Aux origines, Mark Zuckerberg, PDG et fondateur de Facebook, souhaitait pourtant adosser Libra à un medley de plusieurs de monnaies : dollar, euro, livre sterling, yen et dollar singapourien. In fine, il s'agira uniquement d'un dollar numérique proposé à tous les internautes du monde entier. Avec ce Libra revisité en cryptodollar, les Etats-Unis cherchent à étendre l'hégémonie du roi dollar à l'étranger, au risque de concurrencer des monnaies fiduciaires comme l'Euro ou le rouble. De même, Libra pourrait s'imposer en concurrent direct du yuan numérique, la monnaie numérique de banque centrale développée par la Chine.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !