La pénurie de semi-conducteur devrait durer jusqu’en 2022 mais n’impacte pas les ventes de PC

 

La pénurie de semi-conducteurs devrait durer jusqu’au moins de la fin de l’année, voire 2022. Toutefois, le marché du PC se porte extrêmement bien, puisque les ventes ont augmenté de 45 % au premier trimestre 2021 par rapport à la même période en 2020.

Windows 11

Le Covid est une aubaine pour le marché du PC. Avec l’explosion du télétravail et la nécessité de s’occuper chez soi, les fabricants d’ordinateurs ont vu leurs ventes exploser. Counterpoint donne aujourd’hui quelques chiffres intéressants qui traduisent une bonne dynamique

Ainsi, au premier trimestre 2021, ce sont 75,6 millions de PC qui ont été vendus à travers le monde. Comparé au premier trimestre 2020 (pré-pandémie, donc), c’est une progression de 45%. Un record. A noter que le marché signe tout de même un recul de 14% par rapport au quatrième trimestre de l’année 2020, ce qui est tout à fait normal, le premier trimestre étant toujours moins bon au niveau des ventes.

A lire aussi – Test Huawei MateBook X (2020) : un ultraportable qui a du répondant

Ici, c’est Lenovo qui tire son épingle du jeu. Le constructeur chinois a en effet connu une hausse de 53% de ses ventes en un an (Q1 2021 comparé au Q1 2020) en écoulant 16,4 millions de PC contre 12,1 millions l'année dernière. Il tient ainsi 24% de part de marché sur l’année. Intel et Dell suivent juste derrière en termes de volume avec des progressions respectives de 52% et 23%.

pénurie

La pénurie de semi-conducteurs devrait se terminer en 2022

Le marché du PC se porte donc très bien et devrait continuer sur sa bonne dynamique, surtout avec l’arrivée d’un Windows 11 qui va pousser beaucoup d’utilisateurs à renouveler leur config. Les Chromebooks, qui n’entrent pas dans les statistiques citées ci-dessus, devraient aussi connaître un sacré bond avec une progression de 16% des ventes de 2020 à 2021.

Counterpoint s’inquiète également de la pénurie de semi-conducteurs qui devrait durer tout le deuxième semestre de 2021. Le cabinet constate ainsi un écart de 20 à 30 % entre les commandes et les expéditions, ce qui signifie que les ventes pourraient être encore bien plus hautes. Une pénurie due entre autres à l’épidémie de Covid 19 et qui devrait se résorber par elle-même. La production de semi-conducteurs ne devant pas augmenter significativement, elle devrait se normaliser à la fin du premier semestre 2022.

Source : Counterpoint



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !