Les services IPTV pirates génèrent toujours plus d’argent et dépassent le milliard d’euros en 2021

 

Ce n’est un secret pour personne, les services IPTV illégaux rapportent une fortune aux pirates qui les opèrent. Une nouvelle étude nous permet d’avoir un aperçu plus précis : en 2021, l’industrie a rapporté pas moins d’un milliard d’euros, rien qu’avec les abonnements. A contrario, cette dernière a fait perdre 3,2 milliards d’euros aux ayants droit.

iptv
Crédits : nachrc2001/123rf

Ces dernières années, le marché des services IPTV a pris énormément d’ampleur, poussant de nombreux internautes à abandonner leur abonnement TV classique pour une alternative moins onéreuse. Bien entendu, toutes les offres IPTV ne sont pas légales, ce qui n’empêche pas les abonnements pirates de gagner en popularité avec le temps. Les chiffres ne mentent pas : en 2021, l’industrie a rapporté 1,06 milliard d’euros aux pirates.

Selon l’Alliance Audiovisuelle contre la Piraterie (APAA) qui a commandé l’étude, c’est même légèrement plus que l’année 2020, qui a vu des recettes de 941,7 millions d’euros. En moyenne, les internautes européens dépensent ainsi 5 € par mois pour accès à ces services IPTV illégaux. Sans surprise, ce sont les plus jeunes qui y ont régulièrement recours, avec 11,8 % ayant entre 16 et 24 ans.

Sur le même sujet — IPTV : la police espionne le trafic Internet de tout un pays pour attraper les pirates

Les services IPTV pirates rapportent très gros

« Les différences s’expliquent non seulement par la perception à l’égard de la propriété intellectuelle et du piratage, mais aussi par d’autres facteurs tels que le revenu moyen, l’utilisation d’Internet et les habitudes d’écoute de la télévision, qui diffèrent sensiblement entre les groupes d’âge », précise l’étude. Ce n’est d’ailleurs pas la seule disparité observée : la popularité des services IPTV n’est pas la même selon les pays.

Le Royaume-Uni arrive en tête avec 3 millions d’utilisateurs quotidiens. La France, de son côté, n’est pas loin derrière avec 2,4 millions d’utilisateurs. Proportionnellement en revanche, ce sont les Pays-Bas qui décrochent la première place avec 8,2 % de la population adepte de l’IPTV pirate. Les pays de l’Est, en revanche, en sont beaucoup moins friands. La Roumanie et la Pologne, par exemple, ne comptent respectivement que 0,8 % et 1,5 % d’utilisateurs réguliers.

Au total, l’APAA estime que les services IPTV pirates ont fait perdre 3,2 milliards d’euros aux ayants droit en 2021.

Source : APAA



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !