L’Apple Watch pourrait bientôt détecter une nouvelle maladie cardiaque

 

L'Apple Watch pourrait bientôt être capable de diagnostiquer une nouvelle maladie cardiaque, l'insuffisance de la pompe du coeur. Pour y parvenir, des chercheurs américains ont développé un algorithme dopé à l'intelligence artificielle. 

apple watch series 6 officielle

L'Apple Watch embarque une série de capteurs capables de surveiller l'état de santé de son porteur. La montre connectée est notamment équipée d'un moniteur de la fréquence cardiaque, qui mesure en continu le pouls de son utilisateur, et d'un électrocardiogramme (ECG).

Présent depuis l'Apple Watch Series 4, cet outil est capable d'enregistrer le rythme et l’intensité des signaux électriques derrière les pulsations cardiaques afin de repérer des irrégularités. La montre peut ainsi déterminer la présence d'une fibrillation auriculaire, un rythme trop élevé et rapide, consécutive d'une désynchronisation des oreillettes du coeur.

L'ECG de l'Apple Watch serait bientôt capable de diagnostiquer une nouvelle maladie du coeur

Malgré ses atouts, l'Apple Watch n'est pas capable d'identifier toutes les maladies cardiaques, comme l'insuffisance ventriculaire gauche. Cet insuffisance de la pompe cardiaque est généralement provoquée par un rétrécissement de l'aorte, l'hypertension artérielle ou une malformation congénitale.

Afin de permettre à la montre d'aider au diagnostic de cette défaillance du coeur, les chercheurs de la clinique Mayo, un hôpital universitaire de renommée mondiale, ont développé un algorithme. Dopé à l'intelligence artificielle, cet algorithme est capable de transformer l'Apple Watch en véritable appareil de mesure médical. Plus besoin de passer un échocardiogramme, un scanner ou une IRM pour détecter la maladie avant qu'il ne soit trop tard.

D'après les chercheurs de la clinique, “2 à 3 % des personnes dans le monde et jusqu'à 9 % des personnes de plus de 60 ans” sont touchées par l'insuffisance de la pompe cardiaque. Bien souvent, les symptômes sont anodins et imperceptibles. “Il peut ne présenter aucun symptôme ou être associé à un essoufflement, à un gonflement des jambes ou à des battements cardiaques irréguliers”, expliquent les chercheurs. L'insuffisance augmente les risques d'infarctus et de crise cardiaque.

Pour tester la viabilité de leur technologie, les chercheurs ont organisé une vaste étude auprès de 2 454 participants de onze pays. Une application fournie par les chercheurs a analysé les données fournies par l'ECG de l'Apple Watch des testeurs. Plus de 125 000 électrocardiogrammes ont été analysés.

Lire aussi : L’Apple Watch a détecté la maladie d’une utilisatrice des mois avant son diagnostic

Avec l'algorithme, l'Apple Watch s'est montrée particulièrement fiable dans la détection d'une insuffisance de la pompe cardiaque. L'algorithme est “aussi bon ou légèrement meilleur qu'un test médical sur tapis roulant”, souligne le rapport des médecins. “Ce test démontre que nous pouvons obtenir des informations médicalement utiles”, conclut la clinique. Gageons qu'Apple intègre ce nouvel algorithme à ses montres dans un avenir proche.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !