Konami, l’éditeur des jeux PES lance ses premiers PC gamer dès 1500 €

 

Konami se lance sur le marché des PC gamer avec trois machines proposées sous sa nouvelle marque Arespear : les C300, C700 et C700+. Leur design accroche, les configurations sont solides, mais ces PC coûtent vraiment cher comme vous allez le voir.

Konami PC gamer Arespear c700-plus
Konami Arespear C700+

Konami se diversifie. Le géant japonais du jeu vidéo connu pour ses licences Metal Gear, Silent Hill ou encore PES fait le pari d'entrer sur le marché du hardware. Le groupe lance ses premiers PC gamer sous sa nouvelle marque Arespear, un nom qui veut résonner aussi fort que les Alienware de chez Dell, les ROG d'Asus ou encore les Predator d'Acer pour ne citer qu'eux.  Mais la partie n'est pas gagnée d'avance. Au menu de cette cuvée, on retrouve trois modèles : les Arespear C300, C700 et C700+ dont voici les configurations.

Commençons par le modèle d'entrée de gamme dont les caractéristiques sont assez classiques. Le nouvel Arespear C300 de Konami embarque une carte graphique Nvidia GeForce GTX 1650 et un processeur Intel Core i5 9400F. Ce dernier est épaulé par 8 Go de RAM DDR4 d'une fréquence de 2666 MHz. Le Core i5 9400F est un bon processeur d'entrée de gamme avec six cœurs et une cadence pouvant grimper jusqu'à 4,1 GHz. L'ensemble permet de tourner la plupart des jeux récents en Full HD à 60 fps sans compromis sur le graphisme.

Konami Arespear C700 et C700+ : RTX 2070 Super et Intel Core i7-970

Ces deux PC gamer s'adressent aux joueurs plus exigeants. Ils embarquent une carte graphique Nvidia GeForce RTX 2070 Super et un CPU Intel Core i7 9700 watercoolé, épaulé par 16 Go de RAM DDR4 (2666 MHz). La combinaison est somme toute haut de gamme sans viser le haut de tableau. Tous les trois modèles sont équipés d'un SSD M.2 NVMe de 512 Go accompagné d'un HDD de 1 To, mais aussi d'une carte son ASUS dédiée. Niveau connectique, ils disposent de ports USB Type-C et Type-A (3.0 et 2.0), d'un port PS/2 et d'une entrée Gigabit Ethernet.

Enfin, les trois tours présentent le même design, à quelques différences près. L'Arespear C700+ dispose d'une fenêtre latérale transparente en verre tempéré avec éclairage RVB. C'est d'ailleurs le seul aspect qui le distingue du C700 avec lequel il partage les mêmes caractéristiques.

Prix et disponibilité

Les nouveaux PC gamer de Konami seront en précommande dès septembre 2020, d'abord au Japon. L'Arespear C300 est annoncé au prix de 184 800 yens, soit environ 1500 € au taux de change actuel. Les déclinaisons C700 et C700 seront proposés respectivement à 316,800 yens (2 565 €) et 338 800 yens (environ 2750 €). Il va sans dire que Konami fait peser son nom et le logo Arespear dans la balance. Monter une telle configuration vous-même vous reviendra deux fois moins cher à minima. Aucune date de disponibilité n'est pour le moment annoncé pour le marché européen.

Konami Arespear C300
Konami Arespear C300

Konami Arespear C700
Konami Arespear C700

Source : Toms Hardware



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Capture
La GeForce RTX 3060 sera vendue en France à partir de 335 euros

La Nvidia GeForce RTX 3060, présentée il y a peu, a un prix français : il sera de 335 euros au minimum. Cette carte graphique, dédiée aux petites configurations, n’aura cependant pas de Founders Edition. Il faudra acheter une version…

W62FZipuVwRiES54
Qualcomm préparerait un concurrent de l’Apple M1 pour les PC Windows

Qualcomm serait en train de développer un nouveau processeur ARM dédié aux PC portables, selon WinFuture. Un SoC haut de gamme qui devrait pouvoir concurrencer le nouvel Apple M1 tout en étant moins cher qu’un processeur « classique ». L’avenir de l’ordinateur…

sszf
Samsung présente le Blade Bezel, un écran sans bords destiné aux PC

Samsung Display vient de présenter son premier écran avec caméra sous la dalle pour éliminer totalement les bords. Alors que tous les regards étaient fixés vers le monde des smartphones, c’est finalement sur PC que le constructeur emploiera en premier…