Les GPS pourraient bientôt détecter les tsunamis depuis l’espace

 

Les GPS pourraient faciliter la détection d'un tsunami. D'après une équipe de chercheurs, il est possible d'utiliser le réseau GPS pour détecter les premiers signes de la catastrophe depuis l'espace. Explications. 

gps satellite
Crédits : Pixabay

D'après une étude réalisée par l'University College de Londres et plusieurs universités japonaises, le réseau GPS (Global Positioning System) est capable de détecter les tsunamis. Situés dans l'espace, les satellites qui composent le réseau GPS sont en mesure d'identifier les ondes sismiques à l'origine des immenses vagues d'un tsunami.

Comme le soulignent les chercheurs, un tsunami est généralement provoqué par un tremblement de terre, des éruptions volcaniques ou un glissement au niveau des terrains aquatiques. Dans tous les cas, ces événements génèrent des ondes sismiques. L'étude affirme que les satellites peuvent être utilisés pour repérer les ondes sismiques, anticipant ainsi l'émergence d'un tsunami.

Comment des satellites GPS peuvent sauver des vies en cas de tsunami ?

“Les premières vagues de tsunami provoquent une perturbation dans la haute atmosphère de la terre en poussant l'air et en créant une onde acoustique qui est amplifiée à mesure qu'elle monte”, explique le communiqué de presse publié par l'université britannique. Partant de ce postulat, les scientifiques ont développé un outil capable d'interpréter les ondes une fois qu'elles viennent interférer avec les signaux GPS.

D'après les chercheurs, cette technologie permet d'alerter la population avant un temps d'avance. En réalisant des simulations basées sur de précédentes catastrophes, ils ont découvert que l'utilisation du réseau GPS se montrait plus fiable, précis et rapide que les systèmes actuels.

Actuellement, les tsunamis sont identifiés en mesurant l'activité sismique. Les résultats de ces dispositifs sont approximatifs. Ils préviennent uniquement qu'un tsunami peut se produire dans un avenir proche. En exploitant une partie des GPS et des satellites du réseau, il est théoriquement possible de prophétiser l'émergence d'un tsunami dans les 15 minutes suivant l'apparition des premières ondes sismiques. La méthode pourrait également être utilisée pour prédire la deuxième ou la troisième vague de la catastrophe.

Lire aussi : il pirate des milliers d’applications GPS et menace de provoquer un “embouteillage mondial”

“Un meilleur avertissement peut sauver des vies et réduire les destructions généralisées, permettant aux gens de se rendre plus haut et de s'éloigner de la mer”, fait valoir le professeur Serge Guillas, en charge de l'étude. Le chercheur assure que “les systèmes actuels d'alerte aux tsunamis ne sont pas aussi efficaces qu'ils devraient l'être car ils ne peuvent souvent pas prédire avec précision la hauteur d'une vague”.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !