iPhone 14 : de violentes manifestations éclatent dans la plus grande usine d’Apple, des retards sont à prévoir

 

Des centaines de travailleurs de la principale usine de fabrication d'iPhone d'Apple en Chine ont affronté le personnel de sécurité, alors que les tensions s'exacerbent après près d'un mois de restrictions sévères destinées à étouffer l’épidémie de Covid.

employés de Foxconn

Décidément, rien ne va plus pour Apple. Il y a quelques semaines, des milliers d’employés avaient déserté l’usine Foxconn de Zhengzhou en Chine, la plus grande usine destinée à la fabrication des iPhone d’Apple. Les travailleurs avaient pour la plupart fui par peur d’attraper le Covid, après que la Chine a imposé un confinement strict pour les 200 000 ouvriers.

Ces manifestations avaient sans surprise grandement impacté la chaîne de production des iPhone, allongeant ainsi beaucoup les délais de livraison des derniers iPhone. Alors qu’il devient de plus en plus compliqué de se procurer un iPhone 14 et d’être sûr de l’avoir sous le sapin à Noël, Apple ne serait pas au bout de ses surprises.

Foxconn a tout fait pour faire revenir les employés

Foxconn avait récemment annoncé de nouvelles mesures d'incitation pour les travailleurs désireux de rester employés dans les mois à venir. En effet, l'unité de production d'iPhone de l'usine a promis une “prime de rétention” allant jusqu'à 8 000 yuans (1 080 euros) pour les ouvriers qui acceptent de continuer à travailler jusqu'au 6 mars.

La politique ne s'appliquerait vraisemblablement qu'aux travailleurs à temps partiel qui sont déjà employés par l'usine, et ceux qui sont directement impliqués dans la fabrication seraient payés davantage. Grâce à ces avantages, plus de 100 000 personnes se seraient inscrites durant la campagne de recrutement massive organisée par Foxconn. Parmi eux, une majorité de jeunes ouvriers en quête d’une première expérience dans le monde du travail.

Les nouveaux employés protestent déjà pour dénoncer les conditions de travail

L’arrivée de nouveaux employés était censée être une excellente nouvelle pour Foxconn et Apple, mais tout ne s’est pas déroulé comme prévu. En raison de politiques de quarantaine strictes, il n'y avait pas assez de place pour un afflux massif de nouveaux travailleurs. Foxconn a donc été contraint de suspendre rapidement les recrutements.

Selon certains travailleurs qui ont pu interpeller les médias, Foxconn n’aurait pas rempli toutes ses promesses. Ceux-ci auraient été informés cette semaine qu’ils ne recevraient pas leur prime à la date prévue à l’origine.

foxconn pénurie puces

L’usine aurait également menti aux nouveaux employés en les plaçant avec les anciens ouvriers de l’usine, ce qui risquait de poser un problème sanitaire. En effet, les employés qui étaient restés travaillés après les récentes manifestations pouvaient avoir été exposés à la Covid-19. Des vidéos montrent des travailleurs se plaignant de la nourriture qui leur a été fournie pendant leur quarantaine ou se plaignant de l'insuffisance des barrières mises en place pour contenir une épidémie.

Face à ces conditions sanitaires, les nouveaux employés ont donc évidemment voulu fuir l’usine. D’autres vidéos diffusées sur les réseaux sociaux chinois par les nouveaux employés montraient des milliers de personnes masquées faisant face à des rangées de policiers en combinaison de protection blanche avec des boucliers antiémeute. Dans un autre clip, on peut voir plusieurs personnes en tenue blanche frapper une personne allongée sur le sol avec des matraques. Divers manifestants semblent crier « combat, combat ! » alors que la foule tente de se frayer un chemin à travers les barricades.

De nouveaux retards sont à prévoir avec les iPhone 14

Les restrictions et le mécontentement des ouvriers ont sans surprise affecté la production, ce qui a amené Apple à déclarer au début du mois qu'elle s'attendait à une baisse des livraisons des modèles haut de gamme de l'iPhone 14. Ces nouvelles protestations vont donc probablement de nouveau retarder la production des smartphones.

Pour rappel, Foxconn est en charge d’environ 70 % des expéditions d’iPhone dans le monde. Voir l’usine principale perdre plusieurs milliers d’employés est donc un véritable coup de massue pour Apple, qui devra miser ces prochaines semaines sur d’autres sites de production plus petits en Inde et dans le sud de la Chine.

La situation à l’usine de Foxconn constitue donc un rappel important des dangers pour Apple de s'appuyer sur production centrée sur la Chine à une époque où la politique est imprévisible et les relations commerciales incertaines. C’est d’ailleurs pour cela que l’entreprise devrait réduire sa production en Chine au cours des prochaines années, et permettre à l’Inde de se charger de la fabrication d’environ 25 % de tous les iPhone d’ici 2025, d’après les analystes de JPMorgan.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !