iPhone : Apple refuse de laisser les utilisateurs le réparer eux-même de peur qu’ils se fassent mal !

Les iPhone ne peuvent pas être réparés par les utilisateurs eux-même selon Apple, qui se bat, en Californie, contre un projet de Loi qui, s’il est voté, l’obligera à vendre des pièces détachées, outils, et proposer des guides de réparation détaillés à quiconque le demande. Des lobbyistes de la firme ont notamment fait valoir à des élus les dangers auxquels s’exposent les utilisateurs qui effectueraient des réparations eux-même. Le message : ne votez pas la loi sur le « droit à réparer », les utilisateurs risquent de se faire mal et de provoquer des accidents… mais le problème se pose-t-il 

intérieur iPhone par iFixit
Crédits : iFixit

La Californie est prise dans des débats pour instaurer un « droit à réparer » les appareils électroniques – autrement dit une législation qui force des entreprises comme Apple à fournir des pièces détachées, outils et guides de réparation à quiconque en fait la demande. Si on parle ici surtout de la pomme, c’est qu’à l’heure actuelle, Apple ne fournit de telles pièces, outils et guides qu’à des réparateurs officiels, ou agréés – ce qui implique dans ce cas de se plier aux normes extrêmement strictes (et parfois questionnables) de la firme. De nombreux réparateurs indépendants, parmi lesquels le célèbre youtubeur Louis Rossmann, regrettent depuis longtemps que dans la majeure partie des cas, cela suppose pour des réparations bien plus coûteuses pour l’utilisateur.

Sur le même sujet : iPhone et obsolescence programmée – Apple se moque-t-il des consommateurs ?

Réparer un iPhone soi-même, c’est risquer de se blesser ?

Par exemple, en cas de problème matériel sur la carte-mère, il est dans de nombreux cas possible à des réparateurs dotés de l’équipement nécessaire d’effectuer des réparations à moindre coût (une ou deux soudures sur le PCB) – là où le SAV officiel ou réparateurs agréés opteront toujours pour un remplacement complet de la pièce, même si cette dernière pouvait être réparée. Or, Apple complique autant que possible la vie de ces réparateurs non-agréés, en ne leur mettant pas de pièces de rechange officielles à disposition, ni de guides, plans du circuit, ou d’outils de diagnostic. Sans parler du fait que ce type de réparation fait forcément sauter la garantie.

Pour être tout à fait clair : cette loi vise essentiellement à permettre à ces réparateurs non contrôlés par des firmes comme Apple d’avoir accès aux mêmes pièces, outils et informations que les réparateurs agréés. Mais Apple, qui est très actif contre cette Loi – et ses implications potentielles dans le monde entier – l’entend d’une autre oreille : le « droit à réparer » est aussi un droit pour le consommateur à réparer ses produits soi-même. Ce qui est en soit vrai, bien que l’on imagine qu’une écrasante majorité d’utilisateur préfèrera toujours s’en remettre à des réparateurs agréés.

Lire également : Apple et Samsung écopent de 15 millions d’euros d’amende en Italie pour « obsolescence programmée »

Apple détourne l’attention pour mieux masquer les vrais enjeux

Ainsi selon Motherboard, des lobbyistes de la firme ComTIA, qui représente plusieurs géants de la tech, se sont rendus au chevet des législateurs, pour les sensibiliser aux dangers, pour le consommateur, d’ouvrir soi-même un iPhone pour le réparer. Motherboard explique : « les lobbyistes ont amené un iPhone lors des entretiens et montré aux législateurs et leurs assistants les composants internes du téléphone. Les lobbyistes ont expliqué que lorsque un iPhone est démonté de manière inappropriée, les consommateurs qui tentent de le réparer eux même se blessent en trouant la batterie lithium-ion ». Et le site de suggérer que les personnes présentes à ces entretiens n’avaient pas le droit de parler de leur teneur à la presse.

Lire aussi : un indice de réparabilité pour smartphones et PC obligatoire dès 2020

Pour rappel, des sites comme iFixit permettent déjà à des particuliers d’effectuer certaines réparations de produits de la pomme (et d’autres marques) eux-mêmes – au grand dam d’Apple – y compris des changements de batterie d’iPhone. Sans que l’on dénombre à notre connaissance de morts, pour le moment.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !